Académie Kitai

Une académie à l'apparence classique est fréquentée par de jeunes élèves aux pouvoirs spéciaux.. Et de sombres heures viennent en plus la perturber! Sauront ils y faire face?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 1 semaines... 1 seules... (Pv Iliya)

Aller en bas 
AuteurMessage
Oliven Olgu
Elève de 5eme année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 96
Age : 26
Passion : Vivre...
Côté coeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 17 ans
Pouvoir: Le vent, le murmure de la connaissance...
Autres..:

MessageSujet: 1 semaines... 1 seules... (Pv Iliya)   Jeu 23 Juil - 19:39

Il fesait nuit depuis déja deux heures, les rues étaient pratiquement toutes vides si on fesait exception des quelques jeunes qui flanaient, s'embrassaient ou prenaient des substances illicites tout en s'amusant avec leurs amis, des choses bien normales non? Oui, ce l'étais, mais ce qu'il fesait la lui ne l'était pas, enfin peut-etre avait il bien assez de jeunes qui quittait leur ¨foyer¨ et s'enfuyait vivre dans une ville pour que ce devienne normal, mais peu d'entre eux survivait en volant grace a leur pouvoir sur le vent et tout cela en devenant alcoolique sur les bords. Le jeune garcon qui était devant la vitrine d'un supermarché sourit, pendant quelque secondes son visage fut visible, son visage maigre et émacié, son regard sans vie, son sourire sans sincérité, ses vetements sales avec une légère barbe blanche qui lui mangeait la peau. LE jeune homme en fugue s'avanca vers la porte, il regarda la poigné, soudain pris d'un acte de conscience qu'il n'avait pas eu depuis bonne lurette...

Pourquoi simplement ne pas manger et tout simplement attendre la mort comme il le devait, ainsi il n'aurait pas a souffrir chaque putain de jour de cette misérable vie qu'on lui avait imposé... Non, de un il n'avait pas assez de courage et ni assez de volonté pour résister a la faim et de deux... De deux... Il devait souffrir, c'étais son destin et sa punition pour les avoir tués, sa mere, Iliya, Rose et maintenant... Et maintenant... Sérénité...

Le garcon plaqua sa tete contre la vitrine du magasin alors qu'une larme solitaire coulait sur sa joue, serrant des poings, il s'empecha de crier alors que son visage étais pris de convulsions. Il releva le visage qui maintenant, passait du vide au tourment. Il approcha sa main de la poigné et controla le vent pour qu'il pousse la serrure, mauvaise sorte de serrure... Voila... La porte s'entrouvit et Oliven la poussa, il fit deux pas a l'intérieur puis se dirigea vers l'allé des viandes, puis de quelques légumes, il fourra le tout dans un sac avec du pain et passant devant l'allé de l'alcool se saisit d'une bouteille de vin, puis il ressortit sans meme prendre la peine de fermer la porte.

Ses pas résonnaient dans la triste rue en cette heure tardive, les étoiles ne brillaient pas ce soir ce qui réconforta Oliven a l'idée de ne pas voir leur scintillantes désaprobation, depuis combien de temps étaient ils dans cette ville a errer, 1 semaines... Mon dieu, une seule foutu semaine seulement... Comment allait il pouvoir survivre ainsi, cela ne pourrait pas durer bien longtemps pensa t'il en croquant dans une tomate. Il bifurqua dans une ruelle et s'assit contre le mur en commencant a manger. Buvant aussi il faut le dire.

Il devait avoir l'air ravagé, il devait sentir, il ne devai tpas etre beau a voir et au fond il s'en fichait pas mal, il étais un tueur et en plus de cela peut-etre que le type qui avait voulu transporter Sérénité aurait pu la sauver peut-etre avait il des pouvoirs de guérison, peut-etre avait il participé encore plus activement a la mort de Sérénité qu'il ne le pensait.

Le garcon cogna la tete contre le mur et ferma les yeux... Qu'avait il fait... Dans sa tete les voix se mirent a se disputer, et il poussa un gémissement, ses deux mains se plquerent contre son crane et il sentit une douleur inoui lui traverser le crane laors soudainement il se rappela, Rose aimait beaucoup cette chanson non... Elle vanit d'un anime... Il se mit a siffloter, les voix baisserent, disparurent, le vide se fit autur de lui alors meme que la musique lui déchirait le coeur. Il releva la tete en sifflotant la mélodie et tomba sur un nuage qui dsiparaissaient et les étoiles l'apercurent, il les regarda et elle lui rendirent son regard, il résista a l'envie de pleurer, Rose fesait peut-etre partit d'elles maintenant, tout comme Iliya, Sérénité et sa mere... Maintenant... Il étais seul pour affronter la souffrance et il le méritait... COmment les choses avait elle pu tourner ainsi mon dieu...


HJ: Ce rp te rappellera peut-etre quelque chose, mais je l'ai adapté ^^ Faut dire qu'on s'est amlioré depuis, je l'avait fait sans y penser, puis j'ai été relire sur chaos et je me suis rendu compte que les deux rp étaient pratiquement pareil ^^

_________________




Te rapelle tu de moi petite Iliya?... Je ne t'ai pas oublié moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iliya Andropov
Elève de 1ere année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11
Passion : Regarder...
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: 1 semaines... 1 seules... (Pv Iliya)   Ven 24 Juil - 4:44

[ Ouais, ça me rappelle le premier topique de ILiya et Oliven sur Chaos.. Aah, sauf que là-bas, c'est moi qui avait commencée, et c'était à côté d'une poubelle XD ]

Ça ne faisait pas bien longtemps que Iliya était arrivée en ville, un jour? deux jours?? Elle ne savait pas exactement, mais... Elle trouvait déjà ça difficile, elle ne connaissait pas l'endroit, il y avait plein de monde. Elle avait réussie à restée éveillée pendant une journée, sachant qu'elle allait bientôt aller à l'école... Elle détestait vivre de jour. Dans son ancienne ville, il y avait toujours moins de personne la nuit, mais, ici... Elle avait l'impression qu'il y en avait tout autant. Elle se sentait suivie, observée, toujours, tout le temps... Aucun moment de répit, elle était suivie, observée, espionnée

*
Tourmentée. *

Elle n'aimait pas cette ville, elle n'aimait pas les personnes qui y vivaient... Ils la regardaient, leurs visages se déformait dans son esprit en horrible grimace de sadisme, leur trait déformé par la colère... Pourquoi la regardez-vous ainsi? Pourquoi n'avez-vous pas pitié d'elle, pour une fois?! Parce qu'elle ne le méritait pas. Elle ne méritait rien, à la limite, elle ne méritait même pas de souffrir, elle méritait seulement d'être laissée à elle-même, seule, tourmenté que par sa propre présence... Elle ne méritait que ne naitre seule et mourir seule, en étant entourée... Et la voilà qui marchait, se tenant le bras avec sa main. Le bras qu'elle se tenait saignait, elle s'était blessée en fonçant sur quelqu'un...

Il l'avait simplement regardé et continué son chemin, quant à elle... Elle s'était relevée, sans crier, sans parler, sans pleurer. Elle ne fit rien, ne dit rien. Elle était détruite, cette blessure au bras n'était même pas le centième de ce qu'il était réellement. Pour elle, son bras était déformé, laid, blessé, de part et d'autre... Une simple éraflure n'était rien. Elle ne méritait tellement pas de vivre, qu'on lui volait sa mémoire... Et maintenant, qu'est-ce qui lui restait? Son âme? Son corps? Sa raison? Elle ne pourrait l'affirmer en étant certaine de ce qu'elle dirait. Elle avait mal au bras, mais ce qui la blessait réellement, c'était autre chose... Sa mère cherchait encore à se venger, le monde continuait et continuerait à la torturer, tant et aussi longtemps que ses pêchers ne serons pas expiés.

C'était la nuit maintenant... Elle sentit un frisson glisser sur sa nuque, elle avait froid, elle était fatiguée... Mais... Elle ne pouvait pas dormir, non, ça voudrait dire à sa mère qu'elle était calme, qu'elle POUVAIT dormir, mais elle ne le pouvait... Elle devait tomber de fatiguer, veiller autant que possible jusqu'à tomber par terre. (En écoutant Plus rien des Cowboys Fringants... xD) Elle entra dans une ruelle, dans l'espoir de ne pas être vue, encore moins que présentement. Elle lâcha son bras blessé pour s'appuyer contre le mur de brique, ayant soudain un malaise, elle leva la tête et cru voir la ruelle continuer jusqu'à l'infini... Elle eut un mouvement de recul et tourna la tête, elle vit le décor sombre de la ruelle, mais... Quelque chose se détacha de tout... Ses cheveux blancs... Ses yeux bleus... Irréel...

Le temps sembla se figer, pourquoi?... Elle l'ignorait, mais elle ne pouvait détacher ses yeux de sur lui... Même s'il semblait mal en point, il semblait illuminer sa pauvre vie, une lumière au loin... Elle ne bougea pas, elle ne fit que le regarder, et cette simple... Unique action suffit pour faire ressurgir un souvenir en son esprit...

*
Une voiture s'éloignait, et avant qu'elle ne soit trop loin, elle vit un enfant, environs onze ans, apparaitre dans la vitre arrière. Il avait des cheveux blanc et des yeux bleu pâle... Il sembla dire quelque chose comme "Ne m'oublies pas, Iliya..." *

Elle eut un mouvement de recul désordonné et s'empêtra dans ses pieds et tomba à la renverse, faisant un bruit sourd. Elle recula encore, les yeux grands ouvert, la voix qui l'appelait dans les ténèbres apparut de nouveau ,plus forte, beaucoup plus forte. Les yeux grands ouverts, elle regardait je jeune homme, qui était-il? Pourquoi avait-elle aussi peur de le rencontrer. Pourquoi elle voyait cette scène dans son esprit, pourquoi la voix se faisait plus forte et plus insistante? Elle murmura, sans trop savoir si c'était vraiment et réellement elle qui parlait...

*
Où es-tu... ? *

Qui .. Qui es-tu? ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliven Olgu
Elève de 5eme année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 96
Age : 26
Passion : Vivre...
Côté coeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 17 ans
Pouvoir: Le vent, le murmure de la connaissance...
Autres..:

MessageSujet: Re: 1 semaines... 1 seules... (Pv Iliya)   Ven 24 Juil - 9:07

Comment hein? COmment un petit gars a l'apparence si heureuse lors de sa naissance avait il pu tomber aussi bas, penser a se suicider chaque heure qui passait et avoir tué plusieurs femmes, meme si ce n'étais pas directement. Hein? Ou étais passé le petit homme souriant qui ne connaissait pas encore la cruauté dont ils étaient capable, c'est humains, des humains? Des chiens plutot! Pret a se jeter sur un de leurs confrere ne serait-ce que pour la moindre pièce de monnaie!

Le jeune homme assit sur un mur de brique dans la ruelle baissa alors la tete, fixant le sol de son regard reveur, vide et bleuté, ses longs cheveux lui tombant devant le visage, il repoussa le sac de plastiques rempli de nourriture mollement de sa main droite, il n'avait plus faim maintenant. Comme tous les soirs depuis 1 semaine, 1 pomme par soir, parfois un peu de viande, mais jamais vraiment plus, la mort le guettait, il le savait, il se sentait si faible maintenant... Il colla la tete contre le mur de brique et se remit a siffloter, tum de dum, de dum de dum dum, sa voix résonnait, calme, rauque et tourmenté, légere et chevrotante, loin de briser le silence de la nuit a l'intérieur de cette ruelle crasseuse observé des étoiles, sa voix la teintait plutot d'une sorte d'aura de deuil et de tristesse, comme un cri de l'ame parfaitement en harmonie avec la douceur de la nuit. La petite dame rentra dans la ruelle et Oliven sentit sa présence, il sentit une sorte de panique, un trouble en lui, mais il fut repousser, comme si la chanson calmait en lui toute émotion mauvaise, mais en sifflotant cette chanson du bout de ses lèvres si pales, le souvenir de la petite Rose lui revenait et son coeur semblait se déchirer toujours un peu plus, étais-ce donc la seule facon de se débarasser du vide immense qui l'envahissait? En se torturant le coeur un peu plus chaque jour, en détruisant le peu de joie qui lui restait... Non toute cette joie l'avait quitté lors de la mort de Sérénité, maintenant il ne fesait plus qu'attendre... Mais attendre quoi... La mort bien sur...

Le garcon termina sur une note mélancholique, il ouvrit ses yeux en dévoilant de drole de yeux bleu si iréelement pale qu'elle en semblait iréel, de sa main droite, le jeune homme repoussa une partie de ses longs cheveux blancs sur le coté, laissant l'autre voltiger devant l'un de ses yeux. Il baissa la tete, son regard se posa sur une canette a deux pieds de lui, elle s'étais surement échappé du sac poubelle situé a quelque pieds de lui... Dans sa tete, un mot résonnait, constant, comme un appel a une puissance qui lui refusait une quelconque joie,

*Pourquoi*

Il ferma les yeux, réprimant en grande difficulté une crise de larmes et surement de voix, a coté de lui, la fillette commencait a piquer sa crise, mais tellement dans sa bulle, le jeune homme ne remarqua rien avant qu'elle ne parle.

Qui .. Qui es-tu? ...

Sa tete se tourna, la moitié de son visage fut caché par ses cheveux qui se plaquerent contre son regard, ses yeux fixerent la petite sans ciller et il fut saisit d'un haut le coeur alors meme qu'une étrange impression de déja vue l'envahissait. C'est yeux... C'est yeux qui la fixait, attaché a ce petit corps frele sur le sol, cette petite fille sans défense... Cette petite fille dont le regard... Dont le regard... Lui semblait etre connu depuis toujours, c'est deux yeux qui scintillaient dans la nuit, se détachant de l'obscure réalité de ce monde, comme une lumière, la lumière qui le guiderait hors de ce vide... La lumière qu'il attendait depuis si longtemps...

*Ses nouveaux parents adoptif l'amenerent dans la voiture, bouleversé, le garcon se pressa contre la vitre arrière plaquant sa main frele contre la vitre, il dit en comprenant a peine ce que disait la petite, Ne m'oublie pas liya, je ne t'oublierai pas moi! Le corps de la fillette devint alors minuscule puis invisible et il fondit en larme alros qu'il savait avoir perdu une personne qu'il lui semblait connaitre depuis toujours... Sans qu'il n'ait jamais pu lui parler...*

Il lui semblait connaitre cette fillette depuis toujours, comme si elle avait été sa soeur ou bien sa meilleure amie, mais il ne l'avait jamais vue et que venait faire ce souvenir... Il fixa les yeux, ne sachant trop comment réagir, il avait peur de parler, peur de détruire l'espèce de symbiose qu'il vivait actuellement, car s'il parlait, elle allait partir... Mais... Elle lui avait posé une question... Il devait répondre, mais il ne voulait pas la voir partir...

-Une ombre... Moi... En... En... E-en fait... Je.... Hu-huh... Oliven...

Il ferma la bouche, puis les yeux, elle allait partir, comment avait il pu partir... Pourquoi, qui était elle, ce pouvait il que... Non! Impossible! Ce ne pouvait etre elle! Mais, c'est yeux... Si familier, il les connaissait, depuis toujours, depuis jamais, ils étaient a lui, comme les siens a elle, ils étaient sa lumière hors de l'obscurité... Il ouvrit les yeux, elle étais toujours la et son coeur se mit a battre plus fort...

-J-je... Balbutia t'il incohéremment.

_________________




Te rapelle tu de moi petite Iliya?... Je ne t'ai pas oublié moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iliya Andropov
Elève de 1ere année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11
Passion : Regarder...
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: 1 semaines... 1 seules... (Pv Iliya)   Mer 29 Juil - 3:45

Son regard croisa le sien, et à se moment... ce fut comme frappée par la foudre, sonnée, elle ne bougeait pas... Ils entrèrent tous deux dans un mutisme parfait, aucun ne voulait mettre fin à se silence, un silence dans lequel ils s'étaient connus. Un contact visuel constant, elle n'osait même plus cligner des yeux. Un regard qu'elle sentait lui appartenir, un regard éternel... Qu'elle connaissait depuis longtemps... Tellement longtemps... Ça lui semblait drôlement loin maintenant... Si loin... Était-ce réel? Depuis longtemps le rêve et les souvenirs s'étaient mélangés dans sa tête, elle ne pouvait savoir si elle avait rêvée de cette personne, ou s'il avait vraiment été son confident le plus silencieux, le plus fidèle des amis, sans lui avoir parlé...

*
Parle moi... S'il te plait... Dit moi la seule chose que tu m'as dit jusqu'à aujourd'hui... *

Son cœur, qu'elle croyait torturé, consumé, mort puis disparut... Semblait être revenu, sentant une immense douleur à cet endroit, une douleur déchirante, comme s'il allait partir... Mais elle se l'était promis, elle ne voulait plus fuir! Elle ne fuirait plus... Car elle n'avait rien à perdre... Mais maintenant qu'il était devant elle, à la regarder, elle n'était plus si forte de cette certitude... Elle doutait, il était une lueur d'espoir à lui seul, de sa simple présence, aussi misérable soit-elle, illuminait sa vie d'un soleil aveuglant... lorsqu'il prit la parole, le temps sembla être si long...

-Une ombre...

Elle baissa la tête, triste. Elle s'était trompée. l'être de son rêve, ou de ses souvenirs ne lui avait jamais dit cela... Elle allait de nouveau sombrer dans la tourmente alors qu'il continua à parler, écoutant avec un espoir si infime...


Moi...

* Oui, toi! Pitié, répond, ne me laisse pas ainsi, ne détruit pas si égoïstement ce qui me reste... Répond... S'il te plait... Je t'en supplie... *

En... En... E-en fait... Je.... Hu-huh...

* Aller! Dit-le! Qu'on en finisse, qu'elle perde à jamais la raison, sa vie... Qu'elle sombre dans la tourmente, pour de bon, peut-être que dans la tourmente, l'espoir la quitterait enfin? Aller, dit le, ce nom que je me fiche, que je ne connais pas... *

Oliven...

Elle arrêta de bouger, même de respirer. Elle leva la tête, surprise. Oliven... Lui? C'était lui? Non... Impossible! Il était parti, loin... Très loin...

*
Trop loin... *

Elle ne savait pas si elle était heureuse ou malheureuse de le voir. Elle ne faisait que douter que ce soit lui, et espérer pouvoir croire que ce soit vrai... Si seulement. Il avait fermé les yeux, comme s'il se résignait à quelque chose. Mais à quoi? Elle aussi voulait se résigner! Mais... Ouvre tes yeux! Elle devait regarder ces yeux... Cette lumière pâle qu'elle voulait à tout prix suivre. Il était si cruel de lui enlever cet espoir... Oui, elle avait donné son espoir aux yeux d'Oliven, à ses yeux à lui. C,était devenu ses yeux, et en échange, elle lui donnait les siens. Elle était maintenant plus que certaine que c'était bel et bien Oliven, son meilleur ami, le frère qu'elle n'a jamais eue... La seule chose qui semblait en mesure de l'aider, mais que tout le monde lui enlevait. Elle le vit relever la tête et il parla de nouveau.

-J-je...

Elle tremblait un peu, elle ne savait pas quoi faire... Elle ne se contrôlait plus, son instinct bougea, il la fin avancer d'un pas vers lui, puis un autre... Elle s'approcha de lui, elle ne voulait pas qu'il s'éloigne, alors elle avançait lentement. Elle sentait a gorge se serrer, les larmes monter à ses yeux... Comme lorsqu'ils s'étaient séparés... Elle avait si mal... Rendue à porté de main, elle finit par dire, en mettant la paume de sa main à mi-chemin entre elle et lui...


Iliya...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliven Olgu
Elève de 5eme année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 96
Age : 26
Passion : Vivre...
Côté coeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 17 ans
Pouvoir: Le vent, le murmure de la connaissance...
Autres..:

MessageSujet: Re: 1 semaines... 1 seules... (Pv Iliya)   Jeu 30 Juil - 18:11

Elle s'approcha de ses pas aérien, elle semblait maigre, autant que lui peut-etre meme plus et par dessus tout elle semblait terrifié, comme si c'est quelque pas lui coutait immensément cher d'un courage qui n'étais pas sien. Mue par une force invisible, mue par une relation qui n'avait exister que par le biais de deux yeux qui ne jamais s'étais adressé un mot, le garcon aux longs cheveux blancs et a la présence si maladive se leva, les poings crispés, le regard fixe, ses yeux si pales a mi-chemin entre le vide qu'il surplombait et ce qui semblait etre de l'indécision. Le temps tout autour semblait s'arreter, comme si cette ruelle étais déconnecté du reste du monde, des souvenirs, déconnecté de la mort de sérénité ou de celle de Rose, ce pouvait il que le pouvoir étrange de cette ruelle lui ait ramené celle qu'il croyait morte?
Non, ne ne pouvait etre, elle étais au Canada et de elle, il n'avait qu'un nom dont il n'étais sure et l'ombre d'un souvenir flou, l'ombre d'un petite fille en peine qu'il passait des heures et des heures a fixer de ses yeux si pales et elles de ses yeux immenses et obscure a l'intérieur desquelles il se perdait, marchant sans fin dans le labyrinthe de son ame en peine. Des yeux auxquels il appartenait, des yeux qu'il connaissait... Un autre pas dans la ruelle, une autre s'écoula autour de lui, comme par magie, un vent froid et douloureux sembla sortir du néant pour balayer tout ordure de la ruelle, poussant au passage le chandail troué que portait le garcon confus qui fixait toujours la petite qui s'avancait vers lui, la fillette qu'il ne connaissait pas, mais auxquels il appartenait, la petite qu'il devait protéger... Elle leva sa main vers son corps détruit de l'intérieur, vers son ame qui fixait la longue chute de l'immense vide qui n'attendait uniquement sa présence, il croyait avoir déja sauté, son ventre gronda, mais il n'en fit rien, car tout son univers s'écroulait, absorbés par les yeux de cette fillette qui le fixait. Il ouvrit de plus grand yeux et avec stupéfaction elle la vit ouvrir la bouche, ses lèvres se décollèrent et Oliven ne put s'empecher de faire un pas vers elle pour l'en empecher, elle allait briser le silence, le silence infini qui étais leurs!

Iliya...

*elle ma parlé...* Pensa immédiatement le garcon.

Le cerveau marche parfois drolement il faut l'avouer, mais ce fut la première pensé qu'il eut, qu'enfin elle lui avait dit quelque chose et qu'a son tour il l'avait fait aussi, mais il l'avait fait en premier, la deuxieme chose auquel son cerveau confus et tourmenté pensa fut que les yeux qu'ils observaient étais siens, pourquoi? Il ne le savait pas, mais il étais sur de cette chose, sur que ses yeux a lui étais aussi ceux de cette petite, ses petits globes bleu si horriblement pale n'étais pas sien, mais sienne. Il leva sa main droite dont la peau qui collait aux os les fesait saillir, ses doigts tremblotants de fatigue et de faim frolèrent ceux d'Iliya et ce fut au tour du garcon de voir ses lèvres se décoller.

-Ne m'oublie... Car moi je ne t'oublierai pas...

Il fit un pas vers elle confus, son pas sembla résonner absurdement dans l'univers a part dont fesait partie cette ruelle sombre ou se trouvait la petite et le fou. Il étais si proche d'elle maintenant et lorsqu'il plongea son regard dans le sien, il ne sut dire qu'un chose.

-Tu ma retrouvé Ili...

Il leva ses bras, hésitants, gené, il mit ses bras dans le dos de la fillette et la serra mollement contre elle, des étoiles noirs dansèrent dans sa vision.

_________________




Te rapelle tu de moi petite Iliya?... Je ne t'ai pas oublié moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iliya Andropov
Elève de 1ere année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11
Passion : Regarder...
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: 1 semaines... 1 seules... (Pv Iliya)   Jeu 30 Juil - 20:03

Elle vit sa surprise lorsqu'elle prononça son nom. Elle espéra qu'il ne lui en veuille pas trop, et comme pour lui répondre, il fit un pas vers elle. Sa gorge se serra, et elle avait de plus en plus l'impression que son cœur allait s'arrêter tellement il battait vite, que sa gorge allait être tellement comprimée qu'elle ne pourrait plus respirer... Était-ce, finalement, lui? Lui qui devait la tuer? S'il continuait de la torturer avec son espoir, oui. Elle n'en pouvait plus, qu'à chaque fois qu'elle croit trouver quelque chose de vrai, une vérité... Découvrir que, en fait, c'était un mensonge... Mais, chaque fois qu'elle pensait à lui, à ses yeux, à sa promesse... Malgré leur séparation, elle savait que c'était vrai, mais elle allait ne plus y croire. Finalement... Un brin d'espoir brillait encore en elle, et grâce à cela, elle avait su reconnaitre Oliven... Ils étaient comme l'ombre et la lumière. Pourtant, les deux servait de lumière à l'autre...

Comme si elle était connectée à lui, le temps, l'espace, rien en dehors de cette ruelle n'existait, le vent qui souffla les ordures et les vêtements des deux jeunes gens ne lui parut qu'être passager. Elle le vit ouvrir la bouche à son tours, il allait de nouveau parler... Et Iliya se demandait si elle devait être heureuse, ou malheureuse... Sa main alla frôler la sienne. Elle ne quittait malgré tout toujours pas les yeux d'Oliven, ses yeux à elle... Et à elle seule. Elle se souvenait... c'était ainsi qu'il avait fait une promesse. Mais quand ils l'avaient fait, leur main était trop loin pour se toucher comme maintenant...

-Ne m'oublie pas... Car moi je ne t'oublierai pas...

Des larmes lui montèrent silencieusement aux yeux, piquant légèrement ces derniers. Elle était tellement heureuse de le revoir qu'elle avait peur que ce ne soit qu'un rêve. Mais si c'en était un, elle ferait en sorte qu'il dure pour... toujours. Elle passerait l'éternité dans ce monde illusoire et irréel s'il le fallait, mais que quitterait pas cette réalité, où elle avait enfin retrouvée sa lumière...

-Tu ma retrouvé Ili...

Elle hocha lentement la tête, elle se sentait faible, d'un coup, comme si ces émotions l'avait vidée de son énergie. Elle le laissa la prendre dans ses bras, fermant les yeux et faisant rouler sur ses joues deux larmes... Elle se sentait en sécurité, bien et apaisée... Elle voulait dormir, mais n'en était pas capable, elle ne voulait pas dormir maintenant et prendre le risque de perdre son ami au réveil. Elle passa ses bras mince et osseux autours d'Oliven et le serra de toutes ses forces... Elle ferma les yeux et ne dit rien, ce simple contact parlait de lui même, elle voulait qu'il reste avec elle, même si c'était lui qui devait venger ses parents, même si c'était lui qui devait la faire souffrir au nom de sa mère, c'était la seule personne qui ait vraiment été là pour elle, le seul qui n'avait encore rien tenté pour la tuer...

Tout le monde, tous les autres... Eux il voulait lui faire du mal, mais pas lui, pas Oliven... Elle ne voulait pas fuir quand elle le voyait. Elle voulait le regarder, encore et encore, sans arrêter, le suivre partout, être avec lui et le protéger. La seule personne qui ait mit fin à sa vision infernale où tout brûlait, c'était lui, qui venait apaiser sa furie et ce feu... Il venait, traversait les flâmes et ne faisait que la regarder, c'était la seule personne qu'elle ne voyait pas brûler...

Et maintenant, elle se sentait faible, comme lorsqu'elle n'est lus capable de tenir debout... Elle avait sommeil, elle avait faim et soif... Mais, elle était bien et ne voulait pas manger, ni dormir ni boire, car elle était avec ce qui la faisait vivre depuis bien des années...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliven Olgu
Elève de 5eme année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 96
Age : 26
Passion : Vivre...
Côté coeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 17 ans
Pouvoir: Le vent, le murmure de la connaissance...
Autres..:

MessageSujet: Re: 1 semaines... 1 seules... (Pv Iliya)   Jeu 6 Aoû - 7:15

Elle étais la, présente entre c'est deux bras, sa tete contre son ventre, dodelinant de fatigue, l'enserrant faiblement de ses deux membres osseux communément appelés bras et Oliven sentit qu'il étais bien, sa lumière étais la. Maintenant et a jamais, après toutes c'est années a errer, confus, endolori par la mort de toutes celles qu'il avait perdu et aimés, il découvrait que l'une d'elle était encore en vie et... et... et qu'elle étais la, dans ses bras devant lui, faible et magnifique. Alors qu'il allait sauter dans le vide, alors que tout espoir allait le quitter, elle l'éclaira, le serra contre elle alors que lui regardait l'immense vide devant lui avec de gros yeux bleu hagards.

L'adolescent resserra sa prise su celle devant lui, il ne pourrait jamais la laisser partir, il savait maintenant pourquoi il n'avait pu se tuer et enfin comette ce suicide qui l'avait tant tenter il... Il avait survécu pour elle, pour guider cette petite a travers son obscurité, pour la protéger de ce monde cruelle qui l'entourait, car il étais fort lui... Plus fort que tous, plus fort car il avait la source de son pouvoir dans ses bras, une source bien faible, mais dont il rendrait forte et belle, elle l'étais déja certes, mais seul lui pouvait le voir, seul lui pourrait jamais la regarder ainsi car ses yeux lui appartenaient... Il étais a elle comme elle a lui. Le garcon resserra sa prise maladroite et ne put s'empecher de lui caresser les cheveux de sa main droite, il sentit une larme couler sur sa joue, mais ce n'étais pas une de ses si nombreuses larmes de désespoir, il étais heureux, vraiment heureux. Son coeur sortait de sa torpeur et alors que son regard sortait de son vide habituel pour fixer le ciel, il sut qu'il ne pouvait plus etre triste.

Il la leva le plus doucement possible et alors qu'il le fesait avec difficulté, ses muscles tétanisé par la fatigue, la faim et le froid, il sentit que la petite dame résistait en le serrant un peu plus, il se pencha vers elle, plongeant son regard iréel dans le sien, si beau, si sombre.

-Nous rentrons a l'académie Iliya... Je vais te porter... Tu me comprends...

Quel idiot, comme si elle ne le savait pas, elle n'avait qu'a le regarder dans les yeux pour le comprendre car elle le comprendrait toujours, un simple coup d'oeuil et il se comprenait mieux que personne, ses vaines recherches étaient fini. Il la prit dans ses bras transis par la fatigues et se mit a marcher en titubant légèrement sur son chemin, la route jusqu'a l'école allait etre longue... Il sentit le vent l'effleurer et il sourit, tout semblait si beau maintenant, le vent étais doux ce soir...

-Iliya... Tu ma manqué...

La voix du jeune homme s'éleva, douce et aérienne, elle ne semblait pas briser le silence de la nuit, on aurait plutot dit qu'elle accompagnait le souffle du vent dans une symphonie parfaitement éxecuté et pour une fois... Pour une unique fois depuis longtemps, un véritable sourire flotta sur les lèvres du garcon, il étais paisible, heureux.

(HJ: Je te laisse répondre ensuite on fais la suite dans le parc ^^)

_________________




Te rapelle tu de moi petite Iliya?... Je ne t'ai pas oublié moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iliya Andropov
Elève de 1ere année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11
Passion : Regarder...
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: 1 semaines... 1 seules... (Pv Iliya)   Mar 18 Aoû - 7:03

Alors qu'elle serrait toujours de ses petites forces son seul espoir, elle voyait des souvenirs de sa vie passée, comme lorsque l'on croit que l'on va mourir et que la vie défile devant soit... Elle voyait ces êtres fou, tous plus démoniaque les uns que les autres. Ne cherchant qu'à assouvir leur fantasme et leur égoïsme. Horrible. Assassins, violeurs, voleurs, manipulateur... Des simples démons. Cette ville était corrompue par le chaos, c'était une chance qu'elle ait réussit à partir. Mais tous avait un point commun, ils avaient tous le même but... Même ici, dans cette étrange ville. Leur but était de la faire souffrir, de la torturer. Elle avait retrouvée la source de son espoir, mais... allait-on le lui enlever? Ne lui reprendre à nouveau? Elle avait le sentiment que si ça arrivait, elle perdrait la dernière chose étant précieuse pour elle... Une chose qu'elle perd et retrouve parfois, mais que si elle le perdait de nouveau à cause de ÇA, elle perdrait définitivement cette chose...

La raison...

Sa raison. Santé mentale, raison de vivre, peu importe. Elle ne pourrait plus survivre dans ce monde cruel sans lui, elle n'en serait pas capable... Et elle avait l'impression que lui non plus ne pourrait supporter de la perdre de nouveau. Une certaine empathie régnait entre eux, Iliya l'avait toujours compris, simplement en le regardant. Alors en le touchant, elle ressentait presque chaque battements de cœur. Non... Elle ne le laisserait plus jamais partir, et s'il partait, elle ne ferait plus comme autrefois. Elle le suivrait jusqu'au bout du monde pour pouvoir garder sa lumière et ce qui lui appartient. Elle ne laisserait personne la lui voler! Elle en avait de besoin... Tellement... Sans s'en rendre compte, elle commençait à s'endormir doucement...

Mais, elle sentie la main d'Oliven lui caresser les cheveux. Elle eut un serrement au cœur, elle était si heureuse. Et au même moment où il versait une larme de joie, Iliya en fit de même. Tellement heureuse. Il voulu la soulever doucement, mais elle resserra presque sa prise, gagnant subitement une ombre de force, mais dès qu'il cessa de tenter de la soulever, elle perdit cette étrange force. Il se pencha vers elle pour lui parler, elle le regardait de ses petits yeux où brillait encore de l'innocence.

-Nous rentrons a l'académie Iliya... Je vais te porter... Tu me comprends...

Elle sourit doucement et le laissa faire, hésitant devant son manque de force, mais elle était bien...

-Iliya... Tu ma manqué...

Elle ferma les yeux et posa sa tête sur l'épaule de sa source d'espoir. Un léger sourire aux lèvres, elle se laissa emporter dans les bras de Morphée. Malheureusement pour Iliya, cela faisait plus d'un mois qu'elle en s'était nourrie que d'eau. Un humain pouvait survivre environs un mois seulement avec de l'eau... Mais à cause de l'état d'Iliya, qui ne manageait que très rarement et pas assez pour son petit corps, elle restait très faible. Elle n'avait que la peau sur les os. Il était difficile pour ceux qui connaissait sa situation, de croire qu'elle vivait toujours. C'est l`s que l'on remercie sa "nature" vampirique. Si on peut se permettre le terme.

" Oli..... Ven.... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliven Olgu
Elève de 5eme année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 96
Age : 26
Passion : Vivre...
Côté coeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 17 ans
Pouvoir: Le vent, le murmure de la connaissance...
Autres..:

MessageSujet: Re: 1 semaines... 1 seules... (Pv Iliya)   Jeu 20 Aoû - 2:37

SUite aux parc ^^

_________________




Te rapelle tu de moi petite Iliya?... Je ne t'ai pas oublié moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1 semaines... 1 seules... (Pv Iliya)   

Revenir en haut Aller en bas
 
1 semaines... 1 seules... (Pv Iliya)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Deux semaines après le séisme, elle est retrouvé vivante sous les décombres
» Absentes de deux semaines : au ski =)
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» [Guide]Les mines
» Congé deux Semaines.... de CHEVREUILS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Kitai :: Mémoire du forum :: Archives-
Sauter vers: