Académie Kitai

Une académie à l'apparence classique est fréquentée par de jeunes élèves aux pouvoirs spéciaux.. Et de sombres heures viennent en plus la perturber! Sauront ils y faire face?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 P'tite excursion dans les couloirs...

Aller en bas 
AuteurMessage
Taïko
Elève de 3eme année
avatar

Masculin
Nombre de messages : 460
Age : 31
Passion : Manga, electroniques, cuisine...
Côté coeur : mmh toujours personnes
Date d'inscription : 02/12/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 15
Pouvoir: Maîtrise le stockage et l'absorption sous toute leurs formes...
Autres..:

MessageSujet: P'tite excursion dans les couloirs...   Lun 7 Juin - 1:06

Tout paraissait bien calme dans le campus Kitaï... Le silence dictait sa loi le long des couloirs sombre de l'académie.
Calme, trop calme. Pas un seul bruissement de sourit (chauve ou sans ailes) venait entacher à la quiétude de ce lieux ancien. Qui disait ancien, disait vielle structure donc bruis provoqué par l'usure.
En plus de la noirceurs et du silence de ces lieux, un surplus de fraicheur se répercutait sur les blocs de pierre qui recouvraient, de manière très stylisé, les murs des couloirs.
Mais cet instant de silence ne tarda point à être bouleversé par la venu de pas qui ce rapproché de l'angle d'un couloir. Le bruit, au départ imperceptible, augmentait au fur et à mesure que l'être approché. Un raie de lumière provenant d'une lampe de poche trahissait la présence de l'ennemie du silence qui massacrait sont règne d'or.
Bientôt, des gargouillis se firent entendre à mesure que se déplaçais la silhouette.

*J'aurais dût rapporter un p'tit quelque chose des cuisines moi* marmonna en pensé le jeune Taiko.

Il n'avait pas eu trop le temps de manger et maintenant, la faim tiraillait son estomac, lui lança ses "J'ai faim" bruyant.
L'étudiant resserra sa robe de chambre jusqu'au bas de son menton trouvant qu'il ne faisait pas très chaud.

*Un problème avec les radiateurs?*

Il aurait bien allumé les lumières pour mieux s'éclairer mais la lune et son portable lui servaient amplement. De plus, il risquait d'être repéré plus facilement si il allumé les lumières. Le règlement, en théorie, leur interdisait de se promener dans les couloirs la nuit, surtout pour allé en cuisines.

*arf, de toute façon j'ai la clef donc je peux y entrer comme j'y veux...* pensa avec un léger sourire l'étudiant.

Au détours d'un couloirs quelque chose vint s'immiscer dans le corps du jeune garçon. La sensation bien que nouvelle lui rappelait les jours d'été avant orage, où l'atmosphère se faisait lourde chaude et pesante... Sauf que là il faisait froid.
Taïko n'avait jamais ressentit un tel froid qui commençait à lui glacer les os, sans parler de l'atmosphère lourd et mystérieux qui s'était peu à peu et bizarrement installé dans le couloir dans lequel marchait l'étudiant se rendent bien tard, trop tard que quelque chose se tramait dans les lieux.

*Mais que ce passe t-il ici?* commença t-il à se demander, inquiet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ombre Noire
Dangeureux prédateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 17
Passion : noire...
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: P'tite excursion dans les couloirs...   Dim 13 Juin - 18:54

Libre! Comme il souhaitait etre enfin libre!
Tout son corps n'était que prison! Et en meme temps une formidable opportunité...
Deja, il était completement gueris de son combat dans le parc et qui l'avait opposé a deux jeunes élèves. L'un était bien amoché mais le second..
Un eclair de fureur traversa ses pupilles.
Lui.... Il le retrouverait et cette fois ci, le tuerait!!
Sa mission premiere actuellement n'était pas de tuer, mais il le ferait! De toute façon maintenant ou plus tard... Alors autant se debarraser de cet élève tout de suite! Et assouvir ainsi sa soif de vengeance!
D'ailleurs le pouvait il en l'etat actuel des choses?
Hum...
Peut etre pas en fait. Sa puissance manquait encore de force! Il n'était pas assez libre de ses mouvements...
Mais bientot oui. Il le sentait! Son jour approchait de plus en plus!
Chaque nuit lui apportait sa petite dose de force et chaque nuit il pouvait sentir son pouvoir grandir.
Par ailleurs cette nuit était fort interressante.
L'ambiance qui regnait sur le campus lui plaisait bien. L'obscurité était douce et fraiche.
Par contre l'eclat de la lune était bien trop lumineux! Il était donc obligé d'utiliser au maximum sa couverture d'energie noire pour le camoufler. Enfin... Il avait l'habitude.
Soudain une odeur bine particuliere lui revint au detour d'un couloir.
Un pouvoir!
L'ombre noire accelera son pas dans sa direction. Oui... Il pouvait sentir la puissance de celui ci, et a son odeur si particuliere, il sut qu'il ne l'avait jamais rencontré.
Comme cela était allechant! Qu'allait il decouvrir ce soir? Quelque chose d'interressant pour lui espera t il.
Un couloir passa. Puis deux. Quand enfin il le vit!
Un jeune élève aux cheveux rouges avançait doucement hors de sa chambre.
Le pauvre idiot! En voila un qui aurait du rester au lit ce soir la!
L'ombre noire se prepara et lança alors son energie noire vague d'ombre qui vinrent obscurcirent le couloir et avant que l'élève ne puisse se retourner, il fondit sur lui avec un rapidité surhumaine!
Arrivée pres du jeune homme sa main gauche glacé se plaqua sur sa bouche afin de parer tout eventuels cris, et en meme temps sa main droite lui planta une aiguille dans le cou. Ce qui eu pour effet de faire tomber dans l'inconscience sa victime.
Oui.. Il n'y avait pas a dire! Sa technique d'attaque étit vraiment au point! En meme temps il faisait cela depuis si longtemps! Ou plutot... il en avait l'impression... Etrange...Enfin! Ce n'était pas le moment de se pencher la dessus! Il avait d'autre priorité maintenant!
Il prit l'élève dans ses bras et disparut.


. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Trois heures plus tard, le jeune Taïko fut jeté lourdement sur le carrelage froid du couloir. Non seulement il se decouvrirait un horrible mal de tête mais eglement, il serait contraint de remarquer un vide en lui. L'un de ses pouvoirs lui tait desormais inaccessible!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shane Yukihiou
Elève de 5eme année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 72
Age : 25
Passion : Le rp', le dessin
Cours préféré : Arts Plastiques
Côté coeur : Qu'importe l'apparence, c'est le coeur qui fait force... En quête, ces derniers temps, d'un coeur qui dans le sien, déchaînera la tempête...
Date d'inscription : 10/05/2010

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 17 ans
Pouvoir: Transformation complète ou partielle en panthère des neiges
Autres..:

MessageSujet: Re: P'tite excursion dans les couloirs...   Dim 13 Juin - 23:04

Une nuit fraîche s'était étendue sur l'Académie. Une nuit nuit de pleine lune, où l'astre d'argent dardait ses rayons sur toutes surfaces, les faisant étinceler doucement. Sur les toits, une forme sombre se découpait, sans bruit. Habituée des hauteurs, et les préférant de loin au sol, la silhouette féline se baladait tranquillement. Se posant ça et là, ses yeux de saphirs étincelant divaguaient, tandis que ses moustaches frétillaient sous les effluves en provenances des étages inférieurs. Que pourrait-il donc se passer, cette nuit ? A priori, rien de bien exceptionnel. C'est là que tu fais erreur, jolie panthère...

Soudainement, Shane braqua son regard sur la lune. Un frisson secoua son corps félin. Ses moustaches frémirent. Ses yeux se réduisirent à l'état de simples fentes. Une puissance occulte était à l'œuvre, en ce moment même quelque part entre les murs de Kitai ! Un pouvoir aussi sombre que les ténèbres elles-mêmes... Serait-ce "l'Ombre" qu'elle avait pressentie à son arrivée ?! S'attaquait-elle à quelqu'un en cet instant précis ?! Une bourrasque glaciale fouetta cruellement la panthère. Son instinct lui hurlait qu'elle avait raison. Mais ce même instinct la tétanisait. Elle savait que si elle y allait, elle pourrait se faire tuer... Au diable cet instinct !

*†* Trois petites heures plus tard... *†*

Au diable aussi ces couloirs qui se ressemblent tous ! Haletante, la panthère dévalait les couloirs du pensionnat, sans parvenir à localiser "l'Ombre". Pourtant, elle était là ! Elle la sentait ! Des sueurs froides se perdaient dans son pelage tandis que ses muscles roulaient sous sa peau, témoins de ses efforts pour retrouver cette menace mortelle au plus vite. Une odeur familière lui parvint. Un jeune homme... Non... Ce n'était pas possible... TAÏKO-KUN ?! Mais c'était quoi ce bordel ?! Accélérant le pas déjà soutenu, Shane vola presque à travers les couloirs déserts, jusqu'à finalement tomber sur...

Sur le corps inerte de l'adolescent à la crinière rouge, bien évidemment ! D'un bond magistral, la fauve se retrouva à ses côtés, tentant de maîtriser son souffle. Paniquée, ses yeux saphirs l'examinaient sans perdre un seul instant. Il ne semblait pas être blessé physiquement, mais son petit doigt lui disait qu'une blessure corporelle serait un moindre mal, comparé à ce que l'Ombre aurait été en pouvoir de faire... La panthère fit volte-face avant de feuler sauvagement. Un ou une étudiant(e) s'approchait. Avait-il (ou elle) vu(e) l'Ombre ? Qui était-ce ? Ennemi ? Allié ? Humain ?
Tout en se posant ses questions, le corps fauve se tendait, comme la corde d'un arc. Au moindre faux pas, l'inconnu qui s'avançait pourrait être déchiqueter sans le moindre scrupule... Personne ne toucherait à Taïko-kun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuri-foret.forumperso.com
Ayame Tsushihiro
Elève de 4eme année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 207
Age : 23
Passion : Écriture
Cours préféré : Littérature
Côté coeur : Pas de tes affaires ^^
Date d'inscription : 26/12/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 16 ans
Pouvoir: Métamorphose complète et partielle
Autres..:

MessageSujet: Re: P'tite excursion dans les couloirs...   Mar 13 Juil - 20:21

Un chat se promène sur le rempart du toit en faisant aller sa queue au gré de ses humeurs. Le chat, après plusieurs minutes de marche, s'arrête et s'asseoit face à la lune. On aurait pu dire que ce chat observait la lune en réfléchissant. Mais c'était impossible voyons, Sauf que ce chat avec un pelage blanc neige et qu'il avait les yeux marrons aux reflets d'acier. Après un bref miaulement, je redeviens humaine. J'avais beau être nue, cela ne me dérangeait pas le moins du monde. En fait, j'étais toujours nue lorsque je me métamorphosait en animal, donc ne pas porter de vêtements était tout ce qu'il y avait de plus normal. Je me couche sur le rebord du toit et fixe les étoiles des yeux. C'était vraiment magnifique. Un furtif mouvement attire alors mon attention. Faisant bien attention de ne pas bouger, je la regarde. Pas de doute, c'est bien une panthère que nous avons là. Et elle est blanche comme moi! Joli... Elle aussi se promenait sur les toits. Je n'avais aucune idée si elle avait remarquer ma présence ou pas, mais je n'avais pas du tout envie de parler. Donc, dans un mouvement tout ce qu'il y a de plus discret, je me glisse d'un mouvement fluide sur le coté et glisse sans un seul bruit dans le vide. J'atteris sur mes pieds et mains, comme un chat, sans une égratignure.

Je deviens alors souris et me faufile dans un trou qui menait à l'intérieur de l'académie. Je deviens alors guépard, félin au corps souple et rapide, et aussi silencieux qu'un tueur. Parfait pour se promener dans les l'enceinte de l'académie en toute quiétude. Je recommence donc ma promenade tranquillement, seule avec mes pensées, lorsque je ressens comme un coup au ventre. Le guépard que je suis se fige instantanément. Il se prépare quelque chose, je le sens. Sans savoir pourquoi, la panique s'enpare de moi. Une chose se promène dans l'académie, et cette chose est loin d'avoir de bonne intention. Alors que l'air devient plus lourd, je me calme, faisant appel à ma formation de tueuse. J'avais horreur de me souvenir que j'avais déjà eu ce genre de formation, mais j'en avais désespérément besoin en ce moment. Je ferme mes yeux animal et me met à respirer extrèmement lentement. Je me concentre, et au bout de quelques secondes, je réussis à percevoir tout les bruit que l'académie comportait.

Un bruissement d'aile proche d'une fenêtre, le bruit de la plomberie, une porte que se ferme doucement, un cri étouffé... Au dernier bruit, mes yeux s'ouvre et en une fraction de seconde je suis déja en train de courir vers la source du bruit. Guépard, l'animal le plus rapide en ce monde. J'atteint rapidemment ma vitesse maximale, mais la dédale de couloir m'empêche de bien appliquer cette vitesse. Je finis quand bien même à arriver sur les lieux, mais il était déjà trop tard. Il n'y avait plus de trace de personne. Je renifle le sol et j'ai l'impression que tout mes poils sur mon dos se redressent. Taiko! C'est l'odeur de Taiko qui est la plus fraiche!! La panique reprend le dessus sur mon calme. Et maintenant, je mettais ma main à couper qu'il n'était plus dans l'enceinte de l'académie. Et je ne pouvais rien faire! Celui que je considérais comme mon meilleur ami venait de se faire enlever... Le guépard pousse un miaulement rauque. Qu'allait-il arriver?

Je me souviens alors que depuis quelque temps, il y avait eu des disparition inexpliqués dans l'académie. L'élève disparraissait quelque temps pour ensuite réapparaitre quelques heures plus tard. Déjà, je me calme un peu. Il y avait déjà plus de chance que Taiko msoit encore vivant. Je m'asseois dons sur le sol et ferme les yeux comme tantôt. Après quelques secondes, je réussis encore à percevoir tout les bruits présents dans l'académie. J'ignore tout les bruits futiles. Je reste ainsi je ne sais pas trop combien de temps, mais assez longtemps pour que j'aie l'impression que mes os allait rester toute leur vie dans cette position tellement je n'avais pas bouger. Puis, soudainement, le son que j'ai tant attendu apparait enfin. Un choc sourd. Comme si on jetait quelqu'un sur le sol. Je démarre au quart de tour, courant déjà alors que l'écho du bruit ne s'est pas encore éteint.

Malheureusement pour moi, celui que je croyais être Taiko était à l'autre bout de l'académie. Je pousse donc mes muscles déjà endoloris par l'attente à leur maximum et c'est hors d'haleine que j'arrive sur les lieux. Aussitot arrivée, je me fige. Taiko était étendu sur le sol. Mon coeur ne fait qu'un bond. Je remarque ensuite la panthère immaculée que j'avais aperçue sur les toits tout à l'heure. Était-ce elle qui avait fait ça? Je la dévisage quelques secondes. Le guépard que j'étais était considérablement moins fort que la panthère. Je me métamorphose donc en panthère blanche à mon tour. Maintenant, on aurait dit 2 jumelles face à face. Tout ce qui nous différenciait était la couleur de nos yeux. Ses yeux, bleu et aussi glacial que l'eau, moi, marron et aussi dur que l'acier.

Après quelques secondes d'immobilité, j'amorce enfin un geste. Je baisse la tête, comme quoi je ne voulais pas me battre. Car effectivement, je venais de la renifler, et son odeur ne se trouvait pas sur le lieux ou Taiko avait été enlevé. Toujours la tête baissée en signe de paix si on peut dire, je m'approche lentement de la panthère. J'avais vaguement l'impression que si je n'avais pas été un animal, je me serais déjà fait déchiqueté, en plus que j'avais fait une promesse de ne jamais faire de mal à plus personne. Une fois à quelques centimètres de Taiko, je lance une métamorphose. Je deviens humaine, avec cependant des milliers d'écailles de poissons blancs comme neiges étincelant à la lumière de la lune et recouvrant mon corps. J'approche mes mains du visage de Taiko et les dépose doucement sur ses joues. Mes mains descendent lentement jusqu'à son cou, et je sens alors son pouls. Un immense soulagement me parcourt. Je porte ma main tremblante à ma joue où une larme venait de couler. Je souris et lève la tête pour plonger mon regard dans celui de la panthère.

-Sais-tu ce qui est arriver?

Et oui, je venais de lui parler. Car il était clair que cette panthère était un élève...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shane Yukihiou
Elève de 5eme année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 72
Age : 25
Passion : Le rp', le dessin
Cours préféré : Arts Plastiques
Côté coeur : Qu'importe l'apparence, c'est le coeur qui fait force... En quête, ces derniers temps, d'un coeur qui dans le sien, déchaînera la tempête...
Date d'inscription : 10/05/2010

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 17 ans
Pouvoir: Transformation complète ou partielle en panthère des neiges
Autres..:

MessageSujet: Re: P'tite excursion dans les couloirs...   Ven 6 Aoû - 19:36

Même dans la plus noire des obscurités... Même dans le plus profond des abysses... Même dans la plus obscure des nuits... L'odeur entêtante de la mort restait la même. Elle mêlait peur et impuissance, colère contre cette incapacité et haine de cette peur stupide. Et laissait un arrière goût à la fois amer et sanglant en bouche. La mort possède ce parfum délicat de sang, que seuls ceux qui ont passé milles et unes batailles au fil de leur vie peuvent reconnaître. Et la panthère avait déjà frôlé la mort assez de fois pour reconnaître entre tous cet effluve subtil; cette amertume qui vous laisse pantelant au sol.

Cependant, ce n'était pas cette odeur caractéristique qui flottait entre les murs de l'académie. C'était quelque de bien plus vicieux encore. Une noirceur mouvante. Des sentiments haineux. Une jalousie à nulle autre pareil. "L'ombre"... Qu'était-ce, en réalité ? Un étudiant qui possédait des pouvoirs même inconnus pour l'administration ? Une "âme" vagabonde qui jalousait farouchement les êtres vivants fait de chair ? Ou bien une "épreuve" que l'école lançait elle même aux élèves ? Quoi qu'il en soit, la question restait entière et bien floue. La yakuza avait déjà commis une erreur par son passé. Elle n'allait pas la recommencer et laisser ses amis se faire blesser sans rien faire. Que ce soit Taiko ou Kurara, ni l'un ni l'autre ne se verrait blesser davantage. Elle en fit le serment silencieux en frottant son museau sur la joue de son ami évanoui sur le sol froid, pâle comme la mort.

Shane s'était redressée de toute sa hauteur de fauve. Et elle avait attendu. Un guépard d'un blanc immaculé venait de surgir à l'angle du couloir, hors d'haleine et les muscles éprouvés tremblant imperceptiblement dans la brise fraiche. Rapidement, la yakuza tenta de se remémorer ses découvertes faites dans les fichiers de l'établissement... Oui... Il y avait buen d'autres métamorphes dans l'académie hormis elle. Maintenant, restait à savoir lequel se trouvait devant elle. Lentement, la silhouette au pelage de lumière changea. Le métamorphe optait pour la panthère également. Une panthère blanche, tout comme elle. Avec des yeux marrons aux reflets argentés de temps à autre. Au temps pour Shane, qui inclina elle aussi la tête en guise de salut. Le métamorphe était une métamorphe. Ayame Tsushihiro. Celle qui avait fui son village lorsque le commun des mortels l'avaient surprise sous une forme animale.

La yakuza se laissa renifler, tel étant l'usage chez les félins, puis s'écarta pour la laisser observer le corps inerte de Taïko. Ayame n'était pas la seule à faire courir son regard sur un corps... La demoiselle Shane examina soigneusement cette métamorphose laissant son corps dans un état hybride. Elle semblait prendre le pouls du jeune garçon. Il était vivant, cela se sentait dans l'air... N'importe quel félin pourrait le sentir. Bah après tout, peut être que cette Ayame n'y avait pas porté attention sur le coup. Tant pis. Un soupir roula dans sa gorge féline. Une nouvelle brise, glaciale cette fois, emplit le couloir. Shane restait silencieuse. Devait-elle répondre ? Elle ne la connaissait pas et ne lui devait rien. Son instinct lui susurrait de tourner les talons et de poursuivre ses déambulations, de se laisser caresser par la nuit et d'oublier cette histoire.

C'est pourquoi elle planta son regard glacial dans celui de la demoiselle maintenant recouverte d'écailles blanches. Un sourire bien trop humain pour une simple panthère s'afficha sur ses babines. Ayame était quelqu'un de sincère semble-t-il, et tenait beaucoup à Taïko. C'était une évidence. Parfois, les instincts sont bien peu de choses; même si parfois c'est à eux que l'on doit la vie sauve. Le corps de Shane s'arqua à mesure de sa transformation. Ses griffes se rétractèrent. Ses traits redevinrent humain. Sa longue chevelure d'un blond presque blanc se déploya dans son dos. Cependant, elle stoppa la métamorphose, conservant son pelage duveteux sur les parties sensibles de son anatomie, ses pupilles verticales, ainsi que ses crocs démesurément tranchant pour un être humain.

Précautionneusement, Shane posa un genou au sol, puis caressa presque avec tendresse la joue de Taïko. Dans son état, on aurait dit un simple enfant qui s'étais endormi, mort de fatigue. Une sorte d'étincelle mordit sauvagement son doigt. Elle recula en se redressant, manquant de feuler de colère. La yakuza détourna la tête, une grimace de dégoût mêlé à la rage tirant ses traits. L'ombre... L'ombre avait brisé... Non... ôté quelque chose à l'adolescent. Comme une partie de lui même. Se pourrait-il que ... ? Trop tôt pour l'affirmer. Ses yeux saphirs revinrent se poser sur la demoiselle métamorphe.

_ L'ombre.

Un murmure. Un mot. Y avait-il besoin de plus ? Un déclic se fit dans la tête de la panthère, lorsqu'elle se souvient de certaines mentions au bas des fiches des élèves. Disparus. Ou transferrés. Et si... ? Oui, ça se tenait. C'était l'Ombre qui était à l'origine de ces disparitions. Et les fameux transferts... Que du blabla. Autant d'étudiants ne pouvaient pas être transferrés en un si court laps de temps. Certains des adolescents concernés n'avaient plus jamais reparu entre les murs de l'académie. Un goutte de sang tomba sur le sol, résonnant dans le silence pesant du couloir. Le poing serré, les griffes acérées qui terminaient ses doigts se plongeaient allègrement dans la chair de ses paumes.
Mais parfois, même la douleur ne peut venir à bout de la colère aveugle. Encore plus quand ladite colère est celle d'une yakuza; dont le seul calmant ne saurait-être que le sang du coupable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuri-foret.forumperso.com
Taïko
Elève de 3eme année
avatar

Masculin
Nombre de messages : 460
Age : 31
Passion : Manga, electroniques, cuisine...
Côté coeur : mmh toujours personnes
Date d'inscription : 02/12/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 15
Pouvoir: Maîtrise le stockage et l'absorption sous toute leurs formes...
Autres..:

MessageSujet: Re: P'tite excursion dans les couloirs...   Ven 6 Aoû - 23:02

Une Ombre devant lui apparut, et sur le sol, Taiko chut.
L'attaque sournoise de la fameuse Ombre, dont tout le monde parlé, avait surprit notre Taiko qui ne pût avoir le temps de se défendre. Très vite, ses sens le quittèrent... Mais se n'était rien comparé à ce qui succéda à ce tumulte. Pendant les quelques secondes que dura l'assaut, Taiko n'en était pas sûr, mais il lui avait parut avoir réussi à absorber l'énergie noir et maléfique du monstre. mais c'était trop peu pour que le jeune étudiant à la tignasse rouge prenne conscience de son existence stocké en lui.

Les organes sensorielles du jeune garçon ressentir quelque chose de désagréable. Ce dernier se sentait allonger sur un sol dur et froid sans parvenir à se réveiller et à se lever. Le pire, c'est qu'il avait un impression de manque... Pas vraiment comme avec la nicotine mais quelque chose de plus... fondamentale... quelque chose comme...Rah.... Quel était ce sentiment? Comme si il manquait d'air? Pas exactement... de l'air il y en a partout, c'est ce quelle contient par contre qui est important.
Le jeune garçon avait l'impression que tout les récepteurs qui recouvraient son corps et qui, sans qu'il le sache, absorbaient l'énergie environnant, s'étaient refermait. Dans cette atmosphère pesante, Taiko avait l'impression d'étouffer. Comme si inconsciemment il ne respirait pas seulement par le nez mais par tout les autres pores de sa peaux (ce qui ce passe réellement chez l'être humain ^^ quoi vous ne le saviez pas?) Et oui, dans le même principe qu'un nez, le corps de l'étudiant à la tignasse rouge "respirait" abondamment l'énergie environnant par la peau sans même sans rendre compte. Méditons cette aphorisme : "On reconnait le bonheur, au bruit qu'il fait quand il s'en va".
Privé de son second récepteur d'énergie, Taiko se sentait épuisé, à bout de force.
Par la force de son esprit et parce qu'il ressentait une main douce et soyeuse... Il parvint malgré le peu d'énergie qu'il lui restait, d'en prendre dans sa réserve d'énergie du Senjutsu. Le peu qu'il réussit à prendre lui permit d'ouvrir péniblement les yeux et de parler avec une voix aussi faible que la flamme d'une bougie.
L'esprit embrumé, il ne reconnut pas tout de suite les formes étranges qui se tenait à son chevet. Pire, il avait froid et il se sentit grelotter.

Où suis-je? articula t-il enfin, péniblement.

Sa carence en énergie vitale ne lui permettait guère plus.
Son cerveau fonctionnait au ralentit. Sa première pensée fut de se demander se qu'il faisait allongé ici alors qu'il devait être en train de dormir. De plus, au fur et à mesure que le temps passait, son ventre vide recommençait à le tirailler.
Son autre pensée faisait place à la peur de se retrouver en légume car il manquait cruellement d'énergie et ne ressentait plus les autres partie de son corps, ses sens n'étant pas encore à 20% de leur capacités. Il se demanda même si il rêvait. Il referma ses yeux et tenta de les ré-ouvrir, mais même cela représentait un effort dur-humain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: P'tite excursion dans les couloirs...   

Revenir en haut Aller en bas
 
P'tite excursion dans les couloirs...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ça se bouscule dans les couloirs (PV Charlie)
» Bousculade dans les couloirs [LIBRE]
» Une rousse armurée flane dans les couloirs du Louvre
» Quand on flâne dans des couloirs désert ou presque
» Dans les couloirs du MNF

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Kitai :: L'Académie :: Les lieux communs :: Couloirs-
Sauter vers: