Académie Kitai

Une académie à l'apparence classique est fréquentée par de jeunes élèves aux pouvoirs spéciaux.. Et de sombres heures viennent en plus la perturber! Sauront ils y faire face?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Les schtroumpfs violets volent dans le ciel...? Ou pas, dirais-je. (PV Oliven et Kasashu)

Aller en bas 
AuteurMessage
Yue Tsuki
Elève de 4ème année/ Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 210
Age : 22
Passion : La musique, le dessin et la phylosophie. Et Ben, aussi! ^^
Cours préféré : La musique, le japonais et l'EPS.
Côté coeur : Mon chaton? Mmh... Il se reconnaîtra bien... N'est-ce pas mon coeur?
Date d'inscription : 20/04/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 16 ans
Pouvoir: La Télékinésie, et un autre pouvoir qu'on pourrait considérer comme les ténèbres.
Autres..:

MessageSujet: Les schtroumpfs violets volent dans le ciel...? Ou pas, dirais-je. (PV Oliven et Kasashu)   Mer 12 Aoû - 13:10

Yue s'était réveillée en fracas. Elle haletait, en panique, assise sur son lit. Elle contempla la pièce, et fut soulagée de voir que tout était normal. Enfin presque. Le lit de Sérénité, vide. Il n'était pas défait, c'était comme si personne n'y avait dormi, comme si la présence de la jeune fille n'avait jamais existé. Yue essuya la sueur qui perlait sur son front. Elle se sentait moite. Berk, quelle sensation désagréable. Elle avait fait presque une nuit blanche, n'avait dormi que quelques heures. En pendant ces quelques heures, elle avait fait ce cauchemar. Ce même cauchemar depuis trois jours. Un horrible cauchemar. Les images de cette petite fille, qui était censée la représenter, qui pleurai cette fois sur le corps de Sérénité. La nuit dernière, c'était son grand-père, et la nuit d'avant, sa mère bien-aimée. Les yeux de Yue lui picotaient, mais elle ne voulait absolument pas pleurer. Ça aurait été une occasion parfaite pour que cette immonde chose ne se reproduise. D'ailleurs, cela ne rata pas, la voix telle elle d'un serpent lui murmura:

Tu vois que de fréquenter ces personnes ne te font aucun bien. Ne résiste pas au destin qui t'est spécialement résevé.

"TAIS-TOI!"

Yue balança son coussin dans le vide, comme si elle croyait que cela allait faire taire la créature, mais au lieu de ça, il heurta un vase qui se brisa. Yue se leva vivement, ouvrit les volets pour apporter un peu de clarté à la pièce sombre qui devenait inquiétante. Yue avala avec peine la boule qui se formait dans sa gorge. Chiisai, son chaton dormait encore. Elle décida de lui donner à manger avant de partir: elle avait besoin de prendre l'air, même si elle savait que cela ne servait à rien et que le créature continuerait de résonner dans sa tête: cette créature était en elle. Yue alla prendre un douche rapide et se contempla un minute dans le miroir. Son teint était blême, cadavérique, ses yeux étaient sans émotions, ses cheveux retombaient mollement sur ses épaules, ses joues étaient creuses et d'ailleurs, elle était même maigre, au point d'en devenir anorexique. Ellle n'avait rien mangé depuis des jours, il fallait s'y attendre. La jeune fille grimaça et s'habilla tout simplement avec un pantalon quelconque, un T-shirt et un pull. Dehors, il risquait de faire frais.

Elle prit son sac, de toutes façons presque vide, et ferma à clé la porte de la chambre avant de dévaler les escaliers quatre à quatre, pressée de sortir du bâtiment. Elle ne savait pas où elle allait mais continuait de marcher assez vite, jusqu'à ce qu'elle tomba sur le Parc. Elle aperçut l'endroit tranquille, sous un arbre, mais l'évita: que de mauvais souvenirs hantaient cet endroit. C'était de sa faute si Eiichi se fit possédé, sa faute, sa faute. Le problèmes commencèrent ici, tout était de sa faute. Yue se mordit la langue jusqu'au sang, comme pour se punir, et continua sa route, s'installa sur un banc, et inspecta les environs. Il faisait chaud. TROP chaud. Elle enleva son pull, et inspecta le contenu de son sac. Un bloc-notes, un livre, des médicaments pour la douleur, et ses clés. Elle soupira et avala un cachet d'aspirine. Sachant que l'effet allait être vain de toutes façons, elle se prit la tête dans ses mains, roula son pull en boule et l'utilisa pour essuyer la sueur qui continuait de souler sur son front, mouillant ses cheveux qui étaient collés sur son visage.


Pourquoi t'acharner? La vie serait tellement plus facile si tu te laissais faire.

Yue fronça les sourcils et prit une profonde inspiration, s'interdisant de pleurer. Elle était fébrile, ce pouvoir la détruisait, la rongeait, lui pourrissait la vie, mais elle n'avait pas envie d'être un monstre, s'en voulait trop. Elle préférait mourir que de causer d'autres dégâts, il était hors de question qu'elle cède, tenant trop aux peu de choses qu'elle avait, qui étaient déjà beaucoup, trop même. Ceux qui l'entouraient n'étaient pas conscients de la lumière qu'ils apportaient à Yue. Il était hors de question qu'elle les détruise, hors de question. Elle les voulait en sécurité. L'accident de Sérénité, elle culpabilisait pour ça aussi. La douleur et son envie de pleurer commencèrent à lui filer un mal de tête pas croyable, mais elle n'arrivait pas à oublier ses choses là, et ses rêves, cauchemars, plutôt. Que de douleur, partout où elle allait.

_________________
The light of the moon
Click Please! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kasashu Uruwa
Elève de 1ère année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 275
Age : 23
Passion : Écouter de la musique.
Côté coeur : Kasumi <3
Date d'inscription : 15/03/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 13
Pouvoir: Télépathie et Contrôle de la foudre.
Autres..:

MessageSujet: Re: Les schtroumpfs violets volent dans le ciel...? Ou pas, dirais-je. (PV Oliven et Kasashu)   Lun 17 Aoû - 0:32

[ Quel est le rapports avec les schtoumpfs ? ]

Je me tenais au beau milieux du parc, bras croisés... Attendant la moindre petite brise matinale... Comme je n'arrivais plus a dormir depuis que j'était a l'académie, j'allais souvent au parc, laissant la nostalgie et les regrets m'envahirs a chaque fois. La derniere fois, j'avais rencontré Oliven. C'était, d'ailleurs, le seul fait notable de la semaine.

Celui-ci m'avait éclairé sur mon cas, et m'as aussi aidé a sortir de l'ombre qui recouvrait mon quotidien. Enfin, c'était plus une brume épaisse, maintenant.

Puis, un fort coup de vent passa, me fesant penser a Oli. J'ouvris mes yeux, et jeta un regard au alentours... Rien ni personne. se vent était tout a fait naturel.

s'en était presque décevant. Pourtant, je ressentait une présence... Quelqu'un qui avait souffert . Et pas qu'un peu. Peut-être étais-ce un deuxieme moi ?

Perturbé, je mis le collier contenant un tout petit oiseau noir a mon cou. Tout de suite, je ne ressentis plus rien. Plus de douleur, j'en avait assez eu de la mienne. A ce moment, j'apercu une fille, visiblement plus agée que moi de quelques années. Étais-ce la personne qui souffrait tant? J'ai donc essayé de commencer une conversation avec elle:

-Euh... Salut !

Je commencais a me sentir stupide. Je n'était pas de nature timide, loin de là. Mais maintenant, c'était autre chose.

_________________

___________________________________________________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliven Olgu
Elève de 5eme année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 96
Age : 26
Passion : Vivre...
Côté coeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 17 ans
Pouvoir: Le vent, le murmure de la connaissance...
Autres..:

MessageSujet: Re: Les schtroumpfs violets volent dans le ciel...? Ou pas, dirais-je. (PV Oliven et Kasashu)   Lun 17 Aoû - 5:36

Autour de lui tout étais noir, il avait beau regarder il ne voyait rien, il N'entendait iren, pas meme ne serait-ce qu'une simple respiration afin qu'il puisse se repèrer dans cette complète noirceur, ne serait-ce que la sienne! Le garcon de 17 ans tenta de percer la noirceur avec ses deux yeux bleu si pale qu'ils en semblaient iréel, mais seul le noir lui offrit sa vue et Oliven se mti a amrcher, en quete d'un quelconque indice sur l'endroit ou il pouvait se trouver, ses pas se mirent a résonner dans le silence ambiant et il perdit bien vite la notion du temps, il s'arreta bientot en soupirant que se passait il donc? Un rale lui fit office de réponse et Oliven se retourna prestement, ses yeux s'agrandirent en voyant ce qui l'attendait, sa peau palit et il sentit un pierre lui tomber dans l'estomac. Non... TOut cela... C'étais sensé etre fini maintenant, une histoire du passé... Quelque-chose qui... Qui n'existe plus! Pourtant devant lui, elle étais la, nue, a quatre patte devant son père qui la... Qui la... Oliven hoqueta violemment et recula en trébuchant dans ses pieds qui l'étendirent au sol, incapable ne serait-ce que de pensé cette phrase, c'étais fini, du passé, DU PASSÉ!!!

-Oliven... Tu aurais pu me sauver... Mais tu ma laissé mourir, tu ma laissé souffrir...


L'interpellé sentit les larmes couler contre ses joues paleuse, sa bouche ne sortant que de vague hoquets incompréhensif, elle ne pouvait etre la, le vide étais parti en meme temps qu'elle lorsqu'il avait retrouvé Iliya, Rose n'étais plus censé apparaitre, le vide n'étais plus la, alors pourquoi... Pourquoi Rose était elle de nouveau... De nouveau... Et... D'habitude elle avait la voix colérique, vengeresse et la... Maintenant, sa voix étais cassante, elle pleurait, la voir ainsi étais pire que la colère, la culpabilité le rongeait encore plus que lorsqu'elle le haissait, il n'avait pas voulu, il ne voulait pas...

-Tout cela étais fini... Pourquoi...

La fillette pleura de plus belle et le coeur d'Oliven sembla s'arreter alors que son père alla plus vite, plus fort dans un tournoiement qui saccageait un peu plus le jeune homme a chaque fois.

-Tu ma tué Oliven, tu croyais vraiment que tout cela disparaitrait en la retrouvant? Après tout le mal que tu ma fa...

-ARRETE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Hurla soudainement le garcon en pleurs couapnt cours aux paroles de Rose.

Soudain, autour de lui, tout vola en éclats alors qu'une tornade naissait, les yeux du jeune homme devinrent blanc et il sentit l'ultime désespoir l'envahir...

La première chose qu'il vit fut le mur de sa chambre, son pyjama noir collé tout comme ses cheveux blancs sur sa peau par la sueur. Il entendit son souffle haletant et le ronflement tout près de lui indiquant la présence de la petite Iliya a ses cotés, ses yeux bleu si iréelement pale fixèrent le mur devant lui, il avait cru que tous cela étais enfin fini... Il avait cru avoir enfin oublié Rose, le vide étais censé l'avoir quitté... Sans dire mots, Oliven se leva, enfilant un jeans bleu pale et une camisole noire, il se brossa rapidement les dents et mit du speed stick puis se dirigea vers la porte, un peu d'air lui ferait du bien, ou plutot de vent... Son regard s'attarda sur la eptite et il se sentit plus cale, plus apaisé. Elle étais la... Il ne pouvait se laisser ainsi malmener, il devait la protéger se souvenir ainsi de Ros ene lui apporterait rien et il ne voulait plus que le vide reviennent en ses yeux. Il se mit a marcher au travers des couloirs... Pourquoi ce souvenir revenait il maintenant? Peut-etre ne pourrait il jamais l'oublier... Il avait aimé Rose et ce qu'il avait fait étais... Impardonnable, il le savait bien... Mais il ne voulait aps revoir le vide, peut-etre que ce triste épisode de sa vie ne resterait qu'un des moment importants de sa vie, il ne sombrerait pas a nouveau, il le refusait, peu importe que se souvenir le hante sans cesse, le vide ne reviendrait plus, il ne serait plus cette stupide coquille vide qui ne souhaitait que se suicider... Iliya... Son nez heurta quelque chose de dur, le tirant de sa pensé, il leva le regard et vit la porte d'entré. Il l'ouvrit calmement et sortit dehors en remarquant que la noirceur règnait encore a L'extérieur, il se laissait trop emporter par ses pensées parfois, oubliant tout ce qui l'entourait... Le garcon se mit a marcher au travers de l'aire gazonneuse de l'école, se plongeant dans ses pensées et appréciant le vent matinal qui lui soufflait dessus, il eut un haut le coeur lorsque les ténèbres l'enveloppèrent en se rappelant du reve qu'il venait de faire... Allez ce n'étais qu'un reve il n'allait pas laisser ce foutu songe lui briser sa journée...

Il continua de marcher et le vent se fit plus insistant, il sourit et le remercia, le vent étais doux, il étai sson comapgnon, jamais il ne l'avait abandonné... COmme il aimait ce don et... oh non... Pas maintenant... Il sentit le murmure s'approcher, glisser jusqu'a son oreille, il plaqua ses petites mains plissés sur ses oreilles, mais il étais trop tard, le murmure entra en lui, la douleur vint, sa tete l'élanca et il tomba a genou en gémissant. On lui susurra a l'oreille de douloureuse paroles qu'il ne comprenait pas, mais ils savaient leur signification, il savait... Il avait la connaissance... mais... la douleur devint plus forte, la douleur étais aprtout, a quoi bon... La souffrance, l'horreur... Iliya...

Bientot, tout devint noir et la douleur le submergea, le murmure continuait son récital, inlassable jsuqu'a ce que finalemetn il se taise... Oliven ouvrit les yeux, les premiers rayons du soleil pointaient dans l'atmosphère. Le garcon posa ses amins contre le sol et se releva, il étais trempé de sueur et de rosé, combien de temps avaient il passé ainsi couché sur le sol? Autour de lui, il n'y avait personne, au moins on ne l'avait pas vue, la panique que cela créerait si les élèves apprenaient qu'il avait parfois des crises de folie du genre, sans parler qu'il n'étais pas beaucoup aimé depuis la fete de la musique... Crétin, c'étais quoi l'idée de menacer Eiichi aussi... DOucement il recommenca a se relever, ses muscles protestant, manquant de force après la semaine de diète zèro de nourriture qu'il avait passé, laissant tous ses os bien visible sous la peau, avec une paleur maladive, de longs cheveux blancs, un regard bleu étrangement et beaucoup trop pale et des cernes mauves sous les yeux, il n'étais pas vraiment le type qui paraissait le mieux... Il se remit a marcher en se dirigeant vers l'académie pour aller se reposer, il grimaca en sentant la fatigue et le froid l'abattre, meme s'il mangeait, cela ne ferait rien, son estomac avait tellement rapetissé... Au loin deux silhouettes apparurent et ce nef ut pas llong qu'Oliven recueuillit Kasashu et une fille qui lui rappelait quelque chose, mais qu'il ne connaissait pas, peut-etre n'étais elle qu'une simple personne qu'il avait croisé dans les couloirs... Il masqua son trouble derrière un sourire et s'approcha.

-Bon matin vous deux! Vous allez bien? Dit le jeune homme a l'air maladif avec une voix doucereuse et songeuse.

Il s'arreta devant eux, les yeux fermés, un doux sourire flottant sur ses lèvres, ses cheveux balayés par un vent matinal.

_________________




Te rapelle tu de moi petite Iliya?... Je ne t'ai pas oublié moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yue Tsuki
Elève de 4ème année/ Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 210
Age : 22
Passion : La musique, le dessin et la phylosophie. Et Ben, aussi! ^^
Cours préféré : La musique, le japonais et l'EPS.
Côté coeur : Mon chaton? Mmh... Il se reconnaîtra bien... N'est-ce pas mon coeur?
Date d'inscription : 20/04/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 16 ans
Pouvoir: La Télékinésie, et un autre pouvoir qu'on pourrait considérer comme les ténèbres.
Autres..:

MessageSujet: Re: Les schtroumpfs violets volent dans le ciel...? Ou pas, dirais-je. (PV Oliven et Kasashu)   Lun 17 Aoû - 12:05

(Kasashu, c'est souvent comme ça quand je n'ai pas d'inspirations pour le titre... ^^' )

Yue, le visage vide, les yeux soulignés de rouge, essayant de retenir ses larmes fit tout pour essayer d'oublier ses affreux souvenir. Mais le fait d'essayer de les oublier, ne faisait que les raviver, les rendre plus réels. Fichu pouvoir. Voilà qu'il était en train de faire défiler devant les yeux vides de la jeune fille, des images du passé. Pas des images malheureuses, au contraire. Sur les images, Yue devait avoir 12 ou 13 ans. Elle était heureuse, elle souriait en compagnie de ses cousins. Ses cousins... Un autre prit la place de la précédente. Elle était avec ses petits frères, l'un ayant 10 ans et l'autre, 2 ou peut-être 3ans. Non, Yue ne voulait pas voir ses images. C'est elle qui avait... qui avait.

Tu les as détruit, Yue. Ils n'avaient rien fait. Tu les as détruit. Tu ne peux pas revenir sur tes erreurs.

La voix fit disparaître l'images de Yue et de ses deux frères pour faire apparaître celle de son grand-père. Grand-père. Qui l'avait tant aidée. Yue l'avait...

Tu as détruit ce que tu avais de plus cher!

La voix ce fit plus menaçante, monta dans les aigus. Yue se mordit la lèvre, essayant de retenir ses larmes en vain. Les larmes coulèrent toutes seules, sans qu'on puisse les arrêter. Yue les essuyait, mais elles continuaient de couler à flot. Parcouru d'un frisson, elle se rendit compte qu'elle gelait, alors enfila vite son pull. Elle était parcourue de convulsion. Elle se sentait immensément seule. Les alentours étaient vides. De toutes façons, à part Sérénité qui avait eu un soi-disant accident et Eiichi avec qui elle n'osait plus parler, Yue ne connaissait presque personne. Pas autant qu'Eiichi et Sérénité, qui étaient ses seuls vrais meilleurs amis. Bien sûr, c'était sans compter Ben, qui était là pour elle quoi qu'il se passe. Les yeux bordés de rouge de Yue exprimaient un terrible tristesse, et elle était perdue au loin dans ses pensées. Un voix lointaine la ramena à la réalité. Elle regarda l'inconnu, un garçon plus jeune qu'elle apparemment. Elle essuya rapidement ses yeux humides, espérant qu'il n'avait pas remarqué qu'elle pleurait. Elle essaya de répondre, mais n'y arriva pas, sachant que si elle parlait, sa voix allait sonner faux. Cependant, elle se força.

"B... Bon. Bonjour."

Yue adressa un faible sourire à l'inconnu, ne se sentant cependant pas cependant de faire la conversation. Elle fixa le sol, silencieuse. Elle se contenta de garder le silence, la mâchoire serrée. Elle devinait qu'à l'instant présent elle devait ressembler à un zombie. A une revenante. Une autre voix se fit entendre, et Yue aperçu Oliven, qu'elle avait vu en cours d'arts-martiaux. Et aussi à la... fête de la musique. Yue essaya d'oublier au plus vite cet affreux souvenir. Elle lui adressa à lui aussi un sourire maladif et hocha la tête en guise de salut, ne répondant pas à ça question cependant, ne voulant pas mentir. La jeune fille soupira silencieusement. L'ambiance était monotone. Peut-être était-ce elle qui la rendait comme ça. Elle prit une profonde inspiration d'air frais, qui glaça ses poumons. Mais, ce n'était pas désagréable, pour autant.

_________________
The light of the moon
Click Please! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kasashu Uruwa
Elève de 1ère année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 275
Age : 23
Passion : Écouter de la musique.
Côté coeur : Kasumi <3
Date d'inscription : 15/03/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 13
Pouvoir: Télépathie et Contrôle de la foudre.
Autres..:

MessageSujet: Re: Les schtroumpfs violets volent dans le ciel...? Ou pas, dirais-je. (PV Oliven et Kasashu)   Dim 23 Aoû - 13:28

Yue était hésitante. elle ne me répondit qu'un mince bonjour bégayant. Pouvait-elle être si triste? Moi, malgré toute pas peine, j'ai toujours réussi a parler. Sauf une fois ou je n'était plus capable de rien dire du tout. Pendant... deux semaines ?!

-Bon matin vous deux! Vous allez bien?

Oliven Olgu venait de s"incruster dans la converstation. Si il pouvait faire la même chose qu'il ait fait pour moi hier a Yue, peut-être ira-t-elle mieux? Et puis, réalisant que c'était a mon tour de parler, je m'empressa de dire au hasard quelque chose comme sa :

-Salut Oli ! Euh...

Je leva les yeux vers la jeune fille, qui ressemblait fortement a une zombie ce matin-là. Avait-je la même allure? Vu le temps que ça m'as pris pour répondre a un simple Bonjour, surement que oui !

Mais bon.. Voir quelqu'un comme sa me fesait mal au coeur. Non pas qu'elle me dégoutait, mais elle... Me rappelait moi avant hier matin. J'était trop égoïste dans ma douleur, je n'ai pas vu que bien d'autres gens souffraient encore plus que moi !

Apreès réflexion, nul de nous trois semblait apte à faire la fête. Ambiance morne et triste du matin, ou bien réel désespoir?

_________________

___________________________________________________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliven Olgu
Elève de 5eme année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 96
Age : 26
Passion : Vivre...
Côté coeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 17 ans
Pouvoir: Le vent, le murmure de la connaissance...
Autres..:

MessageSujet: Re: Les schtroumpfs violets volent dans le ciel...? Ou pas, dirais-je. (PV Oliven et Kasashu)   Lun 24 Aoû - 18:15

-On dirait une bande d'emo venue pour discuter de leur probleme commun haha. Prononca doucement Oliven, les cheveux balancés par un vent qui n'étais nul autre que le sien.

Il leur sourit, les yeux mi clos, filtrant difficilement le soleil de l'avant midi qui commencait a poindre, il n'étais pas vraiment habitué d'etre avec les autres, il n'avait ni le talent pour parler aux autres ni l'expérience et il lui semblait avoir fait une erreur dans ce qu'il venait de dire, il compris lorsque son regard horriblement pale tomba dans celui a la fois tourmenté et triste de Yue qui fixait le gazon, Olivenr ecula en bafouillant d'incompréhensible parole en se frottant vivement l'arriere de la tete, finissant finalement par reprendre une bonne bouffé d'Air frais et dire un peu trop lentement, la voix tremblotante.

-HUh hey! Je disais pas ca méchamment, j'ai rien contre les emo, c'est juste une facon de parler, c'est imagé pas pour vrai... M'enfin vous comprenez... Quoi...

Le garcon sourit et se rapprocha d'eux, ses yeux s'ouvrirent de nouveau et comme par magie son regard plongea dans celui de Yue, le murmure revint, les dent d'Oliven grincèrent alors qu'il le sentit glisser le long de son conduit en murmurant ses damnés paroles. Il ferma les yeux, une expression douloureuse au visage, des flash d'image flou et confuse lui apparaissant, le murmure coupant tout autre son, ses mains se plaquèrent contre ses oreilles. Soudain tout s'arreta, il ressentait une tel tristesse, le vide revenait, il ne devait plus rien ressentir, la tristesse étais trop grande, ses émotions se coupèrent, plus de joie ni tristesse, que le tourment et le vide... Les yeux du garcon perdirent leur étincelle et a l'intérieur revint l'effroyable vide qu'il venait de quitter, le garcon étais la devant eux et pourtant, il étais beaucoup plus loin de ce qu'ils pouvaient pousser, il étais en train de tomber dans le gouffre... Il brassa la tete de droite a gauche, ce n'étais pas sa souffrance, le vide l'avait quitter! Son regard tomba de nouveau sur Yue, que pouvait il faire pour elle? Une parole de Rose lui revint en tete et il fut surpris, pour la première fois il n'eut pas mal en pensant a elle.

*Si tu tente de sauver tout ceux que ton don te montre la tristesse tu va faire dans un asile a compter des briques qui ne sont pas la.*

Il soupira, elle étais morte et il ne l'avait pas aidé, il ne pouvait laissé personne subir le meme sort que cette dame qu'il avait tant aimé par le passé, alors que son suicide n'avait pas été déclaré, M'enfin pour tous, ce serait a jamais une explosion inconnue, mais lui savait, elle s'étais suicidé...

-Désolé! J'ai un problème d'oreille, sutpide cillement! Il sourit en retrouvant son calme et continua sa phrase. Hum... Ne trouvez vous pas que c'est silencieux? On devrait faire quelque chose je sais pas moi, mais a vrai dire c'est pas très amusant et je pense pas que faire quelque chose changerait de quoi hein? Kas est pensif comme toujours meme si je le connais que depuis hier, Yue est visiblement au bord du gouffre ce qui me navre et moi... Bah avant j'étais un insociable hait de tout le monde et maintenant je suis un sociable avec un probleme d'oreille encore plus hait de tous depuis la fete de la musique...

Il sourit doucereusement alors que les deux autres semblérent le regarder étrangement. Il leur envoya a tous les deux une rafale de vent qui propulsa leur cheveux dans leur visage et se mit a rire d'un rire rauque et bas.

-Bah quoi, si vous vouliez pas que je dise ce qui étais visible fallait pas le montrer hein!

_________________




Te rapelle tu de moi petite Iliya?... Je ne t'ai pas oublié moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kasashu Uruwa
Elève de 1ère année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 275
Age : 23
Passion : Écouter de la musique.
Côté coeur : Kasumi <3
Date d'inscription : 15/03/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 13
Pouvoir: Télépathie et Contrôle de la foudre.
Autres..:

MessageSujet: Re: Les schtroumpfs violets volent dans le ciel...? Ou pas, dirais-je. (PV Oliven et Kasashu)   Mar 25 Aoû - 1:33

[ Haha! Vole le tour a Yue ]

-On dirait une bande d'emo venue pour discuter de leur probleme commun haha.

Bon. On devine déja que c'est pas très euh... Approprié ? En plus, sa venait d'oli. Je le regardait avec un regard plein de reproches a faire peur, du genre : Maintenant, c'est le temps de la fermer!

Franchement, sa manquait un peu de tact. Un peu beaucoup.

-HUh hey! Je disais pas ca méchamment, j'ai rien contre les emo, c'est juste une facon de parler, c'est imagé pas pour vrai... M'enfin vous comprenez... Quoi...

De pire en pire! Ben quoi, j'ai pas une tronche de zombie ! J'ai eu le gout de répliquer que lui non plus n'avait pas l'air très ''vivant'' avec ses yeux presque gris et sa peau de vampire. Mais bon, je me retins, et pensa qu'il valait mieux ne pas l'insulter inutilement. Sa ne me donnerais rien.

Oliven semblait se renfermer sur lui même pendant un court instant. Puis, il releva la tête, et la secoua ? Quelle mouche l'avait donc piqué? Apres un autre court instant, il dit quelque chose d'assez innatendu :

-Désolé! J'ai un problème d'oreille, sutpide cillement!

Quoi? Quel scillement?

Hum... Ne trouvez vous pas que c'est silencieux?

Ben quoi, il n'écoute pas les oiseaux, le vent et les automobiles qui passent? Ah, ce genre de silence. il a un probleme d'oreille.

On devrait faire quelque chose je sais pas moi, mais a vrai dire c'est pas très amusant et je pense pas que faire quelque chose changerait de quoi hein?

Faire quelque chose? Ouais, sa seras interresant. Si la fille a coté de nous pouvait parler et nous dire son nom. Bien sur, en tant que Télépathe, je le connaissait déja, mais c'est plus amusant si elle nous le dit elle-même.

Kas est pensif comme toujours meme si je le connais que depuis hier,

Il y va un peu vite là, comme si il me connaissait depuis des lustres. Bon, c'est vrai, je suis comme sa depuis longtemps...

Yue est visiblement au bord du gouffre ce qui me navre et moi... Bah avant j'étais un insociable hait de tout le monde et maintenant je suis un sociable avec un probleme d'oreille encore plus hait de tous depuis la fete de la musique...

Sans attendre je répondit:

-Haït de tous?! Hé! Je suis qui moi, dans l'histoire ? Je ne pense pas que quiquonque t'haïsse vraiment, Oli.

c'était vraiment un sentiment étrange... Oliven m'avait remonté le moral hier, et maintenant, on dirait que c'est a moi de le faire pour Yue. Comment pourrais-je m'y prendre?

_________________

___________________________________________________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yue Tsuki
Elève de 4ème année/ Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 210
Age : 22
Passion : La musique, le dessin et la phylosophie. Et Ben, aussi! ^^
Cours préféré : La musique, le japonais et l'EPS.
Côté coeur : Mon chaton? Mmh... Il se reconnaîtra bien... N'est-ce pas mon coeur?
Date d'inscription : 20/04/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 16 ans
Pouvoir: La Télékinésie, et un autre pouvoir qu'on pourrait considérer comme les ténèbres.
Autres..:

MessageSujet: Re: Les schtroumpfs violets volent dans le ciel...? Ou pas, dirais-je. (PV Oliven et Kasashu)   Mer 2 Sep - 16:26

[Ah naaaaan! C'est pas sympa, Kas'! T.T Bon, ça me donne une occasion de faire un long post. Ne soyez pas trop ponctuels s'il vous plaît. Mais ne le soyez pas pas du tout quand même.]

Oliven compara Yue et Kas' à des émos se réunissant pour discuter de leurs problèmes. Yue haussa un sourcil, ne comprenant pas vraiment le point de vue d'Oliven. Déjà; ils ne ressemblaient pas vraiment aux émos, n'avait pas leur style, mais en plus, pour compter ses problèmes, il faudrait déjà parler. Et ce n'était pas vraiment le cas. Yue se contenta de baisser les yeux, rendant son air malheureux encore plus déprimant. Les cheveux de la jeune fille glissaient mollement sur ses épaules. Ils étaient devenus complètement plats et raides. Yue avait d'habitude les cheveux ondulés. A croire que ce qui s'était passé avait fait de ses cheveux eux aussi des être sans vie. Yue comprit vite, en voyant la réaction d'Oliven, que lui non plus ne savait pas tenir une conversation avec quelconque personne. Il n'en avait pas l'habitude, tout comme elle.

Oliven essayait de se rattraper, mais il était assez maladroit. Yue ne lui en voulait pas, le comprenait. Elle était comme lui, socialement. Enfin, c'était ce qu'elle pensait. Elle ne le connaissait pas très bien, mais un ami de Sérénité devait forcément être une personne géniale, après tout. Elle fit un sourire timide, discret et monotone à Oli', mais cependant encourageant.

Le pouvoir de la jeune fille s'activa (ça faisait assez longtemps, si on ne comptait pas cette créature) et elle lut dans Kasashu que les remarques d'Oliven l'avaient légèrement vexé. Yue serra ses lèvres, se balançant doucement sur le banc, comme pour se bercer et se réconforter. Elle ne pouvait pas parler, ne voulait pas mentir et de toutes façons n'avait rien à dire, même si elle éprouvait un énorme besoin de vider son sac. Elle n'allait pas enquiquiner Kasashu et Oliven pour ça: ils avaient leurs propre problèmes, et elle ne les connaissait pas très bien, alors préférait éviter le sujet, et se confier à quelqu'un qu'elle connaissait vraiment.

Elle regarda alors l'homme aux cheveux blancs, avec un air étonné, mais toujours aussi triste et désespéré. Il avait eut une réaction bizarre. Mais il tenta de les rassurer en disant que c'était un simple problème d'oreille. Yue culpabilisait un peu d'être aussi distante, froide et silencieuse, mais se tut, de peur de dire une bêtise, et d'agacer les deux personnes présentes. Oliven fit une déduction comme quoi le monde autour d'eux était silencieux. Cette remarque avait l'air d'exaspérer Kasashu, mais Yue était de l'avais d'Oliven. Tout était silencieux, surtout elle. Elle n'entendait rien, seulement les battements de son cœur, qui à présent résonnaient comme dans un gouffre. Pour une fois, Yue réagit, et hocha la tête sans quitter Oliven du regard. Tout était fait de silence.

Alors, Oliven continua et cita les situations de chacuns. Kasashu était pensif. Oui, c'est vrai, il l'était. D'ailleurs, il n'avait pas dit grand chose depuis que les trois personnes s'étaient croisées. Tout comme Yue, sauf qu'elle exprimait plutôt du désespoir. Oliven se compara à une personne haïe de tous et insociable devenue une personne sociable et toujours haïe de tous. Yue fronça les sourcils, et se décida de parler, au grand étonnement de tous.


"Non, c'est totalement faux. Je ne vois pas pourquoi on te haïrait. En tout cas, ce n'est pas mon cas, et ni celui de Kasashu apparemment."

Oliven fit jaillir une rafale de vent de nul part qui ébouriffa les cheveux de Yue. Elle qui se sentait moite était soudainement rafraichie, laissant sur son visage une expression plus si déprimée, mais qui exprimait surtout un grand étonnement.

"Hein?"

_________________
The light of the moon
Click Please! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliven Olgu
Elève de 5eme année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 96
Age : 26
Passion : Vivre...
Côté coeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 17 ans
Pouvoir: Le vent, le murmure de la connaissance...
Autres..:

MessageSujet: Re: Les schtroumpfs violets volent dans le ciel...? Ou pas, dirais-je. (PV Oliven et Kasashu)   Jeu 3 Sep - 1:12

Bon, alors la le regard que venait de lui jeter, l'habituellement timide Kasashu sur la facon dont il venait de parler, tes un taré tais toi tu sais pas parler aux gens putain de sale con de triplette de bas étage. Il sourit, quel longue insulte il venait d'inventer si soudainement, son ame s'égarait, son bonheur a peine retrouvé le rendait il si inconscient? Ah, Iliya, que ferait il sans cette petite maintenant, maintenant que le vide n'étais plus, qu'il connaissait enfin quelque chose d'autre que la tourmente du vide. Il N'avait pas le don de parler aux gens, étais-ce simplement que ce n'étais pas son genre ou simplement qu'il avait du parler a environ 3 personne depuis que Rose étais morte, enfin véritablement parler a quelqu'un et comme aujourd'hui en c'est rare occasion, il N'avait jamais fait grande impression, meme si autrefois a vrai dire, il n'y avait jamais mit beaucoup d'effort haha.

Le garcon passa une main délicate dans sa chevelure blanche et son sourire s'agrandit, peut-etre devait simplement s'isoler avec Illiya, se préoccuper des autres semblait un peu trop compliqué a prmeière vue, matière a réflexion ou simplement une autre de ses étranges sautes d'humeurs...

*He who makes a beast of himself, get rid of the pain of being a man!*

Hum... Avenged Sevenfold - Bat country, bonne chanson, un peu immoral sur les bords et surement décadants, mais de nos jours quest-ce qui ne l'étais pas si ce n'étais les religieux fanatiques si idiots qui n'étaient pas décadants que par obstinence et ignorance. Ce monde étais étrange, un peu comme lui, étais-ce grave, va savoir? Cela ne l'empechait pas de se sentir comme un inconnu dans ce monde de fou qui L'entourait, eprsonne triste, d'autre suicidaire, d'autre heureuse dans le fait de se prendre pour un autre et d'autre qui ne remarquait certaines étrangeté, comme Oliven qui connaissait le nom de Yue alors qu'il ne lui avait meme jamais adressé la parole. Il mit ses deux dans son pantalon en sifflotant dnas le silence ambiant, se moquant un peu d'etre entouré, son esprit de solitaire insociable ressortant, les vieilles habitudes étais dur a perdre! Surtout après tant de temps seul, c'est a dire 17 ans pour etre exact si ce n'étais son étrange rencontre avec Illiya et ensuite son amour pour Rose qui n'avait jamais fleuri, Rose, fleuri. Coincidence ou simple blague de son cerveau étrange.

Oliven regarda alros Kasashu qui lui disait qu'il n'étais pas hait de tous et a cette remarque le jeune garcon de 17 ans souleva un sourcil, comment pouvait il savoir? Il ne parlait pas a grand monde a ce qu'il savait, emme si a vrai dire il ne savait pas d'ou il le savait, mais il le savait et quelque chose en lui lui donnait raison et il se sentait dans l'obligation de le croire ou peut-etre étais il simplement fou, surement fou ouais! Yue parla alors et il fut surpris d'entendre sa voix basse et timide, cela l'adoucit, mais ce qu'il dit le choqua et il fronca alors les sourcils, il se reprit et sourit.

-C'étais moi le vent, c'est mon pouvoir principal, le vent. Personnellement c'est mon élément préferé, il est doux et calme et il me supporte dans mes problèmes, il me comprend et m'apaise... Il est aussi instable... Un peu comme moi...

Le garcon leva les yeux, les mains dans les poches de son jeans, son regard se perdit dans le snuages, son air devint sombre et le vent qui se mit a souffler sur lui, ne venait pas de lui, ses cheveux furent repousser en arrière et il les regarda a nouveau, le visage froid, dur.

-Ah bon... Pourtant ce n'est pas ce que j'ai cru comprendre du murmure, ni des regard apeurés que les gens me jettent. Vous ne me connaissez pas. Je ne ressent rien pour personne, les relations que j'ai avec les gens me semblent fausse, si eux m'aiment je me demande si je fais de meme de mon coté et puis... J'ai menacé Eiichi de mort lorsque Sérénité a été attaqué et vous voulez savoir quoi, je l'aurai fait sans hésitation.

Sa voix devenait un peu plus froide a chaque mot qu'il prononcait, son air plus dur.

- Ce ne serais pas la première fois, vous voulez savoir quoi? Si Sérénité ne m'avait pas approché elle n'aurait pas été attaqué, j'ai tué Rose, la femme que j'ai le plus aimé, j'ai également tué le père de cette fille et j'ai causé la souffrance d'une petite qui ma cherché plusieurs années et elle vient de me retrouver, je refuse de faire souffrir, mais c'est dans ma nature, je ne peux m'en empecher, je ne m'en rends meme pas compte, vous voulez savoir quoi, on ne peut nier ce qu'on est, je suis un monstre et je m'en fou!

Il serra les poings ses dents grincèrent et ses yeux les foudroya du regard.

-Vous m'aimez toujours maintenant?

Il leur sourit comme si de rien n'étais et il partit en direction de l'école tout remué, le murmure revint, insistant, heureux pour la première fois, dansant autour de lui, il n'avait qu'une envie... Voir Illiya.

_________________




Te rapelle tu de moi petite Iliya?... Je ne t'ai pas oublié moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kasashu Uruwa
Elève de 1ère année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 275
Age : 23
Passion : Écouter de la musique.
Côté coeur : Kasumi <3
Date d'inscription : 15/03/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 13
Pouvoir: Télépathie et Contrôle de la foudre.
Autres..:

MessageSujet: Re: Les schtroumpfs violets volent dans le ciel...? Ou pas, dirais-je. (PV Oliven et Kasashu)   Sam 5 Sep - 6:32

[ Tu t'en vas?! NON!!! (cour vers oli) ]

Non, c'est totalement faux. Je ne vois pas pourquoi on te haïrait. En tout cas, ce n'est pas mon cas, et ni celui de Kasashu apparemment.

c'était la premiere fois que j'entendais Yue parler de vive voix. On ne peux pas dire que le ''bonjour'' hésitant de tout a l'heure soit vraiment ... Parlé. Enfin. Au moins, elle était vivante ! j'en avais bien la preuve. Mais bon, assez pensé de ramassis de n'importe quoi.

*He who makes a beast of himself, get rid of the pain of being a man!*

Quoi? Mais de quoi il jase? c'était du chinois, pour moi! rhaa, pauvre imbecile qui ne parle que le français et marmonne le japonnais. Oliven ne l'avais sans doute pas dit a haute voix, car en fait, ces levres n'avaient pas bougés . Seul et unique moyens de savoir si il a parlé ou non. A quoi bon être télépathe si je ne comprend pas ce qu'il pense?

j'essayais de deviner ce que oli pensais, mais c'était vraiment trop flou. Je ne comprenais absolument rien de ce qu'il se radotais dans son crane. Tout d'un coup, je percus quelquechose a mon propos. Il me pensait solitaire, pensif et timide. solitaire, depuis que je suis a l'académie, c'est vrai, pensif, peut-être un peu, mais bon. Sa prouve que je ne suis pas un idiot. Et timide? Enfin, plutot, intimidé. Mon pouvoir est très peu impressionnant, et ne m'aidera en rien si je m'attire des ennuis.

C'étais moi le vent, c'est mon pouvoir principal, le vent. Personnellement c'est mon élément préferé, il est doux et calme et il me supporte dans mes problèmes, il me comprend et m'apaise... Il est aussi instable... Un peu comme moi...

Du vent? ou sa? j'ai rien ressenti, moi! mais bon. si il dit qu'il le controle, il a surement fait exprès? Et puis, sans avertissement, il me lança a la figure des paroles qui ressemblaient un peu a sa:

Ah bon... Pourtant ce n'est pas ce que j'ai cru comprendre du murmure, ni des regard apeurés que les gens me jettent. Vous ne me connaissez pas. Je ne ressent rien pour personne, les relations que j'ai avec les gens me semblent fausse, si eux m'aiment je me demande si je fais de meme de mon coté et puis... J'ai menacé Eiichi de mort lorsque Sérénité a été attaqué et vous voulez savoir quoi, je l'aurai fait sans hésitation.


Prendrait t-il la peine de respirer le bon air du matin ou bien il vas profiter de l'occasion pour s'étouffer? bon, d'accord, il faut que j'ouvre mes oreilles... Apres tout, si je comprend enfin son probleme, peut-être trouverais-je le moyen de regler les miens?

Ce ne serais pas la première fois, vous voulez savoir quoi? Si Sérénité ne m'avait pas approché elle n'aurait pas été attaqué, j'ai tué Rose, la femme que j'ai le plus aimé, j'ai également tué le père de cette fille et j'ai causé la souffrance d'une petite qui ma cherché plusieurs années et elle vient de me retrouver, je refuse de faire souffrir, mais c'est dans ma nature, je ne peux m'en empecher, je ne m'en rends meme pas compte, vous voulez savoir quoi, on ne peut nier ce qu'on est, je suis un monstre et je m'en fou!

j'étais estomaqué. C'était tout le contraire de ce qu'il m'avais dit la veille! Alors il n'y croyait pas lui-même, et m'avait manipulé l'esprit sans que je m'en rende compte. Et cette Rose? c'était donc elle? Comment m'as t-il caché tout sa?

Vous m'aimez toujours maintenant?


C'était dégeulasse. cette derniere phrase avait été projetée comme du venin, une phrase pleine de reproches. Comment pouvais-t-il dire sa? Dès que je le vis se retourner, j'ai eu le gout de le frapper, mais bon. Faire sa ne m'apporterais rien. Rien du tout, sinon des ennuis et une embrouille . c'est pas cool, généralement.
Je le laissa donc s'éloigner de quelque pas, puis l'interpella.

-Oli!

j'attendis qu'il se retourne, et puis, comme tourner autour du pot ne figure pas dans ma liste d'habitudes chiantes, je lui dit simplement ces mots:

-Oui.

je souris légèrement. Je me foutais de ce qu'il avait bien pu faire. cette académie était la pour nous faire grandir, et pour nous aider a nous orienter et être pret pour l'avenir. Rester a se morfondre toute ma vie ne fait pas partis de mes projets, et ça ne devrais pas non plus être le cas chez mes amis.

-Enfin, en ami...

_________________

___________________________________________________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yue Tsuki
Elève de 4ème année/ Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 210
Age : 22
Passion : La musique, le dessin et la phylosophie. Et Ben, aussi! ^^
Cours préféré : La musique, le japonais et l'EPS.
Côté coeur : Mon chaton? Mmh... Il se reconnaîtra bien... N'est-ce pas mon coeur?
Date d'inscription : 20/04/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 16 ans
Pouvoir: La Télékinésie, et un autre pouvoir qu'on pourrait considérer comme les ténèbres.
Autres..:

MessageSujet: Re: Les schtroumpfs violets volent dans le ciel...? Ou pas, dirais-je. (PV Oliven et Kasashu)   Mer 30 Sep - 19:23

Yue resta silencieuse, écoutant les pensées de Oliven, et méditant dessus.

Quand il mentionna le vent, Yue sourit. Le vent était aussi l'un des éléments préférés de Sérénité. D'ailleurs, ce vent avait apaisé Yue quand elle était arrivée à l'académie. Elle comprenait aussi un peu Oliven. Elle aussi était instable. Mais c'était aussi à cause de cette horrible voix. Cette voix. Yue baissa les yeux.

Le visage d'Oliven changea alors... Il avait le visage froid et dur. Il avait les sourcils froncés. Yue eut un air un peu triste, à voir cette expression. Les paroles d'Oliven étaient blessantes. Envers lui, mais aussi envers Yue. Elle avait cherché le calme en venant ici, pas d'autres conflits. C'en était trop. Elle allait encore pleurer. Elle qui s'était considérée comme neutre en entrant dans l'Académie! Peuh! Elle n'était qu'une meurtrière qui culpabilisait! Une minuscule larme brillante roula sur sa joue, et elle se leva faiblement.


O... Oliven."

Yue fit un pas, et s'arrêta quand Oliven reprit. Il se considérait lui aussi comme un meurtrier. Il se maudissait, un peu. Et il s'emportait. Yue ne dit rien, ne prononça pas un mot, et fit un autre pas. Il se disait monstre, et il s'en fichait... Yue avait les yeux baissés jusque là, mais releva vite le regard et sourit, réaction plutôt bizarre après un discours aussi morbide.

"Oliven..."

Yue sourit de plus belle, et essaya de tenir sur ses jambes maigres autant de temps possible. Elle était faible.

"J'ai tué mon grand-père... Et j'ai envoyé toute ma famille à l'hôpital."

Oliven avait eu l'air d'ignorer cette réplique de la part de Yue, et commença à s'en aller. Yue sourit à Kasashu qui avait interpelé Oliven, et leva le pouce. Elle fit un effort pour ne pas tomber en commençant à courir. Elle se dirigea avec peine vers Oliven, et la force assez diminuée de ses jambes depuis un certain temps la fit trébucher. Mais elle se releva et arriva à rattraper Oliven par la manche.

"Oui. Tu vois bien, tu n'es pas seul. Et même si tu nous rejettes, même si tu es fâché, jamais, je te dis bien, jamais, tu seras un monstre par rapport à nous tous. Je crois que tous les élèves de cette école culpabilisent ou se dévalorisent. Certains plus que d'autres."

(Désolée pour ce post minable et pour mon absence... ^^' )

_________________
The light of the moon
Click Please! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les schtroumpfs violets volent dans le ciel...? Ou pas, dirais-je. (PV Oliven et Kasashu)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les schtroumpfs violets volent dans le ciel...? Ou pas, dirais-je. (PV Oliven et Kasashu)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce soir, deux nouvelles étoiles brilleront dans le ciel. [Mort de Sanka' & Echos]
» etaine (?) une plume dans le ciel, du sang sur les ailes
» Petit Flambeau - Ciel - mâle [LIBRE]
» Sous le beau ciel d'été (Pv Nuage de Fée)
» [CIMETIERE] - L'escalier vers le Ciel.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Kitai :: Exterieur :: Le Parc-
Sauter vers: