Académie Kitai

Une académie à l'apparence classique est fréquentée par de jeunes élèves aux pouvoirs spéciaux.. Et de sombres heures viennent en plus la perturber! Sauront ils y faire face?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il est tard...

Aller en bas 
AuteurMessage
Oliven Olgu
Elève de 5eme année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 96
Age : 26
Passion : Vivre...
Côté coeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 17 ans
Pouvoir: Le vent, le murmure de la connaissance...
Autres..:

MessageSujet: Il est tard...   Lun 18 Mai - 20:24

La nuit étais douce, dans le ciel a peine ennuagé, la lune pointait, illuminant la terre de sa douce lueur argenté, accompagné dans sa tache par ses milliers de compagne brillante, les étoiles. Assis sur un banc, un jeune homme vetu d'une chemise blanche simple et d'un jeans noir eut un vague sourire.

*La lune est en fait un player* Pensa t'il.

Il baissa le regard et sentit un vent l'effleurer, ses traits s'adoucirent et il se laiss abercer, ses longs cheveux blancs flottant derriere lui, retombant sur le banc plutot que ses épaules. Son regard si pale se promena sur ce qui l'entourait, des arbres vert beau, en plein floraison, résurrectant du dur hiver qu'il venait de passer, un gazon vert et fourni, quelques pissenlits par ci et la et au loin l'école, le tout baigné dans la douce lueur argenté de la lune. Bien sur il y avait aussi les déchets qu'avaient déposé la des milliers de crétins, mias en tant que tel, il ne fesait pas partie de la beauté naturel des choses et les voir la dégoutait Oliven au plus haut point, les gens étaient si mauvais... Il soupira dans l'obscurité et se gratta machinalement le poignet, sa langue se posa sur son piercing a la levre, son regard vagabondant ci et la et bientot, les pensées commencerent a affluer vers son souvenir, son souvenir a elle. Il serra les dents, son poing crocheta le banc sur lequel il étais assis, le vent se fit plus fort, plus troublé aux alentours et Oliven partit dans ses souvenrs, déconnecté de la réalité, il la vit, morte étendit sur le lit, ensanglanté, la lettre dans sa main, il se souvint de son enterrement improvisé, de son lieu de repos éternel que lui seul connaissait et par dessus tout, il se souvenait avoir pu la sauver... Et ne pas l'avoir fait... La vie revint a son naturel, les yeux remplis de larmes, Oliven leva les yeux vers le ciel nocturne, un vent le frapa, mis il n'en sentit nul réconfort cette fois, le vide en lui semblait plus grand que jamais, il essuya ses yeux plein d'eau avant qu'il ne coule et baissa le regard vers le banc sur lequel un tag de graffiti reposait, posé la par un imbécile qui devait etre tres fier d'avoi laissé une marque que personne ne remarquera vraiment...


*Et la vie continue* Pensa t'il mélancholiquement.

Il soupira et repoussa sa frange de sa main droite, sa gauche sortit de sa poche un paquet de Martin et il extirpa une cigarette qu'il posa dans sa bouche, il avait besoin de relaxer et le cannabis étais dans la chambre, alors au diable les bonne résolution de ne plus fumer, au fond il savait qu'il ne respecterait aps cette décision, a quoi bon se leurrer. Sa main rangea calmement le paquet et d'un briquet bleu Bic, il alluma la tope et en prit une bouffé d'air qu'il laissa sortir en soufflant. Elle étais morte, que pouvait il y faire, le monde étais mauvais, l'avait toujours été...

Il ressentit quelque chose, aucunement en lien avec ce qu'il vivait que... Oh... Une personne... Son air se figea, ses yeux chercherent a percer l'obscurité.


-Qui va la?
Demanda t'il de sa voix douce et reveuse.

_________________




Te rapelle tu de moi petite Iliya?... Je ne t'ai pas oublié moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sérénité
Elève de 4ème année / ADMIN
avatar

Féminin
Nombre de messages : 678
Age : 32
Passion : Vivre
Date d'inscription : 05/10/2008

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 16 ans
Pouvoir: Elementariste primaire + Regeneration sanguine; mais.. un truc ne va pas.....
Autres..:

MessageSujet: Re: Il est tard...   Mar 19 Mai - 16:49

* Encore une nuit sans sommeil.... *

Sérénité pesta interieurement. Un jour elle y resterait a ne jamais pouvoir dormir! Encore une fois, lorsqu'elle s'etait couché ses horribles visions venaient la harceler des que ses paupiere se fermaient. Avec le temps et le nombre de nuit qu'elle n'avait pas dormi mais surtout avec le nombre de visions qu'elle avaient eu, on aurait pu penser qu'elle avait a present retrouver tout son passé, malheureusement il n'en etait rien! C'etait toujours les meme images qui revenaient sans cesse, avec plus ou moins de violence selon les nuits.
La jeune fille s'etait donc resignée et relevée afin de sortir dans l'obscurité rassurante de la nuit. Sérénité aimait la nuit. Elle etait si rassurante... Il n'y avait pas le moindre bruits humains. Seulement les murmures de la nature. Et pouvoir entendre disctinctement tout ces sons semblable a une delicieuse symphonie, cela la calmait, l'apaisait... Cette nuit la il faisait une belle lune qui eclairait d'un bel aclat argenté la moindre forme qui souhaitais jouer avec la lumiere.
Elle travera le parc avec l'idée de se refugier dans son arbre favoris, celui qui etait si vieux qu'il avait toujours des histoires differentes a lui conter. Elle approchait silencieusement de son but quand elle sentis une presence, elle ralentis son pas, curiseuse de rencontrer quelqu'un en plein milieu de la nuit.

* Eiichi? *

Elle songea rapidement a lui mais se ravisa, ce n'etais pas sa presence qu'elle sentais, et puis il ne se promenait pas trop dans le parc.


" Qui va la? "

C'etait une voix reveuse qui avait parler. Sérénité sourit et s'avança plus vers le banc situé pres de son arbre. Puis elle se mit plus vers la lumiere argenté de la lune pour que son interlocuteur la voit en lui repondant d'une voix douce et souriante.

" Ce n'est rien qu'une jeune fille qui ne peut dormir. Et toi? Que fais tu donc ici en pleine nuit? Je n'ai pas pour habitude de rencontrer des gens..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliven Olgu
Elève de 5eme année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 96
Age : 26
Passion : Vivre...
Côté coeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 17 ans
Pouvoir: Le vent, le murmure de la connaissance...
Autres..:

MessageSujet: Re: Il est tard...   Mar 19 Mai - 18:32

Oliven vit une jeune femme approcher, les cheveux blonds, le visage quelque peu aquilin et étrangement bien dessiné, sa peau couleur de craie luisait faiblement contre la lumiere lunaire et ses levres rosit sourierent, vetu de couleur de nuit, le peu de peau que laissait voir ses vetements montraient un corps ferme et musclés, mais choses qui attira vraiment l'attention d'Oliven fut ses yeux. Des yeux qu'il ne pouvait que reconnaitre. Des yeux bleu, des yeux qui malgré le sourire que son visage contenait, révélait une infini tristesse, un peu comme lui... Oliven la regarda songeusement sans rien dire, la lune tachant sa vision de petite tache, dans le ciel un nuage passa devant la lune et un vent frais secoua les deux jeunes personnes. Invisible dans l'obscurité, le jeune adulte de cinquieme anné croisa ses mains sur ses genoux vetu d'un imple jeans noir troué, il pencha la tete pour mieux la voir, ses ceveux tomberent sur le coté gauche de son visage, cachant ses trait fin et long, son oeuil et son piercing au sourcil. La dame parla, Oliven sourit, il y décela exactement ce qu'il aurait cru déceler, une voix sucré et doucereuse, plaisante a entendre, mais qu'un fin observateur aurait pu déceler une touche de tristesse parmi toute c'est joies, une tristesse parfaitement caché.

*Je suis comme toi, je souffre aussi, dans une étreinte infernale qui me ronge de l'intérieur sans jamais s'arreter jusqu'a ce que finalement, seul le vide subsiste, l'abysse éternel de mon ame, la ou moi, obscure créature me cache dans ma souffrance...* songea t'il amerement.

Il leva la tete et sa voix parvint a Sérénité, au travers de l'obscuritéqui ne fesait plus de lui qu'une simple silhouette parmi tant d'autre.


-Un simple jeune homme qui n'en n'a pas envie et je pourrais dire la meme chose moi meme, je n'ai pas habitude de voir des gens si tard la nuit dns un parc! Dit-il d'un ton joyeux et doux, comme une personne qui serait simplement séreine, en paix avec elle meme, heureuse.

Oliven rejeta la tete vers l'arriere, chassant sa longue criniere blanche de devant ses yeux et un sourire s'épanouit sur son visage. Le nuage passa enfin et la lune revint, cette fois ci, les rayons lunaires éclairerent le jeune homme de sa grace argenté, révélant un teint tout aussi crayuex que lea jeune dame, de fine levres paleuse, un visage doux et long et par dessus tout, des yeux d'un bleu si pale qu'ils en paraissaient iréel, tout droit sorti d'un roman de fiction et par dessus tout, des yeux tourmentés et vide. Le jeune homme décroisa doucement ses mains et soutint son regard, un sourire doucereux et invitant aux levres.


-Si vous n'avez rien de prévu voudriez vous me porter compagnie? Demanda t'il de sa voix aérienne et reveuse.

En fait.... Il aurait préféré rester seul, il avait toujours préféré etre seul, a ruminer de sombre pensé, mais intérieurement, il savait que la compagnie était mieux, meme s,il n'aimait pas la plupart des gens, discuter avec ceux ci l'empechait de sombrer plus dans la folie qu'il ne l'étais déja et par-dessus tout, il le détournait de son souvenir... Son sourire vacilla légerement et son coeur se serra a l'intérieur de sa poitrine a l'évocation de son souvenir.


-La jeune femme insomiaque voudra t'elle porter compagnie au jeune homme fuyant le cauchemar de ses reves? Dit-il avec un sourire bien que ses yeux bleu continuait d'afficher ce vide infernal, cette tourmente sans fin qui le tuait intérieurement depuis plusieurs annés.

_________________




Te rapelle tu de moi petite Iliya?... Je ne t'ai pas oublié moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sérénité
Elève de 4ème année / ADMIN
avatar

Féminin
Nombre de messages : 678
Age : 32
Passion : Vivre
Date d'inscription : 05/10/2008

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 16 ans
Pouvoir: Elementariste primaire + Regeneration sanguine; mais.. un truc ne va pas.....
Autres..:

MessageSujet: Re: Il est tard...   Ven 29 Mai - 17:04

Ne voyant pas a qui appartenait la voix claire et reveuse qui lui avait repondu, Sérénité s'approcha encore un peu. Quand soudain le nuage qui obscurcissait la lune fut chassé par le vent, permettant a cette derniere d'eclairer au mieux la scene. Ce fut un jeune homme de cinquieme année qui apparut. Le sourire de la jeune fille s'agrandit en decouvrant qu'il etait a l'image de sa voix: superbe! En effet les reflets argentés de l'astre celeste mettaient en relief son teint blanc de neige ainsi que ses traits doux etrangemenbt bien dessinés. Il aurait d'ailleur été d'une grande beauté s'il n'y avait pas eu son regard. La jeune fille se figea et plongea ses yeux dedans. Son sourire disparut aussitot. C'etait invraissemblable, c'etrait la premiere fois qu'elle voyait un regard pareil... C'etait son regard a elle lorsqu'elle ne se cachait pas derriere sa partie de bonne humeur de sa personnalité. Sérénité etait troublé, elle garda le silence. De grands yeux bleux vides, denués d'etincelle de vie, mais qui exprimaient en meme temps une tristesse infinie tourmentés par une douleur sans nom.
Il rompit alors le silence en lui proposant de rester en sa compagnie, mais cela ne la fit pas reagir. Elle resta a regarder ses yeux, a se perdre dans cet abysse bleuté. S'il etait comme elle pendant ses moments ou ses yeux a elle exprimaient leur verité, ce n'etait qu'une simplde demande polie pour la forme, car en realité, on desirait surtout rester seul. Mais contre toute attente, il renouvela sa demande, toujours d'une voix en desaccord totale avec son regard. Sérénité sourit doucement et remit son corps en mouvement, comme pour le rappeller a la realité.

* C'est fou ce qu'on a l'air different et pourtant pareil... Cette douleur inommable qui nous ronge.... *

Elle decida de rester avec lui. Ses yeux l'hypnotisait. C'etait la premiere fois qu'elle y lisait chez quelqu'un la meme souffrance qu'elle.
La jeune fille detacha enfin son regard de celui de son interlocuteur et remettant une meche de cheveux doré derriere son oreille. Puis elle pencha la tête un peu sur le coté, ruinant ainsi son effort pour faire tenir ladite meche, et sourit tristement.

" J'accepte, je fuis egalement le cauchemard de mes rêves donc si on est ensemble on devrait avoir plus de chances de les semer. "

Et joignant le geste a la parole, elle s'assit en tailleur pres de lui, mais sur l'herbe. Elle preferait le contact avec la terre plutot qu'avec le bois mortt du banc. Elle tourna la tête de nouveau vers le jeune adulte qui se trouvait a present a sa gauche, tandis que sa main droite carressait paresseusement les brins d'herbe qui s'agitaient sous elle, comme si chacuns quemandaient un contact.
Sérénité garda le silence. Un silence doux presque apaisant. Ils en avaient autant besoin l'un comme l'autre.. Doucement, elle ferma alorsd les yeux et se laissa enivrer par la douce brise qui s'etait lever pour lui caresser le visage. C'etait etrange, ses recherches sur son pouvoir d'elementaliste avait toutes le meme contenu : c'etait l'etre qui demandait l'aide aux elements. Elle n'avait jamais lu nulle part que la nature agissait d'elle meme et pourtant... Elle n'avait pratiquement jamais rien a demander, c'etait toujours la nature qui venait a elle pour la consoler, l'apaiser, jouer et meme la proteger. Et cette relation la n'etait decrite par personne, meme pas par les elementalistes! Il y avait tant de choses enfoui en elle... Peut etre que cela aussi serait reveler lorsqu'elle retrouverait la memoire. Elle soupira et rouvrit lentement ses yeux qu'elle dirigea vers son compagnon. Aussitot, la brise changea de cap et vint jouer avec les quelques meches blanches aux reflets argentés qui etaient tomber devant le visage du jeune homme. Sérénité sourit un peu plus sincerement, amusée, elle etait vraiment amoureuse du vent!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliven Olgu
Elève de 5eme année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 96
Age : 26
Passion : Vivre...
Côté coeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 17 ans
Pouvoir: Le vent, le murmure de la connaissance...
Autres..:

MessageSujet: Re: Il est tard...   Lun 1 Juin - 3:04

Elle répondit aux jeune homme qui contre toute attente eut un vague sourire triste, ses mains toujours appuyés contre ses genoux, pendouillant dans le vide. Il ne répondit rien a ce que la fillette dit, il sentait qu'elle avait besoin d'un silence appuyé et il ne contredit aps son besoin, bien qu lui aurait eu envie de parler, de se vider le coeur et de cracher le venin qui l'habitait, tout comme il n'aurait rien voulu dire et garder ce secret pour lui. Cependant l dame avait raison, a deux, les cauchemars étaient plus loin dans ce nombre, la force n'importait que tres peu, seul survivait la loi du plus grand nombre, mais Oliven étais seul, meme si les gens l'aidait et tout, lui n'ouvrait pas son coeur et il étais seul, mais ne t'inquiete pas fillette, l'obscure créature que cet ombre étais l'aiderait a passer a travers cette nuit sans sommeil, meme si lui au fond, n'aurait aucune aide. Il la regarda et son regard dériva sur son corps, ses joues, ses levres, ses yeux triste et pétillants, souriant quelque peu faussement comme lui et il ressentit une bouffé d'amour pour le vent, un sourie s'épanouit sur ses levres alors que ce qu'il appelait comme son septieme sens, le sixieme étant le fait qu'il ressente les émotions des autres, étais sollicité par la demande inconsciente de celle a ses cotés, il la regarda et il se surprit a la trouver belle, son sourire disparut, remplacé par une sorte de remords, comment pouvait il seulement trouver une femme belle apres ce qu'il avait fait a Rose!

La main du garcon se leva quand meme, vers la fillette, un doigt levé vers elle, il le fit tourner, sentit la curiosité de la dame face a ce mouvement si incongru, un vent se leva, calme, doux et frais. La meche qui ne cessait de retomber se leva d'elle meme, pousser par le vent et se placa délicatement sous l'oreille de la belle inconnue... Non juste l'inconnue. Il relacha son vent qui s'évapora de nouveau autour de lui.

-Tu est une élémentariste, tu sollicite les éléments inconsciemment parfois et parfois consciemment en leur demandant leur aide.

Sa voix étais douce, ce n'étais qu'une simple constatation, elle ne semblait pas nécessairemen adressé a la femme,c omme s'il avait simplement parlé comme cela en disant quelques pensées a voix haute. Au cours de sa vie, il avait rencontré plusieurs personnes comme cela, une de feu, un d'eau et de terre et elle, de tous selon les sentiments qu'il ressentait, préférant le vent a tous les autre éléments, il eut un faux sourire, sourire triste et inexistant qui n'étais en fait qu'une amere constatation que la coquille vide qu'il étais avait progressé dans ce monde dont il se fichait completement. Avec le temp, il avait pris a savoir quel étais ses émotions et celle des autres, bien piètre récompense pour toute la souffrance qu'il devait endurer, comme cette fille qui voulait se suicider, il n'avait meme pas eu le gout de l'empecher, de toute facon il avait senti que malgré la détresse elle n'aurait pas le courage, tout comme lui. Une fois de plus le mot suicide le ramena a son souvenir et il se débattit intérieurement contre l souvenir, ses yeux s'embuerent de larmes. Les élémentaristes... C'est gens sollicitait le vent par demande, alors que lui étais différent, il ne sollicitait pas le vent, seul élément dont il avait le pouvoir, enfait le vent étais pareil comme un autre membre, un bras ou une jambe, avec le temps il avait fini par associer ceci avec sa différence du point de vue des humains et il avait compris que meme s'il avait tout d'un corps humain, son ame n'étais autre qu'un simple coup de vent et le vent qu'il controlait l'extension de ce qu'il étais vraiment. Encore une fois il observa la femme de son regard bleu infiniment aple et il ne put s'empecher de rester accroché a ses yeux doré si beau, il pensa vaguement que l'élément qui ui allait le mieux étais surement le feu qui s'agencait bien avec la couleur de sa peau, de ses cheveux et de son corps.

De nouveau il leva sa main et un vent otut aussi frais se leva, traversa sa peau pale, continua son chemin, approcha l'inconnue, lui caressa le visage d'un vent frais, suivant sa joue, son oreille puis disparaissant dans la nature. Sa bouche s'ourit et sa voix s'éleva, douce, mélancholique.

- C'est drole j'ai remarqué que la plupart de ceux ayant des pouvoirs sont insomniaques, simple coincidence? Ou peut-etre effet secondaire? Ou meme est-ce que la plupart d'entre eux ont été rejetés par le passé et qu'ils sont tourmentés par leur différence...

Il la regarda de ses yeux bleu pale et un vague sourire secoua ses elvres, sourire démenti par l'abysse éternel de son regard, la lune l'éclaira de nouveau, elle et lui leur donnat une allure blafarde.

-Je me nomme Oliven... Tu peux m'appeler Oli j'imagine, ca n'a pas tellement d'importance la facon que tu m'apelle de toute facon et... Tu est?

_________________




Te rapelle tu de moi petite Iliya?... Je ne t'ai pas oublié moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sérénité
Elève de 4ème année / ADMIN
avatar

Féminin
Nombre de messages : 678
Age : 32
Passion : Vivre
Date d'inscription : 05/10/2008

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 16 ans
Pouvoir: Elementariste primaire + Regeneration sanguine; mais.. un truc ne va pas.....
Autres..:

MessageSujet: Re: Il est tard...   Mer 3 Juin - 16:59

Ceux qui avaient de pouvoirs etaient generalement insomniaque? Jusqu'a cette interrogation, Sérénité avait gardé le silence, ecoutant les pensées dites a voix hautes du jeune homme, et profitant du vent qui jouait entre eux. Lui aussi pouvait le controler et la jeune fille apprecia ce point commun, meme s'il y avait de legeres differences entre leur deux pouvoirs. Mais les sentiments qu'ils portaient a cet element etaient les meme, et c'etait ce qui importait le plus!
Elle releva la tête vers le jeune homme quand, la lune choisit elle aussi cet instant pour les regarder de sa pale lueur argenté. Cela leur donna une allure blafarde, appuyant la sombre coincidence relevé par son interlocuteur. Sérénité ramena ses genoux sur sa poitrine et enserra ses jambes dans ses bras. Puis elle inspira avant de se decider a rompre le silence revenu apres la presentation.

" Oli...? Je prefere Oliven, et je pense que si,´ça a de l'importance. Un nom en dit enormement sur son proprietaire! Enfin..."

Elle eut un petit rire mi-amusé mi-agacé en se rappelant son propre prenom.

"Enfin c'est ce qu'il parait." Rajouta t elle d'un murmure.

Sa main droite se leva vers son visage afin de coincer derriere son oreille une meche de cheveux que le vent prenait un malin plaisir a jouer avec. Ainsi elle ne l'aurait plus dans les yeux! Puis son esprit revint aux premieres declarations d'Oliven, et se decida a eclaircir certains points en se presentant a son tour.

" Moi, je suis Sérénité, et on me nomme en effet elementaliste bien que je ne rentre dans ce profil que par le fait que je puisse soliciter les elements, sinon... "

Elle soupira en resserant un peu plus ses genoux contre elle et en derivant son regard vers les abres. C'etait etrange de mettre des mots sur sa particularité, jusqu'a present elle s'etait toujours arreter a la nomination d'elementaliste. Et cela lui avait toujours suffit. Mais au vu des derniers evenements, elle ne pouvait plus se contenter que de cela, elle etait autre chose! Elle decida donc de continuer en gardant par contre son regard dans le vide.

" Je n'ai pas le meme rapport avec la nature qu'ont les vrais elementalistes. Eux parlent de controler les elements. Avec moi... C'est un peu etrange a concevoir mais, je sens que chaque element a comme une conscience propre. Ils sont libres et agissent, certes quand je leur demande, mais surtout quand eux en sentent le besoin. Ils peuvent agir independement, voir contre, ma volonté! tu saisis l'enorme difference qu'il y a entre un vrai elementaliste et moi? Les elements sont des etres chers qui veillent sur moi et avec qui je peux discuter."

Elle avait apresent relever la tête et reconcentrer son regard vers Oliven. Elle ne savait pas s'il avait vraiment compris, mais cela etait il important apres tout? Elle sourit timidement et decida de continuer sur un ton plus leger afin de dé-solennelisé sa presentation.

" Sinon tu dis que beaucoup sont insomniaque parce qu'ils auraient été rejetés par le passé et donc tourmenté par leur difference? "

Elle marqua une pause, reflechit et reprit finalement d'une voix douce comme un murmure.

"Parlerais tu de toi? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliven Olgu
Elève de 5eme année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 96
Age : 26
Passion : Vivre...
Côté coeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 17 ans
Pouvoir: Le vent, le murmure de la connaissance...
Autres..:

MessageSujet: Re: Il est tard...   Jeu 4 Juin - 2:18

Sa voix étais douce, pensive et reveuse, un peu comme la sienne quand il étais plus jeune, une voix qui réfléchit, qui doute et qui pense a sa vie, aux choses qui l'entourent, une voix qui vit. Elle lui dit son nom, il sentit son nom autour d'elle, le froler, s'éloigner, insaissisable, rare, joli, puis il entra en lui et il l'aspira, le sentit, l'aima a la seconde meme ou il l'associa a L'imag de la jeune femme.

*Sérénité...*

Un nom rare, mais beau. Oliven lui jeta un bref regard, ses yeux bleus brillant alors que la lune se réfletait dans son regard songeur, elle ne le regardait pas, fixant ce qui semblait etre l'air, ou le gazon, une meche de cheveux blond roux coincé derriere l'oreille, elle étai enserré, bras contre genoux, tete posé sur c'est dernier, elle rit. Un son légerement aigu, peut-etre hystérique, ou bien forcer. Surement forcé en fait, il sentait la douce tristesse qui émanait de la femme, lui rendait un peu d'émotion, lui qui n'en n'avait plus beaucoup, s'abreuvait a l'intarissable source d'émotion qui découlait des autres.

-Sérénité... Je trouve que malgré l'allure séreine que vous vous donner, il semble vous manquez quelque chose, une lueur de bonheur dans vos yeux peut-etre, ou une pensé... Ce n'est pas vraiment de mes affaires, mais... J'ai cette impression en voyant vos yeux, que vous cherchez quelque chose, quelque chose que vous avez oublié...

Il cligna des yeux et regarda a son tour le ciel, sa voix lui avait semblé vide, avait il toujours cette voix apathique meme quand il essayait de se rendre joyeux pour les autres? Étais-ce vraiment sa voix de tous les jours? Vide... Normal que les gens l'évitent parfois... Une étoile filante passa dans le ciel et pour une fois il ne souhaita pas rejoindre Rose dans le monde des morts, il ferma les yeux, croisa ses deux mains par dessus ses genou.

*Je souhaite devenir normal... Etre heureux comme tout le monde...*

Il rouvrit les yeux et fixa un arbre au loin qui étais balancé par le vent, le regard songeur, e serait plus facile d'etre quelqu'un d'autre que d'essayer de revenir heureux, redevenir heureux serait long et ardu, mais peut-etre que dans cette école il y avait un modificateur de pensé comme dans le film Push, peut-etre pourrait il lui faire oublier tout ce qu'il avait vécu, un départ a Zero... Mais souhaitait il vraiment l'oublier... La laisser sombrer dans l'obscurité ainsi... Rose... Il reajusta ses pensées qi retournerent vers Sérénité toujours assis a ses cotés silencieux, dans le regard, crétin, pourquoi ne pas lui dire qu'il ressentait toute ses émotions comme si elle n'étais qu'un vulgaire transmetteur...

-Tu sais, tu n'est pas différentes et c'est exactement ca, je crois que le vent a une ame, qu'il aime, déteste... De tout les élémentaristes que j'ai rencontrer, je n'en n'ai pas vue un qui n'étais pas comme toi, sauf moi...

Il la regarda, un léger sourire encourageant au levres, quelques poils mal rasé blancs aux menton, a peine vsible, la lune fut de nouveau couverte par un nuage, mais Oliven dont les yeux s'étais maintenant adaptés a lumiere put la voir, les yeux fixés sur le ciel, un vent balayant ses cheveux roux blond. Elle étais belle et denouveau il sentit le remord en lui, il détourna le regard et il sépara ses mains, l'une d'elle alla se faufiler un chemin a travers sa longue criniere blanche, puis s'arreta et joua avec l'anneau autour de sa levre.

Le regard du garcon devint ongeur, pensif, légerement mélancholique, il lacha son anneau et fixa le vide quelque instant, un vent lui ébouriffa les cheveux et au bout d'un moment il ouvrit la bouche sans fixer la femme, mas il la referma, n'ayant pas l'air sur de ce qu'il devait dire.

-Je... Oui... Je crois... Je n'ai jamais été tres populaire jeune... Mais j'aime croire que je ne suis pas le seul a avoir enduré cela... J'imagine que tout le monde ayant des pouvoirs doit d'etre senti légerement différente, mais avec moi... J'ai l'impression que toutes les relations que j'ai eu avec les gens n'était toujours que fausse, comme si je jouais toujours un role... Il n'y a qu'avec une personne que cela n'avait pas fait ca...

Il s'arreta de parler et croisa de nouveau ses main qu'il fixa, l'air absent, pensif, les yeux dans le vague, la lune revint et un hibou hulula, Oliven tressaillit imperceptiblement, il s'y fesait toujours prendre. Il tourna son regard vers elle et plongea dans son regard. Il se demanda pourquoi il lui avait parlé de cela...

-Tu n'as jamais eu cette impression Sérénité... Ou Séré... C'est comme tu veux, je préfere ton nom complet... Moi aussi...

-

_________________




Te rapelle tu de moi petite Iliya?... Je ne t'ai pas oublié moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sérénité
Elève de 4ème année / ADMIN
avatar

Féminin
Nombre de messages : 678
Age : 32
Passion : Vivre
Date d'inscription : 05/10/2008

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 16 ans
Pouvoir: Elementariste primaire + Regeneration sanguine; mais.. un truc ne va pas.....
Autres..:

MessageSujet: Re: Il est tard...   Ven 5 Juin - 17:30

Decidement ce Oliven arrivait a lire bien des choses dans son regard avec ses yeux vides... La jeune fille baissa le regard vers l'herbes, qui sentent l'attention de Sérénité revenir vers elle, agita ses brins dans sa direction. Elle passa doucement sa main et apprecia le chatouillement sur sa paume. Oui elle etait veritablement a la recherche de quelque chose d'oublié... Et tout les tourments de sa vie contredisait vraiment son prénom! Quand elle avait repris connaissance dans l'année de ses onze ans en ayant aucun souvenirs de sa vie passé, elle n'etait sur que d'une chose : qu'elle s'appelait Sérénité! Etrange... Peut etre que sa memoire lui avait au moins permis ce luxe de connaitre encore son nom quand tout avait été occulté. Elle ne saurait peut etre jamais la raison, mais au moins etait elle reconnaissante de souvenir!
La jeune fille releva la tête en meme temps qu'Oliven et aperçut une magnifique etoile filante traverser le ciel et laisser brievement une poussiere doré dans son sillage. Quand elle etait plus jeune, sa tutrice lui avait un jour raconter qu'une legende disait que si on faisait un voeux apres avoir vu une de ces merveilles, il avait toute les chances de se rëaliser! Sur le coup, la petite fille avait eclater de rire, trouvant cette histoire a la limite de la superstition, mais peu a peu.... Elle s'etait rendu compte que certains superstition etaient comme des sorte de devinettes laisser par les anciens afin que les generations suivantes beneficie de leur enseignements, sans pour autant que cela ne bascule dans la sorcellerie ou l'heresie. Des leçons subtiles pour ceux qui savaient ecouter. Ce soir la, donc, elle decida de faire un voeux. Ses paupiere se fermèrent a mi clos. Et apres une legere hesitation elle su que son voeux serait le meme qu'elle formulait depuis cinq ans, voir plus...

* Je veux vivre! *

Elle resta ainsi les yeux mi clos et la tête levée quelques minutes, savourant le poid de cette phrase, qui resonnait dans tout son être. Une melancolie l'enveloppa doucement et lui fit perdre pied avec la réalité. Ce voeux... Elle n'aurait su dire comment mais elle l'avait deja formuler une fois, avec toute la force de son être et...... Et ça avait marcher! Oui cela avait fonctionner mais.... Une colère sourde remonta de ses entraille en meme temps qu'une peur incontrolable. Elle avait formulé ce souhait dans une situation terrible! Sérénité ferma alors completement les yeux afin de se plonger un peu plus dans cet etat second. C'etait la premiere fois qu'elle allait si loin dans sa memoire sans que le chaos ne prenne le dessus rapidement. Et meme si pour le moment ce n'etait que des sentiments, elle etait contente de pouvoir remonté au dela des ses onze ans. Cependant son bonheur fut de courte durée car, mis en confiance par son calme devant des sentiments brulants de peur et de haine, son esprit libera alors une violente image qui lui fit rouvrir les yeux rapidement. Elle baissa la tête et posa ses deux mains sur la terre, goutant avec delice la fraicheur du lieu et son silence. Elle inspirant doucement et se força a calmer les battements de son coeur. Sa vision n'etait que sang et destruction, et pas qu'autour d'elle, sur elle egalement! Oui elle avait vecut mais a quel prix? Cette nouvelle perspective la terrifia litterallement, la petrifiant sur place, les yeux glacés.
Elle fut ramener soudain a la réalité de la presence d'une personne aupres d'elle, quand Oliven reprit la parole. Elle tourna lentement sa tête vers lui et leur regards se rencontrèrent pour rester finalement plonger l'un dans l'autre. Elle ouvrit la bouche pour repondre mais, ce fut d'une voix lointaine et comme etrangère a elle qu'elle parla, tandis que ses yeux semblaient se perdre dans le lointain abysse inconnu de son être.

" J'ai toujours jouer un rôle, sauf avec ..... Mais je l'ai.... "

Sérénité resta un instant figée, avec sa phrase en suspension quand elle secoua alors la tête, rompant le contact de leur regard, et reprenant soudainement conscience. Elle avait toujours jouer un rôle? oui il etait vrai qu'elle se cachait mais ce n'etait pas réellement ça jouer un rôle... Et qu'avait elle voulu dire apres, avant qu'elle ne s'interrompte? Sauf avec qui? Tout cela la depassait grandement. Decidement ce soir etait plein de nouvelles questions. Elle releva la tête vers Oliven et reprit d'un ton plus leger, plus naturel.

"Je... je suis desolée. je ne sais pas ce que j'ai dit. Peut etre un sursaut de mon passé... Car tu as raison je suis bien en quête de mon passé. Pour etre exacte je suis a la recherche des onze premiere années de ma vie, et quand je les aurais retrouver peut etre eclairciront elles aussi les trois mois de trou noir que j'ai eu avant d'arriver dans cette ecole...."



-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliven Olgu
Elève de 5eme année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 96
Age : 26
Passion : Vivre...
Côté coeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 17 ans
Pouvoir: Le vent, le murmure de la connaissance...
Autres..:

MessageSujet: Re: Il est tard...   Dim 7 Juin - 21:45

Une panique soudaine s'empara de son corps, ses yeux bleu si pale s'agrandirent, sa respiration se fit plus rare, plus sifflante, son corps se crispa et pendant un instant il eut l'impression de voir une image de chaos, de sang, mais il ne vit rien, il eut simplement cette impression et il se leva brusquement en envoyant valser se longs cheveux blancs vers l'arriere. Son corps étais tendu et sonregard calculateur, il fixa le vide un instant et bientot l'étrange sensation disparut le laissant simplement planté la comme un idiot debout devant la femme, rougissant il se retourna vers elle et l'observa, son visage partiellement caché par les longs cheveux blond roux de la dame. Elle? Une émotion si forte... Aussi intense étais-ce seulement possible, c'est ainsi que l'on se sent lorsque notre cerveau bloque un passé que l'on cesse de connaitre... Mais comment pouvait il le savoir, il n'avait jamais eu un quelconque probleme de mémoire... Oh, ce n'étais pas ses émotions! Il secoua la tete de gauche a droite en envoyant valser sa chevelure de tous les cotés puis il se rassit prudemment au coté de la femme dont il devinait le regard curieux, comme il n'aimait pas ressentir la souffrance des autres, il se sentait comme un voleur ou un voyeur... Son regard songeur se retourna vers ele et il plongea dans son regard perdu, il s'y sentit aspirer et il se recula légerement sur le banc, mais ses yeux ne purent se résoudre a quitter ce regard et il se retrouva le regard plongé dans le sien, d'une facon a la fois involontaire et completement volontaire. Elle avait de si jo... NON! Rose, Rose, Rose, Rose... Il devait cesser d'avoir de tel pensé, il avait trouvé son ame soeur et elle étais morte, point final que cela fesait mal ou non il devrait apprendre a vivre avec, peu importe comment les yeux devant lui étais, meme s'il devait avouer que e... Non stop!

Elle parla de sa voix sucré, aérienne comme si elle ne voulait pas vraiment parler, elle semblait songeuse et pendant un instant fesant abstraction des scrupules que lui donnaient habituellement l'utilisation de son pouvoir il aurait aimé lire la pensé de Sérénité, savoir ce qui torturait réelement cette si jolie jeune femme. Elle ne finit pas sa phrase et il sentit le désarroi qui habitait l'élève, un souvenir viendrait il de se retrouver? Devant lui, ce serait plutot bien. Cependant alors qu'il aurait aimé rester la a comtempler les yeux qui lui fesaient face, elle rompit le contact et le garcon de 17 ans baissa la tete avec regret, il étais impoli de trop fixer les gens... Il sentit son regard noisette doré se poser sur lui, il jeta un coup d'oeuil en biais, mais n'osa point y plonger son regard, de peur qu'elle détourne de nouveau les yeux, ceux qui savaient remarquer le vide qui l'habitait n'aimait jamais voir ses yeux. Le gouffre lui parut un peu plus grand et un instant il crut qu'il allait finalement y basculer et alors... Alors la folie l'entrainerait dans sa danse éternelle, mais son heure n'étais pas encore venu et il dut se contenter d'un simple haut le coeur. Il sourit vaguement a l'adresse de la femme en fixant ses mains de peur de la troubler de son regard, car il appréciait sa compagnie e tpour une fois il se sentait bien près d'une personne et cette attitude le laissa vaguement songeur, sans le savoir, le vide de son regard s'amincit.

-Il semblerait que notre passé ait certain point en commun, meme si tu ne semble pas te souvenir de la personne avec qui tu ne jouais pas de role...

Il releva la tete, son menton pointa vers le ciel et ses yeux fixerent la lune en les fesant briller légerement, un sourire amere vogua sur ses levres et lorsqu'il parla, un tourment presque imperceptible l'animait.


-Sérénité... Veux tu vraiment retrouver ton passé? Cela en vaut il la peine réelement? Ne peux tu pas etre ce que tu est maintenant sans t'encombrer de ce que tu n'est plus?


Il continua de fixer la lune qui éclairait le parc d'un éclairage bien modeste, bien froid. Un vent se leva, caressa la peau des deux jeunes gens et Oliven qui avait toujours eu une température corporelle légerement plus basse que les autres ne put s'empecher de frissoner légerement.

-Et si... Et si ce que tu retrouvais ne te plaisait pas... Et si tu découvrais que ce que tu étais étais en fait le contraire de ce que tu voudrais etre... Si tu passait d'une bonne personne a une mauvaise en retrouvant tes souvenirs, ou si tu ne peux pas les accepter, s'ils te rendent folle...

Il croisa son regard, détourna la tete vers ses lacets de souliers noir et rougit légerement, pourvu qu'il ne lui ait pas fait peur de ses yeux si horribles a voir, un jour... Peut-etre redeviendrait il normale, mais devant lui, il ne voyait que désolation, quel destin peut il attendre quelqu'un qui a perdu son coeur et son ame en meme temps que la personne auquel il tenait le plus.

_________________




Te rapelle tu de moi petite Iliya?... Je ne t'ai pas oublié moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sérénité
Elève de 4ème année / ADMIN
avatar

Féminin
Nombre de messages : 678
Age : 32
Passion : Vivre
Date d'inscription : 05/10/2008

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 16 ans
Pouvoir: Elementariste primaire + Regeneration sanguine; mais.. un truc ne va pas.....
Autres..:

MessageSujet: Re: Il est tard...   Mer 10 Juin - 17:39

Sérénité ne savait comment réagir. Loin de l'idée de 'soffusquer, ou de la trouver etrange, Oliven avait juste remarquer de sa voix enchanteresse qu'ils avaient un point commun dans leur passé. Ils auraient donc connu une personne avec qui ils n'avaient jouer aucun rôle, cela voulait il dire une personne qui connaissait mieux qui quiconque la profondeur de leur difference? La jeune fille tourna doucement la tête en direction de la lune. L'astre etait si etincellant, si magnifique qu'il semblait irreel, comme detenteur d'une verité qui a jamais leur echapperait. L'idée qu'une personne fut aussi proche d'elle embua les yeux de la jeune femme. Comment pouvait elle avoir oublier cet être? Ne pas se souvenir de cette personne merveilleuse qui avait accepter sans retenu toute l'etendue de son ame... C'etait vraiment une idée atroce. Mais il devait forcement avoir une explication! On ne pouvait oublier des êtres comme cela pendant aussi longtemps sans qu'il n'y ai une bonne raison.

* Peut etre que cette personne est deja morte.... *

A l'instant ou elle formula sa pensée elle s¡en voulut. Elle detruisait tout espoir de la retrouver un jour. Mais en meme temps, s'il cette personne existait bel et bien pourquoi n'etait elle pas a sa recherche? Elle soupira doucement, envahis par une douce melancolie, tandis que le jeune homme reprenait la parole. Cette fois ci par contre son timbre etait legerement different, pas de beaucoup mais quelque chose venait de s'imiscer dans sa voix.
Les premiere questions ne la troublèrent pas, on le lui avait deja demander d'arreter de courir apres son passé, puisque le passé est passé, autant se consacrer au present et au futur. Et cette pensée la, elle la partageait sans reserves! Pourquoi s'embeter avec ce qu'elle n'etait plus? Elle voulut decrire son sentiment d'accord quand la suite des propos d'Oliven lui firent brusquement retourner la tête vers lui. Son buste avait suivis la course et elle se retrouvait a present presque completement tourner vers lui, ses deux mains posés sur le sol. Leur regard se croisérent mais il prefera se concentrer sur ses lacets, et malgres l'obscurité de la nuit, la lune denonça de sa pale clareté, le leger rouge qui venait de monter aux joues du jeune homme. Sans savoir pourquoi elle aurait voulu continuer de parler en gardant son regard perdu dans celui d'Oliven, comme si cela la rassurait... Peut etre que peu a peu elle appreciait leur bleu intense. Il etait vrai que le vide siderale et la souffrance infinis qu'on pouvait y lire pouvait rebuter mais c'etait les meme sentiments qui habitait la jeune fille, et, passé le premier moment d'effraiement, elle appreciait se retrouver dans ce regard.
Oubliant d'un souffle ses pensées, elle reprit la parole a moitié paniqué. Elle souhaitait de prime abord sortir sa reponse toute faite, rodé de ces eternelles questions sur sa recherche du passé mais, un seul regard d'Oliven faisait sauter toutes ses barrieres.

" Je suis consciente de tout cela, plus que tu ne peux l'imaginer... Mes visions ne sont geuere rejouissante meme si elles sont ponctués de douceurs. Mais je ne peux pas abandonner car ... Il.... Il me cherche....."

Ses yeux se troublèrent tandis que sa voix mourrait dans sa gorge. Repenser a cet être qui la recherchait reveillait en elle un sentiment de terreur qui habitait sournoisement son coeur. Elle lui avait deja echapper de peu la derniere fois, mais elle ne savait pas comment... Qu'en serait il de leur prochaine confrontation? Son corps s'etait compulsivement mis a trembler mais ce n'etait surement pas du au vent frais qui venait de se relever. Sérénité glissa doucement sur le sol et appuya ses bras sur le banc, juste a coté du jeune homme.

" Je dois trouver pour vivre... " Arriva t elle neanmoins a murmurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliven Olgu
Elève de 5eme année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 96
Age : 26
Passion : Vivre...
Côté coeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 17 ans
Pouvoir: Le vent, le murmure de la connaissance...
Autres..:

MessageSujet: Re: Il est tard...   Jeu 11 Juin - 22:22

Elle semblait songeuse, probablement recfléchissait elle a ce qu'il venait de lui dire et il espérait qu'elle cesserait de rechercher son pass, que la tristesse qui l'habitait la quitte enfin, il devait avoir une solution pour sauver une personne du malheur, il aurait aimé la connaitre... Lui cherchait a oublier, a tout recommencer, elle pour sa part chrchait plutot a se rappeler de ce qu'elle avait oublié. Il se serait bien vue se lever, le sourire au levres, heureux de pouvoir enfin se débarasser de ce qu'il cherchait tant a oublier et lui dire:


-Alors allons, échangeons Sérénité, toi tu te rappeleras et moi j'oublierais...


Un vague sourire couru sur ses levres, alors qu'il fixait le gazon de ses yeux bleutés, la fatigue commencant a le tirailler légerement, il secoua la tete et releva cette dernièr vers la lune qui les éclairaient de sa douce beauté. Son regard tomba sur du roux, il regarda et vit la femme qui fixait le sol, Oliven ne ressentit aucune émotion, elle ne devait pas etre si triste, il ne ressentait que les mauvaise émotions, au moins son pouvoir lui autorisait il a garder une certaine intimité chez les gens, meme s'il aurait mieux lire la joie que la souffrance. De sa main droite il jeta la cigarette qu'il avait a peine fumé et descendit doucement de son banc et déposa son corps pres de celui de Sérénité, maintenant assis dans le gazon, il la regarda, un peu plus près que plus tot, elle avait des joues belle et pale, sans dommage, sans boutons visible et de nouveau il la trouva belle, son regard croisa le sien, mais cette foix il continua de la regarder alors que le vent secouait leurs cheveux combinés qui se mélangerent ensemble par petit bout. Il ressentit un début de panique et la voix de la femme mourrut dans sa gorg, Oliven la fixait, sans sourire, sans tristesse, simplement neutre, l'air songeur. La panique monta un peu plus et a ses cotés, Oliven vit la demoiselle se mettre a trembler compulsivement, beaucoup plus qu'un simple frisson, il se rapprocha légerement en la regardant avec de gros yeux ronds incertain sans remarqer que pour une fois, Rose avait disparu de sa tete, il étais presque en paix. Elle commenca a glisser et le garcon posa son bras autour de son dos et la tint assise sans trop presser, elle ne glissait plus, mais pesait lourde sur Oliven qui n'étais pas vraiment le type fort et barraqué. Sérénité posa son bras sur le banc deriere eux et toucha l'épaule du cinquième anné qui commencait sérieusement a s'inquiéter.

-Sérénité tu va bien?

Sa voix étais chevrotante et il se sentait bien faible, que pouvait il faire pour elle? Il ne pouviat pas la laisser ainsi, il ne pouvait vraiment pas, ce serait cruel, il devait l'aider merde, foutu deuxieme panique... Il la brassa légerement, mais elle marmonna quelque chose d'a peine audible, il se sentit encore plus impuissant et sa mémoir ele ramena a Rose, il brassa un peu plus férocement Sérénité dont le regard étais devenu vague comme si elle ne se rendait plust res compte de ce qui l'entourait.


-Sérénité! Calme toi, qu'est-ce qui se passe!?!


Il la regarda, il ne cessa de la brasser, il attendit une seconde, elle tourna vers lui son regard incertai et la panique grimpa un peu plus.

-Qui te cherche Sérénité! Qui?! Il tu veux du mal?

Son regard paniqué l'examina, ses douces levres, ses joues sans défauts, son regard noisette doré et les chevex roux qui tombaient en meche plate et parfois folle devant son visage. Il ne réalisa pas que dans sa panique non seulement n'avait il pas arreté de la secouer, mais de plus, il ne lui avait meme pas laissé le temps de parler.

-Sérénité regarde moi merde! Tu n'est pas obligé de trouver pour vivre! Ton passé peut etre mis de coté, ce qui compte c'est toi ce que tu est! Ce que tu vis!

Il la regarda et une larme perla au coin de son oeuil.

*Non... Pas toi aussi*

Sans qu'il ne sut comment, il ne voulait pas quelle parte, elle n'étais pas comme les autres et a elle, il lui avait dit mille fois plus que ce qu'il n'avait jamais dit a une tierce personne. Pourtant, il la connaissait depuis si peu, Ce n'étais surement uniquement parce qu'elle lui ressemblait.

-Je vais t'aider!

Le regard de la femme sembla plus vivant tout a coup ce qui sembla le rassurer un peu.


-Je t'aiderai Sérénité, je vais t'aider a retrouver ta mémoire et s'il le faut je te défendrai de cette personne qui te cherche, mais je t'en prie...


Il la regarda, plongea son regard bleuté dans celui de femme qui se fesait de moins en moins secouer. Un instant, l'élève craint un instant d'en avoir trop fait, de s'etre trop énervé e til la lacha, les joues rouges, il lui relacha le dos et elle ne tomba pas, silencieux il s'écarta un peu. Vachement gené.

-Calme toi un peu Sérénité... Tu va faire une crise de ventilation...

Il baissa la tete, completement humilié devant la seule personne a qui il parlait vraiment depuis plus de quelque mois.

_________________




Te rapelle tu de moi petite Iliya?... Je ne t'ai pas oublié moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sérénité
Elève de 4ème année / ADMIN
avatar

Féminin
Nombre de messages : 678
Age : 32
Passion : Vivre
Date d'inscription : 05/10/2008

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 16 ans
Pouvoir: Elementariste primaire + Regeneration sanguine; mais.. un truc ne va pas.....
Autres..:

MessageSujet: Re: Il est tard...   Mar 16 Juin - 18:33

Peu a peu la jeune fille sombra dans sa terreur qui envahis son corps comme un poison mortel. Le souvenir de cette maudite journée lui revint comme si cela s'etait passé hier. Cet homme qui avait tout detruit en la cherchant... Sa voix... Son regard.... Sa haine! Elle avait tout fait pour oublier cet instant où leur regard s'etait croiser et qu'elle y avait lu l'immensité de la haine,du desir de la voir morte... Mais ce soir, la fragile barriere venait de ceder. Enfermé dans le chaos de sa terreur, elle revivait la destruction de son ancienne ecole, la traque pour la retrouver, pour la tuer. N'etait ce pas horrible de savoir qu'une personne remuait ciel et terre pour vous tuer alors que vous n'en connaissez meme pas les raisons?

* Pourquoi... Non... *

Son esprit prenait de plus en plus peur devant ce souvenir, la jeune fille avait l'impression de courir dans un endroit clos et sombre, quand il lui sembla prendre conscience que quelque chose secouait son corps réel. D'abord effrayé par la pensée qu'Il l'avait finalement attrapé elle tenta de se recroquevillée, mais la poigne se fit plus forte et une voix traversa soudain les tenebre.

* Oliven? *

Que faisait Oliven dans ce chaos? Un parc? Mais oui! Elle n'etait pas en train de revivre ce jour fatidique mais en train de sombrer. Comment avait elle pu se laisser submergé? Il fallait que se sorte de la, elle souhaitait vivre plus que tout! Et ce n'etait pas en se laissant betement bercer par ses peurs qu'elle y parviendrait. Elle tenta de revenir mais cela etait si difficile... Son esprit refusait d'affronter sa peur. Il ne cherchait qu'a s'endormir et ne plus jamais se reveiller. Quand soudain un brin de voix ferme la ramena brusquement a la réalité.


-Je vais t'aider!

Les tremblements de son corps cessèrent aussitot tandis que l'etincelle de vie revint habiter ses yeux. Devant une Sérénité un peu deboussollée, il y avait Oliven, paniqué! Voir les yeux du jeune homme emplis de peur lui fit l'effet d'une douche froide. Comment avait elle pu laisser cette couleur la entrer dans ses yeux? Instantanement elle s'en voulut. Et tandis qu'il lui promettait son aide, interieurement elle se promit de tout faire pour ne plus jamais voir ce sentiment dans les yeux du jeune homme.
Son corps se detendit doucement, appreciant la douce fraicheur de la réalité, du vent qui carressait leur visage. Et quand Oliven s'ecarta d'elle apparement gene, elle voulut tendre sa main vers lui pour le retenir, de peur qu'il ne parte completement, mais celle ci resta coincé. Elle tourna alors son regard vers sa main posé au sol, et quelle ne fut pas sa surprise quand elle decouvrit qu'une racine de l'arbre etait sortit de terre pour l'ensserré. Lui aussi s'etait inquieter de son etat... Une larme roula sur sa joue. Sérénité l'essuya d'un revers de sa main qu'elle parvint a liberer mais garda le regard river au sol.


-Calme toi un peu Sérénité... Tu va faire une crise de ventilation...

" Hein? "

Elle se retourna rapidement vers Oliven, surprise par sa phrase. Elle resta un instant comme suspendu a ce mot Ventilation, puis sans qu'elle ne puisse se l'expliquer, elle eclata de rire. Un rire doux, liberateur de tension, mais surtout agreablement amusé. Elle venait de faire une sacré crise de panique et lui s'inquietait de sa respiration. Tandis que son rire la secouait tendrement, elle appuya son dos sur le banc et essuya une deuxieme larme qui mouillait sa joue. Ce n'etait point du rire qu'elle provenait mais de la terreur qui, rageuse, s'en retournait se cacher dans le coeur de la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliven Olgu
Elève de 5eme année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 96
Age : 26
Passion : Vivre...
Côté coeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 17 ans
Pouvoir: Le vent, le murmure de la connaissance...
Autres..:

MessageSujet: Re: Il est tard...   Mer 17 Juin - 6:03

Elle riait, riait de bon coeur, heureuse, mais pour lui, le paranoiaque plein de remords, c'étais un rire horrible, qui en plus de briser le silence de la nuit, se moquait de lui. Voila ce que cela fesait de vouloir aider une personne, une humaine... Se faire rire de soi. Il baissa le regard, honteux, humilié et sans aucun doute blessé dans son amour propre déja bas, ses joues d'une teinte de cramoisi plutot vive. Il avanca ses mains sur ses genoux et les regarda l'air pensif, ses longs cheveux blancs se promenant devant son visage long et pale, que fesait il ici? Pourquoi n'étais il pas mort, tous ceux a qui il avait tenu étais parti, avait il besoin d'un autre signe sur la nécessité de sa mort, c'étais écrit, qu'attendait il? Sa mère étais morte en lui donnant naissance, aucun pere connu, La petite fille aux grand yeux tourmentés avait et Rose étais morte et alors qu'il commencait a accorder sa confiance a une autre dame, elle lui riait au nez... Tout cela n'avait aucun sens, comment avait il pu avoir autant affaibli le vide, cette souffrance... Dans son visage,le rouge partit, son expression reveuse s'envola, son état de panique se dissipa et ses levres devinrent une fine ligne droite et ses yeux se vidèrent, froid.

-Désolé... Je sais pas vraiment quel sorte de crise c'étais, je suis pas habitué de voir beaucoup de monde comme ca...

Il leva la tete, ses yeux bleu si pale et froid regarderent la lune dont les nuages disparaissaient de plus en plus, le gazon étais froid, vaguement humide et la voix du garcon n'avait plus grande intonation. Pourtant, il aurait aimé y croire, que la joie pouvait revenir, mais il s'étais trompé. Pourquoi ne s'y était il pas attendu? Son regard inanimé se tourna vers Sérénité qu'il fixa de ses yeux bleu pale.

-Qui te cherche... Qui dois tu trouver pour vivre...

Il la regarda, mais sa voix restait fade et vide, comme si sa réponse n'avait grande importance, comme s'il étais déja loin ailleurs et il l'était, dans la chambre, devant Rose et l'homme, Rose qui lui hurlait dessus...

_________________




Te rapelle tu de moi petite Iliya?... Je ne t'ai pas oublié moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sérénité
Elève de 4ème année / ADMIN
avatar

Féminin
Nombre de messages : 678
Age : 32
Passion : Vivre
Date d'inscription : 05/10/2008

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 16 ans
Pouvoir: Elementariste primaire + Regeneration sanguine; mais.. un truc ne va pas.....
Autres..:

MessageSujet: Re: Il est tard...   Mer 17 Juin - 18:34

Lorsque son rire cessa doucement, calmant ses tensions interieur, Sérénité s'apperçut qu'Oliven avait l'air profondement blessé par sa reaction. Elle se figea instantanement. Elle ne voulait pas! Non! C'etait grace a lui qu'elle avait pu revenir sans dommage a la réalité! D'habitude quand de pareilles crises lui venaient elle se reveillait toujours en pleine foret, meurtris et profondement blessée. Mais aujourd'hui non. Et meme mieux, grace a lui toutes ses peurs s'etaient dissipé rapidement. Elle n'avait jamais rencontré quelqu'un capable de l'apaiser aussi rapidement... Elle lui etait tellement reconnaissante mais tellement naive dans les relation humaines qu'elle n'avait pas su s'exprimer.
Et lorsque les yeux d'Oliven devinrent froid, ce fut a son tour de sentir la panique l'envahir.

" Non c'est a moi... Je ....."

Sa voix mourrut etranglé dans sa gorge. Elle ne desirait qu'une chose en cet instant precis : ré-entendre le son reveur de la voix du jeune homme, réchauffé son regard... Mais comment reparer le malentendu?
Il se tourna alors vers elle et les yeux vides lui demanda des renseignements sur celui qui la cherchait. Mais elle ne preta pas attention a cette question fade qui ne se souciait pas de la reponse. Elle etait bien trop troublée par la distance qui venait de s'installer subitement entre eux. Ce froid la terrorisait, sans qu'elle puisse se l'expliquer. Elle avait toujours instaurer une distance entre elle et les gens, une sorte de barriere protectrice, mais avec lui cette barriere n'etait meme pas apparut. Pire, Sérénité ne la souhaitait pas! Elle qui ne s'etait jamais réellement soucié de gens qui l'entourait s'inquietait a present de quelqu'un.

" Oliven...? "

Elle se redressa et s'avança un peu plus vers lui en plongeant son regard dans les yeux bleus glacial du jeune homme. La souffrance qui s'etait peu a peu attenué pendant leur discussion etait revenu. Plus cinglante et furieuse qu'au debut. Il s'ecoula ainsi plusieurs minutes avant qu'elle ne rompe le silence d'une voix douce.

" Je suis désolée.... Je n'aurai pas du rire. Pardonne moi je t'en supplie..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliven Olgu
Elève de 5eme année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 96
Age : 26
Passion : Vivre...
Côté coeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 17 ans
Pouvoir: Le vent, le murmure de la connaissance...
Autres..:

MessageSujet: Re: Il est tard...   Jeu 18 Juin - 5:48

Rose... Cette douce Rose qui avait tant souffert de par les horribles crimes de son père, de par la cruauté de l'espèce humaine, celle qu'il aurait pu sauver et qu'il n'avait su le faire, celle devant qui il avait été lache, attend Rose, attend et un jour nous nous sauverons de ce monde, nous serons heureux, mais il n'étais pas celui a souffrir et le temps elle n'en n'avait plus, il lui avait tourné le dos, l'avait tué... Elle avait trop souffert et lui non, ou peut-etre avait il souffert aussi, ce qui avait embrumé son jugement, l'avait détruit tout autant qu'elle. Peu importe le résultat restait le meme, lorsqu'on refuse de sauver une personne, l'on en devient le tueur, il avait tué Rose, l'avait condamnée a etre violé dans l'eternité, il avait également abandonné Iliya, la petite aux yeux si grands et douloureux qui avait tant besoin de lui et a qui il n'avait su dire mot, il l'avait tué aussi. Il étais un meurtrier, un sale tueur, un injuste et ceux qui saurait vraiment regarder ne verrait pas de longs cheveux blancs aussi immaculé que pure, il y verrait de longs cheveux sales, rouges de sang, il ne verrait non pas un regard bleu infiniment pale, mais un regard dont les pires crimes ont rendu aveugle et lui, il serait condamné a voir Rose ainsi, condamné a ce qu'il l'avait obligé a ressentir...

Il leva les yeux, cherchant a voir le voile obscure de la nuit, ses étoiles brillantes et la douce lueur lunaire envahissant l'espace en ses heures nocturnes, mais il rencontra un regard de femme, un doux regard doré et acajou, chaud, mais apeuré et il s'en voulut, encore une fois il provoquait la peur chez une femme, encore une autre qu'il allait condamner a souffrir. Elle prononca son nom de sa voix si enivrante et il n'y répondit pas, rencontra son regard, détourna les yeux en fixant le vide, les yeux grands ouvert, mais vide et une fine ligne droite a la place des levres, le garcon regarda le sol gazonneux au dela de ses jambes vetu d'un simple jeans, l'air songeur, perdu et tourmenté, il lui semblait voir la réalité par une fenetre, mais il ne voulait pas que ce froid se réinstalle, il l'avait aidée, l'avait sorti de sa crise, elle ne voulait pas de cette barrière et... Minute, ce n'étais pas ses émotions a lui... Que se passait il? Ou était il? Rose... Oui Rose étais morte, par sa faute... Mais... Sérénité? Que fesait elle la? Il étais dans le parc...

-Sérénité.... Prononca la voix absente du jeune homme, vaguement hésitante. Ne reste pas pres de moi... Je ne veux pas te détruire... Pas une autre... Pas toi aussi... Je t'en prie... Va t'en... Ne reste pas près de moi... Je suis un monstre...

Ses yeux si vides, si pales, bougerent un peu et des tréfonds apparut le désespoir, le pire des désespoir celui ou il n'y a plus rien apres, le vide sinon. Les larmes parurent dans ses yeux, mais ne coulerent pas, rendant les yeux suppliant, immensément triste, son visage fut pris de convulsion et sa respiration se fit plus vite, il sentit sa tete tourner légerement et il continuait de voir Sérénité de loin, loin... Loin car il étais devant Rose, la voyait, elle et son père... Et en voila un autre qui arrivait, deux sur elle... Parce qu'il n'avait su l'aimer... Sérénité s'approcha, son bras se mit a trembler et une larme perla sur sa joue, il tenta de dire quelque chose, mais ne sut que dire de vague incohérence, seul le mot pas fut clair. Elle étais pres maintenant et son corps le démangea violemment, il fixa ses yeux et sentit une drole de chaleur en son coeur...

-Alors... Tu ne voulais pas rire de moi...

Il baissa le regard et regarda une fourmis marcher sur le gazon a la recherche de son nid, Rose s'éloigna, il étais maintenant entre mi chemin entre les deux, le vide, la maison de Rose et la réalité, avec Sérénité et toutes c'est choses heureuses qu'il n'avait jamais su vivre...

-Sérénité... Je ne veut pas que tu meurs toi aussi... Pas comme les autres...

Il leva son regard, plongea son regard tourmentés, perdu, a la recher de tant de réconfort dans celui de Sérénité et a cet instant, il eut l'air d'un enfant cherchant le réconfort d'une mere, mais son regard témoignait d'une maturité précoce amené par la siuffrance, son bras trembla plus fort et il le tint, ne sachant plus faire la différence entre sopn vide, sa ouleur et celle de Sérénité, il se sentit un peu plus m,ou, sa respiration se fit plus rauque etil ferma les yeux en réprimant un haut le coeur, ne se sentant vraiment pas en forme, il lutta contre l'inconscience qui l'attaquait, trop occupé par trop de chose. Sérénité et ses émotions, la réalité, rose et tout et tout et toujours tout.

-J'ai essayé d'etre quelqu'un d'autre Rose, mais ca na jamais marché...

Il ouvrit les yeux, ils étaient devenu presque completement blancs et il regardait avec un air mélangés comme quelqu'un qui aurait trop bu, sa voix étais pateuse et ne semblait adressé qu'a quelqu'un qui nétais pas ici, sa tete dodelina et tomba sur le banc, il prononca le nom de Sérénité faiblement et regarda autour de lui, les yeux perdu. Tournés vers la lune.

-Je n'en peux plus de tout ca... Je suis a bout...

_________________




Te rapelle tu de moi petite Iliya?... Je ne t'ai pas oublié moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sérénité
Elève de 4ème année / ADMIN
avatar

Féminin
Nombre de messages : 678
Age : 32
Passion : Vivre
Date d'inscription : 05/10/2008

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 16 ans
Pouvoir: Elementariste primaire + Regeneration sanguine; mais.. un truc ne va pas.....
Autres..:

MessageSujet: Re: Il est tard...   Jeu 18 Juin - 18:32

* Ne pas me detruire moi aussi? *

Sérénité regarda étonné Oliven, de quoi parlait il? Qu'est ce qui pouvait bien le faire croire qu'il allait la detruire elle? De toute façon elle etait deja en morceaux alors il n'avait pas a se faire trop de soucis, mais elle ravala sa tentative detendre l'atmosphere devant la larme brillante qui coulait a present sur la joue d'Oliven. Tout le corps de Sérénité se tendit. Et tandis qu'il parvenait a lui dire qu'il pensait etre un monstre et qu'il ne souhaitait pas qu'elle meure, la jeune fille ne parvint pas a repondre quoique ce soit, trop absorbé par la violente souffrance qui emanait de son ami. C'etait comme un gouffre béant et dangeureux qui aspirait tout sur son sillage. Les yeux du jeune homme n'etaient plus que des fenetres ouvertes sur l'immense tristesse qui l'habitait. Sa respiration s'arreta et elle sentit une douleur sourde et froide dans sa poitrine. Une douleur qui lui embua les yeux. Pourquoi tant de souffrance? Pourquoi une telle violence dans de pareils yeux? Comment pouvait on souffrir autant sans en mourir?


-J'ai essayé d'etre quelqu'un d'autre Rose, mais ca na jamais marché...

Rose? C'etait donc elle la personne dont il parlait avant? Celle avec qui il pouvait tout partagé...Apparement elle n'etait plus de ce monde. Cependant elle ne s'interrogea pas plus que cela sur l'identité rélle de cette Rose car tout autour d'eux n'etait plus douleur. La voix d'Oliven lui parvenait a present difficilement, comme passé a travers du coton. Mais son prenom murmuré et sa derniere phrase lui parvinrent aussi nettement que s'il le lui avait crié.
Je n'en peux plus...
Je suis a bout...
La douleur presente dans sa poitrine explosa sous ce decouragement totale et des larmes innondèrent soudain son visage. Les petites perles argentés roulèrent sur ses joues et tombèrent sur ses mains. A ce contact, son corps se remit en mouvement. Bien qu'elle connaissait parfaitement cette douleur pour avoir la même au fond de son coeur, mais elle ne pouvait supporter cette souffrance chez Oliven. Pas lui.
Elle s'avança presque instinctivement vers lui, se mit à genoux et doucement, passa ses bras autour du cou du jeune homme pour le serrer contre elle. Alors, en melangeant ses cheveux doré a ceux argentés du jeune homme, elle lui murmura au travers de ses larmes :

" Tu n'as pas besoin d'être quelqu'un d'autre! Tu es toi et il existe des personnes a qui ce toi redonne espoir et sourire. Bat toi je t'en prie. Tu ne dois pas ecouter cette voix dans ta tête qui te fais croire que la mort serait une solution! Et puis... Je suis la, je serais la. Je compte bien rester parmis les vivants! "

Elle carressa delicatement les longs fils argenté qui s'emmelaient dans ses doigts et murmura son prenom d'une voix douce et apaisante. Ses larmes s'etaient calmées, ainsi que la douleur dans sa poitrine. A present ce sentiment lourd etait remplacé par une chaleur qui l'irradiait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliven Olgu
Elève de 5eme année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 96
Age : 26
Passion : Vivre...
Côté coeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 17 ans
Pouvoir: Le vent, le murmure de la connaissance...
Autres..:

MessageSujet: Re: Il est tard...   Sam 20 Juin - 19:53

Le ciel étais beau quand meme ce soir, dommage qu'il les voyaient de facon si flou, ses yeux s'embuaient sans cesse de larmes et il n'y pouvait rien, il n'avait plus la force de lutter contre lui-meme, contre ses propres souvenirs, Oh toi grand dieu si tu existe, sache que tu as gagné, je n'en peux plus tu ma assez tourmenté ainsi, pensa le garcon aux longs cheveux blancs, sa tete perché sur un banc. Il ne savait plus trop ce qui se passait, autour de lui tout tremblait, tout semblait si iréel, seule réalité, Rose, sa douce Rose, prisonniere pour l'éternité de son père, par sa faute, la sienne. Il la vit de nouveau, levant les yeux rencontra les siens, si beau, si pur et si tourmentés, il savait ce qui allait se passer, combien de fois l'avait il vu? Pourtant, son corps ne souffrait jamais moins, il avait meme fini par rechercher cette douleur, elle lui permettait de voir Rose apres tout. Elle pointa son doigt vers lui, l'air suppliant, tourmentés, encore pire que d'habitude, la haine lui semblait plus facile a supporter que cette tourmente. Une larme coula sur la joue de Rose et il eut envie de renverser la tete pour crier, il savait ce qui allait suivre, il le savait et il ne le voulait pos, mais il devait se repentir! Tout cela n'étais que de sa faute!

*TOUT EST DE TA FAUTE OLIVEN! TU POUVAIS ME SAUVER, TU L....*

Il sentit des mains sur son dos, le presser, son menton dodelina dans le dos de Sérénité alors qu'elle le tenait contre elle, elle pleurait, que se passait il, il pleurait aussi... Tout cela n'était pas réel non? Rose étais morte, elle ne pouvait pas se faire constamment violer ainsi, ses souffrances étaient terminés, pourquoi continuait il de détruire son souvenir ainsi, autrefois elle étais la source de son bonheur et maintenant elle le torturait, quel salaud, il détruisait son souvenir. Il regarda devant lui, les arbres étais doucement bercer par le vent, il étais bien dans les bras de Sérénité ainsi et il restait la sans bouger, les yeux grand ouvert, les mains ballant de chaque coté, fixant le vide sans trop comprendre, combien de personne aurait il pu aider s'il n'aurait été ainsi perdu dans sa souffrance... Il écouta Sérénité, resta silencieux, ne sachant trop comment réagir, elle étais la première personne a réelement l'aider, a lui faire vraiment croire que la vie pouvait etre belle... Il sentit ses mains dans sa chevelure, son corps contre le sien étais chaud, agréable...

-Sérénité... Murmura t'il un peu ébahi.

Il vit le gouffre devant lui, pres a l'accueuillir, cette abime de souffrance, il tourna sur lui-meme et partit dans l'autre direction sans ne trop savoir comme il avait réussi cette fois. Ses mains se leverent et enserrerent a leur tour Sérénité, il rougit brutalement et il se mit a sangloter, pour la premiere fois depuis longtemps il avait l'impression de vivre, il sentait son coeur se remettre a battre péniblement apres tant de silence. Il serra Sérénité un peu plus fort dans ses bras et continua de sangloter.

-Je suis désolé.... Je ne voulais pas te faire pleurer Sérénité.

Sans qu'il ne sut comment il se retrouva avec un petit sourire en coin, timide, mais sincere, au travers de ses larmes, de toute sa souffrance, il voyait enfin la nuit pour de vrai, il sentit le vent caresser ses cheveux tout comme Sérénité.

-Je vais vivre et me battre, pour toi, pour que tu retrouve tes souvenirs Sérénité et si elles doivent te détruire alors je les reéfaccerais moi-meme... Merci...

Il se recula, défesant l'étreinte de Sérénité, la regarda dans les yeux de ses yeux si pale qui pour une fois pétillait, le vent caressa doucement la longue chevelure de Sérénité, mias un vent plutot lourd, assez compact... Celui d'Oliven.

_________________




Te rapelle tu de moi petite Iliya?... Je ne t'ai pas oublié moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sérénité
Elève de 4ème année / ADMIN
avatar

Féminin
Nombre de messages : 678
Age : 32
Passion : Vivre
Date d'inscription : 05/10/2008

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 16 ans
Pouvoir: Elementariste primaire + Regeneration sanguine; mais.. un truc ne va pas.....
Autres..:

MessageSujet: Re: Il est tard...   Mar 23 Juin - 18:36

Sérénité serra un peu plus fort Oliven contre elle quand elle l'entendit pleurer. Elle lui murmura qu'il pouvait laisser toutes les larmes de son corps sortir, qu'apres il se sentirait surement mieux. Elle savait que ce n'etait pas le remede miracle mais qu'au moins cela avait le merite d'alleger un peu la lourde souffrance qui pesait sur un coeur. Quand le jeune homme s'excusa de la faire pleurer, elle secoua doucement la tête et carressa de plus belle sa douce chevelure d'argent. Si elle avait la possibilité par ses propres larmes d'alleger sa souffrance alors elle pleurerait des nuits entiere! La jeune fille supportait sa douleur interieur car aussi loin qu'elle s'en souvenait, elle avait toujours été la, comme une cruelle amie, mais de voir la meme souffrance chez autrui, chez Oliven, cela lui dechirait le coeur.

-Je vais vivre et me battre, pour toi, pour que tu retrouve tes souvenirs Sérénité et si elles doivent te détruire alors je les reéfaccerais moi-meme... Merci...

Sur ces paroles Oliven, dont la voix venait d'etre plus determinée, s'ecarta de Sérénité. Alors pour la premiere fois elle vit dans ses yeux un eclat d'espoir, un eclat encore faible mais bien present! Elle s'assit a genoux, essuyant rapidement ses joues encore baigné de larmes, et lui sourit sincerement.

" Je suis heureuse de savoir cela... Je n'aurais pas supporter de te perdre. "

Se rendant compte soudain de la situation et de ses paroles, ses joues se mirent a rougir violemment. Comment avait elle osé faire cela? Prendre ainsi quelqu'un dans ses bras... Mais il etait vrai qu'en y repensant elle avait apprecié sentir la chaleur de son corps contre le sien, et l'idée d'avoir pu le delivrer ne serait ce que d'un peu de sa souffrance, lui mettait le coeur en joie. Genée elle remit maladroitement une meche de cheveux derriere son oreille et detourna le regard. Il faisait nuit et relativement encore bien sombre, Oliven n'avait surement rien remarquer. Elle replongea alors ses yeux dans ceux du jeune homme. Ce bleu pale etait vraiment hypnotisant... Elle en etait a present comme dependante, comme si elle recherchait ce contact.

" Je... Enfin, merci. C'est gentil de me proposer de l'aide. J'accepte avec plaisir, uniquement a la condition que cela ne t'occasione aucune souffrance. "

Elle serra dans ses mains un morceau de tissu sombres de sa tenue sur ses genoux, appreciant le nouveau vent qui venait de se levé, et continua d'un murmure.

" Et aussi que je puisse moi aussi t'etre utile... Je ne sais pas comment mais je veux autant t'aider que tout ce que tu me donnes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliven Olgu
Elève de 5eme année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 96
Age : 26
Passion : Vivre...
Côté coeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 17 ans
Pouvoir: Le vent, le murmure de la connaissance...
Autres..:

MessageSujet: Re: Il est tard...   Ven 26 Juin - 23:53

-Tu n'as rien a faire pour m'aider....

Il regarda le ciel de ses yeux si pales, coupant le contact avec le regard chaud et tendre de Sérénité qui continuait de le regarder, il sentit un étrange poignement dans son ventre, comme une douleur d'indigestion, mais un peu plus chaude, il ne savait que pour la premiere fois, son don s'activait dans l'autre sens. Un vent souffla sur son visage et il en apprécia la caresse, ce qu'il avait dit étais vrai, qu'avait elle a faire pour l'aider, en quoi l'aider, avait il besoin d'aide? Non... Il étais okay! Aucun probleme financier, aucun de dette ou de réel probleme de drogue ou d'alcool, bref, elle ne pouvait pas réelement l'aider en grand chose, meme si sa seule présence l'apaisait grandement... Peut-etre pouvait elle l'aider ainsi, peut-etre voulait elle parler de cela, mais... etre pres de quelqu'un pour qu'il se sente mieux était il vraiment aider quelqu'un? Oui... Non... Peut-etre cela dépendait il des circonstances, car certaines personnes en aidant n'aideraient pas vraiment, trop absorbé par leur propre et ridicules objectifs. Son regard baissa, ses longs cheveux caché par l'obscurité derriere sa nuque, sa peau pale réflétant faiblement la lueur argenté de la lune la haut dans le ciel, il n'aurait pu voir Sérénité rougir autant qu'il l'avait lui meme fait, l'évènement passé, il lui semblait un peu ridicule d'avoir pleuré, mais... Le vide s'étais éloigné non? Ou lui avait il simplement donné un répit...

...

...

Rose...

*J'aurais pu te sauver non...*

...

...

...

Rose...

*Je t'ai tué...*

Iliya... Rose... Maman...

*Je vous ait toutes détruites, vous qui avez osé m'aimer... Et maintenant Sérénité.,.. Le résultat sera toujours le meme pourquoi s'obstiner, pourquoi une autre...*

La meme douleur toujours, cherchant a s'échapper de cette lancinante souffrance et pourtant a jamais l'obscure créature la cherchait elle... Souffrir, il y étais destinés a quoi bon s'y leurrer... Non.... Il ne pouvait etre la simplement pour cela, il devait y avoir autre chose, mais Sérénité, risquer la vie de cette femme, sans souvenirs, souffrante, il devait l'aider... Puis disparaitre... Oui... Trouver le bonheur en n'ayant plus aucune personne qui ne tienne a vous, vivre en ne fesant mal a personne, vivre en étant... Qu'un simple coup de vent... Doux et éphémere...

Le garcon baissa le regard vers Sérénité, un doux sourire aux levres... Un simple coup de vent... Une drole de lueur dans les yeux, ni triste, ni joyeuse, juste étrange...

-Tu m'aide déja sans vraiment le savoir... Il se fait tard... Tu veux rentrer? Je te raccompagne, ou.... Tu prefere rester ici avec moi encore un peu? Apres tout on a cours demain, mais bon il est vrai qu ele sommeil ne nous vient pas aisément...

_________________




Te rapelle tu de moi petite Iliya?... Je ne t'ai pas oublié moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sérénité
Elève de 4ème année / ADMIN
avatar

Féminin
Nombre de messages : 678
Age : 32
Passion : Vivre
Date d'inscription : 05/10/2008

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 16 ans
Pouvoir: Elementariste primaire + Regeneration sanguine; mais.. un truc ne va pas.....
Autres..:

MessageSujet: Re: Il est tard...   Mar 30 Juin - 18:17

Bon elle ne pouvait rien faire... Vraiment ? Sérénité reposa ses mains sur ses genoux et soupira en detournant le regard. Il est vrai que dans l'absolu que pouvait elle faire? Elle qui deja etait depassé par sa propre souffrance... Elle qui ne savait pas exactement qui elle etait... Elle secoua la tête doudement. Elle avait été folle de croire l'espace d'un instant que sa presence seul pourrait suffir a alleger le coeur du jeune homme. Ce n'etait aps parce que cela fonctionnait dans l'autre sens qu'il falait qu'elle s'imagine n'importe quoi. Oui ils avaient la meme souffrance violente et destructrice au fond d'eux mais ils etaient deux etre a part entiere, avec chacun son mode de fonctionnement.
Elle soupira et se degagea de devant Oliven pour s'asseoir en tailleur.
Son regard se perdit dans le reflet de la lune qui courrait sur l'herbe, et son esprit en profita pour vagabonder librement. Mais cette fois ci ce fut plus leger. Il n'y eu aucune emotions qui traversa la jeune fille, seulement des pensées qui fusaient, passaient, s'arretaient... Elle était bien ici.


-Tu m'aide déja sans vraiment le savoir... Il se fait tard... Tu veux rentrer? Je te raccompagne, ou.... Tu prefere rester ici avec moi encore un peu? Apres tout on a cours demain, mais bon il est vrai que le sommeil ne nous vient pas aisément...

Sérénité reconcentra son regard dans celui d'Oliven. Elle l'aidait alors? Mais comment? Finalement etait ce pareil que pour elle? Cependant, bien qu'elle desirait lui demander de plus amples details, son esprit resta bloquer sur sa demande de rester encore un peu en sa compagnie.
La jeune fille sourit un peu plus et repondit sur un ton leger.

" Si cela ne t'ennuie vraiment pas je preferais rester encore un peu avec toi... Et puis de toutes façon en ce qui me concerne je ne crois pas que je pourrais m'endormir dans mon lit ce soir... "

A ces mots elle detendit ses jambes et glissa sur l'herbe pour venir s'asseoir contre le banc, juste a coté d'Oliven. Elle fit jouer quelques secondes ses doigts dans les petits brins vert qui la chatouillait avant de tourner sa tête vers son ami.

" Pis c'est pas toute les nuits que je suis en charmante compagnie! "

Lui declara t elle en rigolant doucement et lui tapant legerement le bras avec son coude. En fait, pour etre totalement exacte c'etait meme la premiere fois qu'elle se retrouvait avec quelqu'un. D'habitude elle fuyait les gens qu'elle croisait la nuit pour mieux rester seule. Mais ce soir, elle ne savait pas pourquoi mais elle etait rester... Le regard hypnotique et si pale d'Oliven peut etre.... A moins que ce ne soit sa voix reveuse qui contrastait tellement avec son apparence? Ou alors... Ses petites meches de cheveux aux reflets argentés qui lui tombaient souvent devant les yeux?
Se rendant compte qu'elle le detaillait effrontement et avec insistance depuis quelques minutes deja, elle detourna le regard sur la lune qui s'appretait a se cacher de nouveau derriere un petit nuage. Il faudrait qu'elle fasse un peu plus attention a ses reactions avec lui... Decidement elle ne reagissait pas vraiment comme d'habitude en sa compagnie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliven Olgu
Elève de 5eme année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 96
Age : 26
Passion : Vivre...
Côté coeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 17 ans
Pouvoir: Le vent, le murmure de la connaissance...
Autres..:

MessageSujet: Re: Il est tard...   Dim 5 Juil - 9:03

Un simple coup de vent, une brise éphèmere caressant le visage d'une ame en peine, le soulageant, soulevant ne serait-ce que légèrement sa douleur, un simple ami, diffèrent, qui ne savait point parlé, mais qui étais toujours la... Un homme, qui passe un court séjour, vous rend heureux puis disparait, laissant derrière lui un souvenir heureux. Voila ce a quoi il étais destiné, mais alors, jamais il ne pourrait s'attacher a quelqu'un, il ne serait qu'un confident éphèmere, pret a soulager le coeur des autres, mais alors, en cette nuit si nuageuse, si sombre, qui soulagerait sa propre obscurité... Sa propre douleur, personne... Il avait peché, il devait souffrir, la repentance...

Il baissa les yeux et rencontra le regard paisible de Sérénité, paisible es tun bien grand mot... Disons simplement qu'elle avait l'air mieux que lorsqu'il l'avait rencontré plus tot, elle semblait plus a l'aise et moins tourmenté, peut-etre avait elle reconnu en lui l'allié qu'elle n'avait jamais su trouver, comme Rose, ou cette petite dame aux yeus si profonds dont il n'avait de nouvelle depuis si longtemps. L'allié que lui n'avait jamais su trouver dans ses années d'errances solitaires... Il avait cru la trouvée en Rose, mais elle étais disparue maintenant... Il avait cru l'avoir trouvé avec Iliya, mais on le lui avait enlevé et maintenant... Sérénité... Étais-ce elle, cette alliée, cette... Amie... Qu'il attendait tant? Oui... Non... Peut-etre... Une redirela contvoix lui répondit, puis une autre vint la contre dire, il fixa le gazon devant lui, l'air songeur, une fine meche rebelle se posant sur ses levres si pales. Encore eux, simple éllan de conscience ou une folie pure qui le rongeait, il savait ce qui s'en venait, il devait se calmer, se concentrer... Il ferma les yeux, posa les mains sur sa tete, l'air légèrement souffrant, dans sa tete les voix s'élèvaient, toutes voulant donner leur point de vue, comme des centaines de pensées s'entrechoquant en l'espace d,une seconde, a l'intérieur d'une seule et unique tete...

*Taisez vous...* Clama intérieurement la voix faiblarde d'Oliven, mais personne n'entendit le jeune homme, toutes les voix l'enterrant une par une...

*Par pitié...*

*Non arretez...*

...

...

...

*TAISEZ VOUS!!!!* HUrla t'il mentalement en ouvrant de grands yeux ronds armés d'un bleu si iréelement pale, sa levres en fine ligne droite, autour de lui le vent s'agitant dangereusement vite.

Le garcon de 17 ans aux longs cheveux blancs ferma les yeux et soupira, cela lui arrivait parfois, particulierement lorsqu'il se couchait sur l'ectacy, mais ce n'étais jamais amusant et encore maintenant, il entendait quelque voix protester, il leva son menton si moralement démoli et regarda Sérénité qui parlait, cachant son tourment derriere une allure reveur d'intériorisation, elle ne semblait avoir rien remarqué, elle lui parlait, comme si de rien n'était... Les gens qui souffrent... Ne sont pas si différent des autres... Lorsqu'ils souffrent les humains cherchent inconsciemment a regler leurs troubles avant celui des autres, réflexes de défense peut-etre, cela n'avait rien a voir vraiment avec la bonté de la personne ou pas.. Alors pourquoi préferait il regler la douleur des autres avant la sienne, parce qu'il étais un meurtrier?... Ou plutot parce qu'il ressentait celle des autres et pour qu'etre en paix il devait dabord regler la souffrance que pouvait ressentir les autres... Son regard rencontra celui de Sérénité qui finissait de parler et le fixait, attendant certainemetn une réponse assit sur l'herbe les jambes croisés, il posa délicatement ses propres mains sur ses genoux et lorsqu'il parla, son regard s'étais posé sur la lune qui ne tarderait pas a etre caché par un nuage, fesant pétillant ses yeux reveur.

-Alors restez, je crois que ma question n'étais qu'une forme d'usage... Je préfère que vous restiez... Je n'aurais pas plus dormi...

Il baissa le regard, sourit et arracha un morceau d'herbe de ses longs doigts pale et courtaud. Sa pensée tourna vers les quelques voix qui continuait d'émettre de drole de pensée et il soupira, en effet... Il n'aurait pu dormir cette nuit... De charmante compagnie, voila ce qu'elle venait de dire de sa voix si chaleureuse et pourtant si distante qui brisait le silence presque angoissant de cette nuit fraiche et nuageuse. Lui... De si belle compagnie... Il rigola doucement, une sorte de pale imitation du vide qui l'habitait plus tot a l'intérieur des yeux, il la repoussa doucement en rasant de la faire tomber dans l'herbe. Il sentit un léger trouble qui ne lui appartenait pas, comme si pour une fois elle s'ouvrait a un autre plutot qu étais faible, reveue de rester seule la nuit a errer solitairement, sauf que cette émotion ne lui appartenait pas, dabord il étais un il et non un elle, et il se comportait différement avec un elle et non un lui. Il regarda Sérénité qui le fixait d'un air fasciné, étais-ce ses yeux? Ses yeux qui semblaient provenir d,un autre monde, les yeux du vent... Car c'est ce qu'il étaiss non?... Un simple coup de vent prisonnier d'un corps cadavérique...

-Ne détourne pas le regard Sérénité... Je t'en prie...

Sa voix étais faible, vaguement rauque comme s'il avait eu de la misere a donné cet ordre, il ne voulait pas qu'elle cesse de le regarder, il aimait ses yeux, son regard et sa peau. Le jeune garcon, sans qu'il ne sut comment, se mit a apprécier pour la premiere fois de sa vie que quelqu'un le fixe ainsi... Sérénité tombait elle amoureuse de lui? Non surement pas, il se fesait des idées, une humaines ne peut tomber amoureuse de ce qui n'étais qu'un simple coup de vent... N'est-ce pas... Sa main gauche se mit a trembler et il la fixa, hypnotisé par la fascination que se syeux semblaient exercé sur ceux de Sérénité... Et lui... tait il en train de tombé amoureux aussi... Non... Une image du vide lui parvint, le gouffre sans fin qui l'habitait, non, ce n'étais qu'une émotion morte né, la premiere qu'il ressentait depuis si longtemps de vide... Ce n'étais pas de l'amour, enfin peut-etre... Mais surement pas... L'amour existait seulement...

-Qui etes vous jeune dame... Qui etes vous pour ainsi fasciné ce qui n'est qu'un simple coup de vent en peine... Comment avoir réussi ce que des milliers de personnes n'ont su faire... Qui est tu... Je ne suis qu'un simple coup de vent... Peut-etre n'est tu qu'une élémentariste qui sans le savoir requete mon vent... Je... Je... Je ne comprend pas ce qui se passe... Le vide me semble tellement moins profond maintenant...

_________________




Te rapelle tu de moi petite Iliya?... Je ne t'ai pas oublié moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sérénité
Elève de 4ème année / ADMIN
avatar

Féminin
Nombre de messages : 678
Age : 32
Passion : Vivre
Date d'inscription : 05/10/2008

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 16 ans
Pouvoir: Elementariste primaire + Regeneration sanguine; mais.. un truc ne va pas.....
Autres..:

MessageSujet: Re: Il est tard...   Mar 7 Juil - 18:03

Ses yeux venait a peine de se poser sur la lune que la voix d'Oliven se fit entendre, faible, mais la suppliant de ne pas detourner son regard. D'abord surprise Sérénité se reconcentra sur le jeune homme. C'etait la premiere fois qu'elle entendait ce timbre de voix chez lui et lorsque ses yeux rencontrerent de nouveau les siens, bleux pales, ce fut comme si le temps venait arreter autour d'eux. Ce n'etait plus comme avant. Elle n'aurait su dire pourquoi mais il y avait quelque chose de different a present. Ce bleu hypnotisant qui exprimait tellement de douleur et en meme temps un vide si intense. Un bleu unique, comme un brise de passage qui vint vous carresser un instant avant de disparaitre a jamais... Un bleu vide egalement, vide par son gouffre de souffrance a l'ouverture surdimentionné, mais qui abritait de temps en temps des eclats de tels ou tels sentiments qui brillaient comme des etoiles... Oui, elle devait bien avouer qu'elle aimait le regard d'Oliven.
Pourquoi?
Devait elle trouver une raison d'aimer regarder ses yeux? N'importe qui serait subjugué par ces deux perles bleutés... Non? Elle ne devait pas etre la seule... Si?
Pourquoi lui?
Qu'avait il en lui pour la retenir ainsi? Ses yeux certes mais etait ce vraiment tout...
Lorsque Oliven reprit la parole d'une voix douce mais qui exprimait tellement d'incomprehension, un frisson parcourut son corps, comme pour remettre en mouvement le temps et l'espace autour d'eux. Cependant dans ce monde en vie seul le regard du jeune homme et sa voix lui parvint.

-Qui etes vous jeune dame... Qui etes vous pour ainsi fasciné ce qui n'est qu'un simple coup de vent en peine... Comment avoir réussi ce que des milliers de personnes n'ont su faire... Qui est tu... Je ne suis qu'un simple coup de vent... Peut-etre n'est tu qu'une élémentariste qui sans le savoir requete mon vent... Je... Je... Je ne comprend pas ce qui se passe... Le vide me semble tellement moins profond maintenant...

A ces mots, Sérénité sentit un fourmillement etrange la prendre de la tête et traverser son corps. C'etait vraiment une etrange sensation, pas vraiment desagréable, mais qui engourdissait doucement ses membres. Ces mots... C'etait exactement cela qu'elle ressentait. A moins que comme il le supposait sa fascination n'etait qu'une consequence directe de sa condition d'elementaliste.. Non impossible. Elle avait deja rencontré des centaines de gens qui maitrisait un ou plusieurs elements, et jamais, au grand jamais, elle n'avait ressentit ce besoin de regarder cette personne.
Alors quoi? Pourquoi? Qui etait il lui, pour la retenir ainsi?
Quand elle ouvrit la bouche pour parler, ce fut comme si sa propre voix et ses propres levres avaient oublié ce que c'etait que cette action. Et le son qui sortit lui parvint difficillement. Faible et desorienté. Perdu même. Voila l'etat dans lequel la jeune fille se trouvait a present.

" Je... Je ne sais pas. Tes yeux... Non tout... "

Les mains de Sérénité se mirent a trembler et son esprit devenait de plus en plus brouillé, mais elle continua de garder son regard plongé dans celui d'Oliven. Un regard qu'elle appreciait, surtout lorsqu'il se posait sur elle, un regard qui pouvait la maintenir en vie, la tête hors de son abysse de souffrance et de peurs.

" Pas un coup de vent, je t'en prie... Reste... Tout ce que je sais c'est que tout me parait moisn difficile a moi aussi..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliven Olgu
Elève de 5eme année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 96
Age : 26
Passion : Vivre...
Côté coeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 17 ans
Pouvoir: Le vent, le murmure de la connaissance...
Autres..:

MessageSujet: Re: Il est tard...   Mar 21 Juil - 8:22

Sa dernière phrase... Ses yeux, ses yeux si pales qu'ils ressemblait a un ciel bleu apres avoir regardé trop longtemps el soleill comme aurait dit Rose... Comme elle l'avait fait... Il la vit tout a coup devant lui, une scène étrangement similaire a celle qu'il vivait a ce moment précis, elle avait de longs cheveux brun chatain qui volait dans le vent, tout les deux étaient accrochés a une balancoire, ses mains a elle, douce, belle et ses mains a lui, affreusement maigres, longues et croches... Elle un peu plus grandes que lui, lui petit et chétif, elle avec un profond regard brun-vert et lui et son horrible regardde mourrant, leur seule similitude étais surement cette immence gouffre que leurs yeux semblaient abrités.

-Pourquoi dis tu que tu n'est qu'un coup de vent Oliven, tu sais bien que tu n'en n'est pas un, je sais que tu aurais aimer connaitre ta mere... Mais tu n'est pas obligé de partir...

Oliven baissa les yeux, tristes, ne sachant trop que répondre, pourquoi ne pas répondre simplement la vérité... Parce qu'il ne savait comment la formuler, dans sa tete, en image, en désir, en émotion, tout étais si clair, si précis, mais lorsqu'il devait en parler aa quelqu'un alors tout devenait si confus pour lui... Le jeune garcon releva la tete et en regardant le ciel vide de nuage déclara:

-J'ai l'impression que tout ce que je vit avec les autres est faux sauf au début, je crois que je devrais toujours rencontrer de nouvelles, personnes, voyager, N,etre qu'un coup de vent, sans attache, sans personne pour regretter samort ou son départ, comme un départ, rien pour l'empecher de fiare quoi que ce soit... Tu comprend Rose...

Oliven la regarda, l'air pensif, cet air que ses parents adoptif actuel déclarait d'étrange pour un garcon de son age. En la voyant ainsi, la levres tremblotantes, il sut qu'elle ne comprenait pas ce qu'il venait de dire, elle souhaitait etre attaché a quelqu'un, lui voulait etre détaché de tous...

-Je comprends Oliven mais... Je voudrais que tu reste avec moi.... Ne sois pas un coup de vent, tout est plus facile avec toi...

Avec amertume le garcon hocha la tete avec un air enjoué, elle ne comprenait pas...

-Je serais toujours la tu sais bien Rose...

Il cligna des yeux, son regard rencontra celui de Sérénité et il sentit une pierre lui tomber dans l'estomac... Non... Non pas encore!

Il se leva et partit en marchant calmement, l'air crispé.

-Désolé Sérénité... J'ai quelque chose a faire on se voit bientot daccord!

La silhouette rapetissa puis disparut dans lanuit qui bientot... Allait s'achever!

_________________




Te rapelle tu de moi petite Iliya?... Je ne t'ai pas oublié moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il est tard...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il est tard...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il n'est jamais trop tard pour vivre ses rêves [ Étoile Brillante ].
» apres l' heure, c'est trop tard
» europe ? je voulais être seule mais trop tard, j'étais déjà née.
» Tôt ou tard ici bas, tout se paye. [PV Molly]
» One Piece 2 ans plus tard. [Ya du Spoil, vous m'croyez pas ?]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Kitai :: Mémoire du forum :: Archives-
Sauter vers: