Académie Kitai

Une académie à l'apparence classique est fréquentée par de jeunes élèves aux pouvoirs spéciaux.. Et de sombres heures viennent en plus la perturber! Sauront ils y faire face?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mélancolie douce (libre) [ TERMINÉ ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kasashu Uruwa
Elève de 1ère année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 275
Age : 23
Passion : Écouter de la musique.
Côté coeur : Kasumi <3
Date d'inscription : 15/03/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 13
Pouvoir: Télépathie et Contrôle de la foudre.
Autres..:

MessageSujet: Mélancolie douce (libre) [ TERMINÉ ]   Dim 9 Aoû - 8:02

Même si il était très tôt le matin... Je n'arrivais pas a me rendormir. l'air était tout simplement irrespirable. Il avait fait chaud toute la nuit, et maintenant le mauvais temps venait en rajouter, Étouffant mon habituel sourire...

La nostalgie et les remords m'assaillirent. Qu'était-t-il advenu de mon frère?

Le colier que je portais au cou semblait battre, comme un deuxieme coeur pour m'aider à faire ce que mon père m'avait demandé. Oublier ma famille et tout ce qui existait encore en elle... Voir que c'est possible !

Après m'être habillé, Je sortis de ma chambre sans attendre. Et puis, j'avançais, incertain de la destination. Mais dans quel genre de Merdoir je me suis empétré?! D'un autre coté...

Sans ce merdoir, je n'aurais jamais connu Sérénité, ni Jade...
Et jamais je n'aurais renouer les liens avec mon cousin.

Mais est-ce que le prix a payer pour tout sa en valait vraiment la peine? N'ayons pas peur des mots. J'ai presque tué mon propre frère !

Dix minutes passèrent, et je continuait de cheminer lentement dans l'académie, pour finir par sortir a l'extérieur. Enfinm il ne pouvais en être autrement.

L'air frais du matin me revigora quelque peu, mais sans plus.
j'étais entré dans le parc, visiblement. Juste au moment ou le soleil se leva . Je contait bien regarder l'aube indéféniment, mais ce n'était pas possible. Invariablement, le soleil passait de l'aube au Zénith, puis disparaissait avec le crépuscule. Je ferma les yeux un court instant. Je me sentait vraiment stupide.

Je m'était pourtant promis d'oublier tout sa et de vivre au jour le jour! Et soudain, je fus forcé de reouvrir mes yeux.

Quelqu'un arrivait .

_________________

___________________________________________________________________________________________________________


Dernière édition par Kasashu Uruwa le Dim 20 Sep - 21:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliven Olgu
Elève de 5eme année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 96
Age : 26
Passion : Vivre...
Côté coeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 17 ans
Pouvoir: Le vent, le murmure de la connaissance...
Autres..:

MessageSujet: Re: Mélancolie douce (libre) [ TERMINÉ ]   Lun 10 Aoû - 8:54

Elle étais si belle lorsqu'elle dormait, elle qui semblait si perturber, si différente des autres enfants de son age habituellement, dans le sommeil ainsi enrouler dans sa couverte, elle semblait si douce, si pure et parfaite. Il tourna la tete vers le plafond, il fesait de l'insomnie encore une fois et il savait bien que sur son visage pale serait bientot visible de grosse cernes mauves de fatigues, il commencait a y etre habitué, mais pour une fois, le jeune adolescent aux longs cheveux blancs et aux regards si iréelement bleu pale ne l'accepterait pas dans le tourment, mais dans la sérénité, comme le nom de son ami. Il roula et tomba sur le dos de son lit, placant ses bras confortablement dans son dos il sourit de nouveau en fixant son plafond, son corps remplit d'une douce euphorie qu'il n'avait connue depuis si longtemps. Elle étais la maintenant, il mourrait juste pour plonger son regard dans ses yeux si sombre et beaux et il savait qu'il le ferait vraiment... Étrange ce lien avec cette petite, son estomac gronda et il sentit l'ennui et s'il sortait un peu juste profiter du matin? Apprécier l'aube, le vent du soleil levant... Mais cela impliquerait de laisser Iliya seule... Cependant elle dormait, qu'elle étais donc la solution...

Il soupira, il pouvait bien sortir un peu, il reviendrait sous peu après tout... C'étais promis,il ne pouvait la laisser seul, elle étais si craintive... Calmement le garcon se leva, simplement vetu d'un pantalon en soie noir, il ouvrit la fenetre et sauta du premier étage, ses pieds percutèrent le sol, sa main droite se plaqua et son dos se courba,, il serra les dents alors que la douleur affluaient puis se leva et il sourit, le vent étais présent, doux et parfait. Levant la tete vers le ciel, le jeune homme sourit, ses yeux bleu et pale se fermerent, les bras du jeune homme se levèrent dans le ciel et son sourire s'agrandit... Comme il étais bien maintenant.

Un pas fut fait et l'herbe lui chatouilla le pied, quelque part au travers du ciel sans nuage a peine percé par le soleil, un oiseau croassa en brisant le silence établi dans l'atmosphère qui régnait dans le parc. Le garcon s'avancait a travers le gazon, la tete vers le haut, ses lèvres s'ouvrirent et sa voix s'éleva, elle semblait poussé par une mystérieuse force, elle n'étais ni parfaite, ni mauvaise, en fait... On aurait dit qu'un souffle de vent s'alliaient a une voix, la rendant aérienne et douce.

- I know you, who are you now, look into my eyes if you cant remember...

Il chanta sans s'arreter, il aurait pu chanter une chanson populaire pour sur, mais en fait, il parlait plutot mal le japonais et dans cette école il y en avait beaucoup, résultat : Les chansons n'avaient aucun sens pour lui et sincèrement, il ne comprendrait jamais le gout musical des japonais...

-Cause after loving you, i cant never be the same!

Il s'arreta, quelqu'un le fixait, il entendit un murmure mélancholique le froler, il eprcut le mot frère, qu'étais-ce? Il se tourna et outre la silhouette plutot loin, il n'avait rien a l'intérieur du parc qui aurait été assez près pour lui murmurer quelque chose, de plus murmure étais étrange, il semblait remplit d'émotion, explosant de sentiments par chaque mot. Oliven secoua la tete, il devenait fou ou quoi... Non en fait... Il étais fou depuis bien longtemps et il sourit a cette pensée, un fou suicidaire et maintenant un fou sérein, quest-ce qui étais le mieux? Un fou avec Iliya et une Sérénité vivante! Il rit intérieurement et un sourire étira son visage long et pale.

Il continua d'avancer vers la silhouette qui semblaient le dévisager et bientot se profila le corps d'un garcon aux longs cheveux blonds... Après mure visionnement il semblait que l'arrière soit brun, étrange, c'étais un style surement, plusieurs personnes prenait de drole de style pour mieux apraitre, lutte inutile vers la mode, mais bon! Il semblait jeune pensa Oliven qui s'arreta devant le jeune en fourrant ses deux mains dans ses poches de pantalons noirs.

-Bonjour a toi! Moi je me nomme Oliven! Salua Oliven dans un japonais ma foi, plus qu'approximatif!

L'homme aux longs cheveux blancs courba le dos, fesant une révérence qu'il pensait coutume dans ce payx auquel il venait d'arriver... De réelement arriver... Il étais heureux... Il étais léger!

_________________




Te rapelle tu de moi petite Iliya?... Je ne t'ai pas oublié moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kasashu Uruwa
Elève de 1ère année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 275
Age : 23
Passion : Écouter de la musique.
Côté coeur : Kasumi <3
Date d'inscription : 15/03/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 13
Pouvoir: Télépathie et Contrôle de la foudre.
Autres..:

MessageSujet: Re: Mélancolie douce (libre) [ TERMINÉ ]   Lun 10 Aoû - 18:26

Je ne m'était pas trompé. Il y avait vraiment quelqu'un tout pres. Il avait l'air calme et serein ... Je me retourna , et le vit. Cheveux blancs, yeux bleus pâles ... Je ne l'avais jamais apercu auparavant. Il me salua donc, en japonais assez étrange, mais quand même moyennement correct.

-Hé bien , salut ! Tu sais, tu n'as pas besoin de parler japonais, je suis québécois. enfin, citoyen québécois.

Que c'était dificile de faire semblant d'être heureux ! Même si je savais que c'était inutile.

-Tu dit t'appeler Oliven? Et bien, pour ma part, c'est kasashu Uruwa .

Ma voix se brisa rendu au tout dernier mot. Je ne fesais plus parti de cette famille, a présent. je n'était plus que ... Kasashu.

_________________

___________________________________________________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliven Olgu
Elève de 5eme année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 96
Age : 26
Passion : Vivre...
Côté coeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 17 ans
Pouvoir: Le vent, le murmure de la connaissance...
Autres..:

MessageSujet: Re: Mélancolie douce (libre) [ TERMINÉ ]   Mar 11 Aoû - 7:16

Souriant, Oliven se trémoussa sur ses deux pieds, ses deux mains toujours dans les poches de son pantalon noir. Les arbres frissonèrent sous un coup de vent de l'air matinale et Oliven ne le recut non avec un frisson, mais avec sourire uniquement plus grand que le précédent, peau nu contre ce vent frais, il adorait le vent, qu'avait il bien pu manquer d'autre dans son ancienne errance si près du vide qui l'emplissait autrefois, a quel point ses yeux avaient il été vide? Que lui avait il arriver pour avoir autant perdu l'espoir, cette vie qui lui avait autrefois appartenu, il ne lui en restait que de vague souvenir triste... La dernière fois qu'on l'avait vue de son ancienne vie... Il avait dit a Eiichi de se tenir loin, car il le tuerait, le tuer comme il l'avait fait avec le père de sa défunte Rose, devant tout le monde, il avait quelqu'un en sang dans la main, Sérénité et... Il avait dit cela, il allait devenir hait de tous sous peu, la rumeur ne tarderait pas a courir, il n'y avait pas 50 personne avec des yeux aussi pale et avec un air aussi maladif, sans parler des cheveux blancs... Pas très courant ca non? Il serait bientot éviter de tous, autant par peur que par haine ou par certains qui se croyaient des justiciers de la paix, si seulement il savait la raison de la tristesse qui l'avaient pousser a tuer, ils seraient peut-etre moins du meme avis que ce qui allait venir sous peu... Mais il préférait que les gens ne sachent pas qui il étais vraiment, valait mieux ignorer... Les gens voyaient déja assez souffrance ainsi sans qu'en plus ils détruisent leurs illusions et leurs donnent encore plus d'apercu de la cruauté humaine! Hmmmm.... En fait... Son dernier moment de sa dernière vie qu'on lui connaissait étais avec Iliya, alors qu'il la regardait après tant d'année d'errance, son regard avait coupé les liens avec son ancienne vie, l'avait retenu de sauter dans le vide auquel il avait cru avoir déja succombé. Oliven sourit doucement en regardant le ciel et s'assit aux coté du jeune homme aux cheveux brun-blond en s'accotant sur ses mains, lui donannt un air un peu avaché, il avait un vague sourire flottant sur ses lèvres et son regard si iréelement pale se posa sur le jeune garcon.

-C'est bien ca, ca va me faire du bien de parler ma langue natale. Dit-il dans un francais américain habituel ou bien pour certain patriotes, le franglais!

Soudain, son regard se posant sur le ciel pale et a peine éclairé par le soleil, il grimaca t une douleur lui cogna la tete, le murmure s'approcha... Il s'éloigna s'approcha, remplit de mélancholie, de regrets, pourquoi faire semblant d'etre heureux hein? c'étais si dur et si douloureux... Le jeune homme plaqua ses mains contre ses tempes et ferma les yeux, percevant a peine la voix de Kasashu a ses cotés qui se coupaient, il ne faisait plus partie de cette famille maintenant, pas après ce qu'il avait fait... Oliven secoua la tete et après un moment de silence il observa de nouveau le ciel, il ne souriait plus, mais lorsque sa voix monta dans le silence ambiant, elle semblait reveuse, vaguement pensive.

-Alors je vais t'appeler Kas et toi tu m'appellera Oli!

Avec un peu de chance le jeune garcon ne reconnaitrait pas en lui l'homme de la fete qui avait tenu Sérénité ensanglanté dans ses bras en avouant avoir tué et menacant de mort Eiichi Nasu sans parler du fait qu'il étais saoul.. Complètement saoul... Quel bougre il fesait autrefois et ce murmure qu'était il, ce pouvait il que se soit son don de ressentir les émotions qui avait muté? Encore... Iliya avait elle provoqué ce changement, le lien qui les unissaient étais si étrange... Il soupira en fermant les yeux et lorsqu'il les rouvrit de nouveau, il tourna calmement son regard vers Kasashu, souriant doucement, ses yeux bleu si pale infiniment calme, un vent frais leur tournant autour et le soleil levant fesant briller sa peau affreusement blanche.

-Tu sais... A ma naissance ma mère est morte, elle avait demandé a ce que j'est le nom de famille de mon père, Olgu, mais lui il ne s'est jamais pointé, mon père ne s'est jamais montré, ni a une infirmière, ni a un juge, ni a rien, je n'avais ni son nom, ni son visage alors on ma envoyé de famille d'accueuil en famille d'accueuil j'imagine que tu sais quel connerie sont les adoption au Québec... Je n'ai jamais eu de famille et je n'appartenais surement pas a la famille de mon père... J'étais seul... Affreusement trop seul...

Oliven baissa le regard et se mit a triturer un brin d'herbe avec ses mains longues et ridées.

-Mais tu sais quoi? J'ai gardé son nom de famille, peu importe que je l'haissais de ne jamais avoir cherché a me retrouver parce que son nom m'appartenait, ce n'étais pas un simple prénom avec le nom d'un homme que je n'ai jamais connu, ensemble, c'est deux noms devenaient un nom, mon nom a moi... Tu sais j'ai fait d'horrible choses... Je ne me les pardonnerai jamais, mais ce nom m'appartient et j'en suis fier et il fait de moi ce que je suis... C'est la meme chose pour toi, peu importe ce que tu as fait, ce nom t'appartient, sois en fier, il est a toi, il est ce que tu est.

Oliven le regarda dans les yeux, son regard pétillait et ses longs cheveux blancs étaient balayés par un vent matinal qui les ébouriffait tout les deux, le jeune homme sourit d'un air malicieux.

-De plus, faut dire que Kasashu Uruwa pour un Québécois c'est vachement bien!

Oliven éclata de rire, brisant l'espèce d'aura sérieuse qu'il avait émis quelque secondes plus tot, mais en riant, il se sentit stupide, que penserait le jeune en voyant qu'il savait tant de choses...

_________________




Te rapelle tu de moi petite Iliya?... Je ne t'ai pas oublié moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kasashu Uruwa
Elève de 1ère année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 275
Age : 23
Passion : Écouter de la musique.
Côté coeur : Kasumi <3
Date d'inscription : 15/03/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 13
Pouvoir: Télépathie et Contrôle de la foudre.
Autres..:

MessageSujet: Re: Mélancolie douce (libre) [ TERMINÉ ]   Mar 11 Aoû - 16:16

Oliven était venu s'assoir près de moi, tout évaché qu'il puisse être ! Et puis, il dit:

-C'est bien ca, ca va me faire du bien de parler ma langue natale...

Du moment qu'il ne parle pas trop vite, sa me vas. Je retourna tout de même a ma supposée solitude, alors qu'il y avait plein de gens sur qui je pouvais compter. Saï , Turgal, Sérénité. Eiichi aussi, bien entendu. Mais ce n'était plus eux que je voulais voir par dessus tout.

Sa fesais deux mois que j'était sans nouvelle de Sasuke. Je ne savais même pas si il était encore en vie ! Et puis, Oliven dit :

-Alors je vais t'appeler Kas et toi tu m'appellera Oli !

Kas?! Oli?! Je souriais a entendre le surnom ridicule qu'il venait de me donner. Mais bon, si sa pouvait lui faire plaisir... Kas... Je repeta se petit mot des dizaines de fois dans ma tête...

-Tu sais... A ma naissance ma mère est morte, elle avait demandé a ce que j'est le nom de famille de mon père, Olgu, mais lui il ne s'est jamais pointé, mon père ne s'est jamais montré, ni a une infirmière, ni a un juge, ni a rien, je n'avais ni son nom, ni son visage alors on ma envoyé de famille d'accueuil en famille d'accueuil j'imagine que tu sais quel connerie sont les adoption au Québec... Je n'ai jamais eu de famille et je n'appartenais surement pas a la famille de mon père... J'étais seul... Affreusement trop seul...

Sa y était, il avait parlé trop vite. ! Je fus tout de même capable de comprendre ce qu'il avait voulu dire. C'était un peu lourd de sens pour moi a cette heure ! Il continua donc, et je preta une oreille plus qu'attentive a ce qu'il avait a dire:

-Mais tu sais quoi? J'ai gardé son nom de famille, peu importe que je l'haissais de ne jamais avoir cherché a me retrouver parce que son nom m'appartenait, ce n'étais pas un simple prénom avec le nom d'un homme que je n'ai jamais connu, ensemble, c'est deux noms devenaient un nom, mon nom a moi... Tu sais j'ai fait d'horrible choses... Je ne me les pardonnerai jamais, mais ce nom m'appartient et j'en suis fier et il fait de moi ce que je suis... C'est la meme chose pour toi, peu importe ce que tu as fait, ce nom t'appartient, sois en fier, il est a toi, il est ce que tu est.

Sa sonnait vaguement comme un reproche. Mais bon, je ne pouvais pas lui en vouloir. Je ne pouvais m'en prendre qu'a moi-même. Depuis le tout début. Je pris donc une profonde inspiration avant d'essayer de répondre, mais il me coupa l'herbe sous le pied !

-De plus, faut dire que Kasashu Uruwa pour un Québécois c'est vachement bien!

Vachement bien... Oliven éclata de rire . On aurais dit que lui aussi avait une double personalitée. Que je n'étais pas seul a cacher des choses... J'avais honte.
Je tourna la tête vers lui, et lui dit:

Et toi... C'est bien aussi, Oliven . En tout cas, je préfère ton surnom au mien !

Après tout. Oliven avait bien raison. Je devait être fier de mon nom. Mais pourtant... Je ne l'était pas. c'était le nom de mon père, après tout. Celui qui pense que tout ceux qui sont différent de lui sont infects, Et qu'il n'existe nul personne meilleure que lui. Il a coupé des liens précieux avec des gens formidables comme Maitre Saï pour un rien.

Il m'as aussi exclu de sa propre famille... A force de couper tout les liens, il va finir par se retrouver seul ! Aussi seul que je l'ai été a cause de lui ...

Mais je ne le serais plus. Plus jamais !

_________________

___________________________________________________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliven Olgu
Elève de 5eme année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 96
Age : 26
Passion : Vivre...
Côté coeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 17 ans
Pouvoir: Le vent, le murmure de la connaissance...
Autres..:

MessageSujet: Re: Mélancolie douce (libre) [ TERMINÉ ]   Mar 11 Aoû - 18:37

Le garcon aux longs cheveux blancs sourit a celui qui lui parlait a ses cotés, son regard trop pale fixant le ciel reveusement, sa maigreur irrationelle, ses cotes saillantes sous sa peau, sa peau si étrangement pale et les grosses cernes mauves sous ses yeux, le type semblait venir directement d'un autre monde et si l'on regardait attentivement dans ses yeux, on pouvait voir le bleu se déplacer comme en couche nuageuse pousser par un vent quelquonce. Il ne venait pas d'ici, lui il venait d'un pays lointain, mais c'est ici qu'il se sentait bien, qu'il se sentait heureux, il n'étais plus seul... Enfin il n'étais plus seul.

-J'adore mon prénom aussi sans vouloir me vanter... Fit-il de sa douce voix aérienne, c'est ma mère qui me la donné, c'étais le nom de mon grand frère, il est mort a l'accouchement, faut croire que ma mère n'étais pas faite pour donner naissance hein?...

Étrangement, si le début de la phrase étais bel et bien adresser a Kasashu, on aurait plutot dit que la fin n'avait été que pour lui et il l'avait dit légèrement moins forte sans s'en rendre compte. Oliven déplaca son bras gauche et son regard iréel tomba dans celui du dénommé Kasashu, il fit un sourire et repoussa une mèche de cheveux rebelle de devant ses yeux, maintenant l avait une jambe replié sur l'Autre et il semblait regarder le jeune Kasashu et l'air en meme temps, comme s'il pouvait le voir, il n'avait pas poser de question a propos du fait qu'il avait su tant de chose sur ce qu'il pensait hum... et il ne semblait pas non plus avoir remarqué ce qu'il avait faitdurant la fete de la musique, plutot très bien ca. de sa poche droite, le jeune Olgu sortit un pack de cigarette et s'en alluma une et en sortit une autre, la posa entre lui et Kas avec un briquet, il prit une bouffé et sourit.

-Mon pire défaut, certaines mauvaises habitudes sont dures a perdres... Si tu veux celle la tu la prend.

Oliven sourit et se déplaca encore, les brin d'herbes effleurèrent sa peau et doucement il leva une main en fermant les yeux, le vent s'approcha et il sourit, le vent lui effleura les cotes, la joue, puis se promena sur Kasashu, le murmure revint et ses yeux se plissèrent un peu plus, seul... Pas mon nom... Oliven gémit tout bas d'une voix tourmenté et il perdit le controle du vent, des frissons s'épandirent sur son corps et il secoua la tete de droite a gauche, il vit Kasashu le regarder étonné et il eut un air contraint en se frottant l'arrière de la tete.

-Désolé... J'ai un problème d'estomac...

Il ferma les yeux et se retourna vers le ciel, ce murmure encore et cette fois il n'étais pas vraiment précis, il étais de plus en plus sur que ce foutu don avait mal muté... S'il devait rester ainsi il ne pourrait endurer ce murmure bien longtemps...

-Tout ce que je veux dire Kas c'est que ce nom est le tien et il n'appartient ni a ton père et ni a ta mère. Tu n'est ni ton père, ni ta mère, tu n'est que toi, uniquement toi, tu ne seras pas mauvais parce que ton père l'est, tu le sera si tu le veux bien, mais je ne crois pas que tu sois mauvais, enfin... Peut-etre je ne sais pas... Les humains sont durs a cerner... Moi aussi j'imagine, je ne fais pas exception...

Le garcon perdit son regard dans le ciel, était il vraiment humain? Il le croyait de moins en moins, c'est étranges dons qu'il possédait, cet apparence physique si différente des autres, ses yeux, sa facon de pensé différente et le lien qui l'unissait a Iliya... Qu'était il vraiment?

*Un simple coup de vent...*

Ah... La vieille légende... il doutait de sa vérité maintenant...

_________________




Te rapelle tu de moi petite Iliya?... Je ne t'ai pas oublié moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kasashu Uruwa
Elève de 1ère année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 275
Age : 23
Passion : Écouter de la musique.
Côté coeur : Kasumi <3
Date d'inscription : 15/03/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 13
Pouvoir: Télépathie et Contrôle de la foudre.
Autres..:

MessageSujet: Re: Mélancolie douce (libre) [ TERMINÉ ]   Mar 11 Aoû - 19:04

Quelque chose m'agaçais. Oliven n'arretais pas de penser a quelque chose.. a la fete de la musique. Je n'y était pas resté très longtemps, donc je ne savais pas ce qui c'était passé. J'avais entendu dire que Sérénité avait eu un accident pendant cette fête? Tout était si flou...

-J'adore mon prénom aussi sans vouloir me vanter... C'est ma mère qui me la donné, c'étais le nom de mon grand frère... il est mort a l'accouchement, faut croire que ma mère n'étais pas faite pour donner naissance hein?...

La seconde phrase avait été dite a voix basse. Et puis, nos regards se croisèrent. A cet instant même, tout devint clair au sujet de la fête. La menace qu'il avait faite a Eiichi ... Sérénité !
Mais bon. Tout sa n'avait pas vraiment d'importance ouisqu'il n'était pas passé a l'acte ... Enfin, j'aurais tout de même préféré l'apprendre autrement . Foutu pouvoir ...

Tout d'un coup, il sortit un paquet de cigarettes et en alluma une devant moi. Je ne suis pas vraiment du genre a fumer . En fait , je deteste l'idée de voir quelqu'un dans mon entourage faire ça.

-Mon pire défaut, certaines mauvaises habitudes sont dures a perdres... Si tu veux celle la tu la prend.

-Hein?! Ah. euh. non merci, je vais m'en passer.

Il ne semblait pas m'avoir entendu. ce n'était Pas bien grave. En tout cas, je me leva, histoire de me dégourdir un peu. Sa fesait mainetant presque une heure que je parlais avec Oliven, et le soleil se hissait de plus en plus haut dans le ciel.

-Tout ce que je veux dire Kas , c'est que ce nom est le tien et il n'appartient ni a ton père et ni a ta mère. Tu n'est ni ton père, ni ta mère, tu n'est que toi, uniquement toi, tu ne seras pas mauvais parce que ton père l'est, tu le sera si tu le veux bien, mais je ne crois pas que tu sois mauvais, enfin... Peut-etre je ne sais pas... Les humains sont durs a cerner... Moi aussi j'imagine, je ne fais pas exception...

-Je sais bien, sa. Mais ça ne m'empeche pas de me sentir completement étranger a ma propre famille ...

Mais j'avais l'impression d'avoir oublié ce qu'était une famille . Il était donc évident qu'elle me semble lointaine! Si je devais être fier de mon nom, devais-je être aussi fier de mon père?!

Certainement pas.

Si je n'ai pas reçu de nouvelles de mon frère, c'est peut-être pace qu'ils ont perdus les papiers de l'académie ! Alors ce serait a moi de les contacter. Mais s'ils avaient déménagés?

Certainement pas non plus.

j'avais l'impression qu'oliven était là pour m'apaiser. Même si je ne le connaissait en fait, pas du tout, j'avais l'impression qu'il était devenu ... Quelqu'un sur qui je pouvais compter. Étais-ce a cause du surnom qu'il m'a donné?

Argh.. Pauvre petit idiot que je suis. Trop de questions et aucune réponse valable.

_________________

___________________________________________________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliven Olgu
Elève de 5eme année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 96
Age : 26
Passion : Vivre...
Côté coeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 17 ans
Pouvoir: Le vent, le murmure de la connaissance...
Autres..:

MessageSujet: Re: Mélancolie douce (libre) [ TERMINÉ ]   Lun 17 Aoû - 2:23

Oliven le regarda de ses yeux bleu et reveur qui pour une fois depuis trop longtemps, n'étais plus vide, il n'étais pas pétillant, mais ils étaient sérein et il étais heureux. Son regard se promena sur le garcon puis vers le ciel que le soleil éclairait de plus en plus a mesure qu'il avancait dans le ciel. Bientot la petite allait se réveiller, comme elle étais insécure, a toujours le regarder avec ses petits yeux craintifs, son passé devait etre encore pire que le sien, mais le problème n'étais plus, il étais la pour elle maintenant... Soudain il ferma les yeux et serra la machoire alors que le murmure approchait, lui susurrait a L'oreille en lui donnant de violent élancements mental digne de la pire migraine qu'il avait pu avoir, il ne comprenait pas ce que cette mystérieuse voix disait, le ton étais précipité, vaguement mélancholique et meme s'il ne comprenait strictement rien de ce que la voix pouvait bien dire, il lui sembla comprendre le message... Il sentit l'herbe sous sa main, il vit que Kas c'étais levé, avait il perdu contact avec la réalité a ce point? Stupide don... Il secoua la tete et regarda de nouveau Kasashu, soudain le message prit toute son ampleur, il savait ce qu'il avait fait durant la fete de la musique... Comment le prendrait il? Oliven eut un sourire triste, comme s'il ne le savait pas, la peur ou la haine, il l'éviterait bientot ou l'insulterait... Triste vie, au moins il avait Iliya maintenant...

-Je sais bien, sa. Mais ça ne m'empeche pas de me sentir completement étranger a ma propre famille ...


Oliven eut un sourire, ou bien il jouait les innocent, ou bien il s'en fichait de ce qu'il avait fait ce qui en soi serait plutot bien, il ne voulait pas redevenir seul, simple coquille vide ne controlant pas ce qui lui arrivait, avec comme seul désir de mourir... Serait-ce un brin de sociabilité qui naissait en lui, ou la peur de redevenir comme avant? Ah triste pensé inutile et mélancholique, a quoi bon revassez a de tel chose, tout cela n'amenait a rien finalement. Au sol une cocinnelle se posa sur un brin d'herbe et Oliven, sans sourire, trop nerveux de Kas qui savait maintenant ce qu'il avait fait, il mit sa main devant et la cocinelle y grimpa, il leva sa main devant ses yeux et il ouvrit la bouche pour parler, il lui sembla plus dur de parler, pourquoi avait il menacé Eiichi aussi hein?

-Tu est un étranger pour l'instant, mais plus tard, les membres de ta famille qui t'ont vraiment aimé reviendront te voir, dit toi que cette séparation temporaire est pour le mieux, cela semera le doute en eux et ils te reviendront un par un et la paix reviendra... Ceux qui ne te reviendront ne t'auront pas mérité voila tout... Je te regarde et je sais qe tu est quelqu'un de bien Kas... La seule preuve est...

Oliven baissa les yeux et tritura nerveusement un bout de gazon, maladresse, avait il besoin de lui dire qu'il le savait? Avait il besoin de se faire un ennemi alors qu'il avait déja si peu...

-La preuve....

Oliven ferma les yeux et soupira, il étais un tueur a quoi bon le cacher, tout ce qu'il pouvait faire maintenant ce n'étais que protéger Iliya, donner sa vie pour elle...

-Tu me parle encore... Alors que tu sais ce qui c'est passé a la fete de la musique... La plupart des gens m'auraient fui, ils m'auraient laissé seul et pourtant tu est la... Et tu me parle! Si les gens de ta famille ne remarque pas que tu est quelqu'un bien alors ils sont attardés c'est tout, une famille ce n'est rien d'autre qu'un ensemble de lien relié ensemble par le sang, ils ne sont pas différents d'une autre personne... Ou bien j'ai juste une drole de facon de voir les chose...

_________________




Te rapelle tu de moi petite Iliya?... Je ne t'ai pas oublié moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kasashu Uruwa
Elève de 1ère année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 275
Age : 23
Passion : Écouter de la musique.
Côté coeur : Kasumi <3
Date d'inscription : 15/03/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 13
Pouvoir: Télépathie et Contrôle de la foudre.
Autres..:

MessageSujet: Re: Mélancolie douce (libre) [ TERMINÉ ]   Lun 17 Aoû - 3:06

Argh.. Mais qu'est-ce que ce vieux fou de Bunta a bien pu penser? A force de couper les liens, on finit par se retrouver seul. Ou bien c'est ce qu'il veut? J'étais encore perdu dans mes pensées, completement déconnecté du moment présent.

-Tu est un étranger pour l'instant, mais plus tard, les membres de ta famille qui t'ont vraiment aimé reviendront te voir, dit toi que cette séparation temporaire est pour le mieux, cela semera le doute en eux et ils te reviendront un par un et la paix reviendra... Ceux qui ne te reviendront ne t'auront pas mérité voila tout... Je te regarde et je sais qe tu est quelqu'un de bien Kas... La seule preuve est...

Temporaire ? La plupart ne savent même pas si je suis encore en vie. J'ai eu envie de le lui mentionner, mais a quoi bon? Sa ne me donnerait rien du tout. Je voulu répliquer quelque chose , mais il semblait tellement mal a l'aise. Je pris donc la décision d'écouter , se que la plupart des gens ne feraient sans doute pas.

-Tu me parle encore... Alors que tu sais ce qui c'est passé a la fete de la musique... La plupart des gens m'auraient fui, ils m'auraient laissé seul et pourtant tu est la... Et tu me parle! Si les gens de ta famille ne remarque pas que tu est quelqu'un bien alors ils sont attardés c'est tout, une famille ce n'est rien d'autre qu'un ensemble de lien relié ensemble par le sang, ils ne sont pas différents d'une autre personne... Ou bien j'ai juste une drole de facon de voir les chose...

Oui, je l'ai su. Surement pas de la bonne manière, soit. Mais bon, nous avons tous notre petit jardin secret. même moi. Je ne pouvais pas lui en vouloir pour sa. Après tout, je n'était pas mieux. J'ai fait du mal a une personne que j'aimais.

-Je pense que tu as raison, Oli. Ma mère ne semblait pas du tout d'accord avec Bunta lorsqu'il a dit vouloir m'envoyer au loin. J'espere qu'elle essaieras de me retrouver dans tout ce merdier.

Si tout le monde a l'académie était comme Oliven ou Turgal, alors peut-être que je pourrais sortir de mon enfer quotidien. Et enfin éliminer tout ses regrets qui me hantent...

-Tu sais quoi? Avec tout sa... Je sens que je dois te remercier. J'ai l'impression que tu en a fait énormément pour moi, juste en me disant deux ou trois mots...

Je déplaca un petite mèche qui était venue se ficher dans mon oeil, puisme retourna vers oliven, et continua, en souriant légèrement:

-Merci, Oli.

Je retourna mon regard vers le ciel, qui était maintenant bleu. Depuis combien de temps j'observais ce ciel sans me rendre compte de sa splendeur? De son infinité?

La journée s'annoncait encore chaude et humide, sans aucun vent. Mais d'ou venait ses nuages gris du matin? Nah... Il n'y avait pas eu de nuage. C'était seulement mon imgination...

_________________

___________________________________________________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliven Olgu
Elève de 5eme année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 96
Age : 26
Passion : Vivre...
Côté coeur : ...
Date d'inscription : 17/05/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 17 ans
Pouvoir: Le vent, le murmure de la connaissance...
Autres..:

MessageSujet: Re: Mélancolie douce (libre) [ TERMINÉ ]   Jeu 20 Aoû - 3:02

Le garcon aux cheveux blanc sourit a Kasashu, il lui avait remonté le moral, c'étais plutot bien... Cela fesait il de lui quelqu'un de bien? Non surement pas, il étais, a la base, quelqu'un de mauvais, il avait tué sous le coup de la colère, il avait menacé des gens de mort, peu importe ce qu'il ferait il resterait mauvais, mais au moins il étais encore capable de rendre le sourire a quelque personne. Il se sentait bien malgré tout ce qu'il étais et les cadavres que son passé possédait, il étais heureux dans sa porpre misère et il s'en foutait quest-ce que ca pouvait bien faire tout cela? Iliya étais la, que demander d'autre, parlant d'Illiya, elle allait surement se reveiller bientot, le soleil était de plus en plus haut dans le ciel apres tout, il aimerait etre la pour son réveil... Il fit un pas vers l'école, souriant, ses cheveux flottant calmement dans le vent ambiant du parc, il se retourna, souriant a Kasashu.

-Tu n'as pas a me remercier voyons! C'est plutot moi qui te remercie de m'avoir porté compagnie, je dois y aller, je veux etre la a son réveil, passe une bonne journée Mister Kas!


Oliven adressa un vague signe de la main aux garcon puis se mit a courir ver sl'école, le vent frais effleurant sa peau paleuse et douce, une nouvelle journée commencerait bientot et il serait avec elle pour l'apprécier, le vide n'étais plus la, il étais a nouveau heureux et rien ne lui enleverait ce bonheur, Sérénité vivait, Iliya étais retrouvé et la lumière l'éclairait, la noirceur l'avait quitté et il ne put s'empecher de sourire de ses fines petites lèvres, le bonheur étais la, il l'avait toujours été meme s'il étais trop sot pour l'avoir apercu avant, mais Iliya L'avait aidé.

*Iliya...*

Il ne put s'empecher de sourire un peu plus en poussant la porte de bois de l'Académie qui le fit entrer dans le hall de l'école japonaise, une pensé effleurant son cerveau sérein.

*J'arrive petite*


HJ: Désolé J'avait pas d'inspi, on se refait un autre rp bientot ^^

_________________




Te rapelle tu de moi petite Iliya?... Je ne t'ai pas oublié moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kasashu Uruwa
Elève de 1ère année / Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 275
Age : 23
Passion : Écouter de la musique.
Côté coeur : Kasumi <3
Date d'inscription : 15/03/2009

*¤~Personnage~¤*
Age RPG: 13
Pouvoir: Télépathie et Contrôle de la foudre.
Autres..:

MessageSujet: Re: Mélancolie douce (libre) [ TERMINÉ ]   Dim 23 Aoû - 13:13

[Hrp:pas grave :P ]

Je n'arrivais toujours pas a y croire ! Bon, c'est sur, il restait une énorme partie de regrets, mais bon. Je m'en foutais, désormais.

-Tu n'as pas a me remercier voyons! C'est plutot moi qui te remercie de m'avoir porté compagnie, je dois y aller, je veux etre la a son réveil, passe une bonne journée Mister Kas!

Mister Kas?! c'était de plus en plus étrange ! Je m'empressa de lui dire au revoir, mais il ne semblait plus écouter. Oliven c'était levé, et était partit voir quelqu'un se réveiller. Dans se cas, il ne me restait que d'entrer dans la chambre M05, chercher mon sac et prendre une paire de rollers ! Oui, sa serait bien , sa ...

[ Donc, on comprend tous que c'est tehminéh, hein? ]

_________________

___________________________________________________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mélancolie douce (libre) [ TERMINÉ ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mélancolie douce (libre) [ TERMINÉ ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La gaffe du siècle (LIBRE) TERMINÉ
» Le monde des Hommes (Casoair + libre) [Terminé]
» Un informateur plus ou moins discret (Rp libre) - Terminé
» Un crepuscule dans la forêt [libre....très libre] [terminé]
» We don't need a light 'cause we're stars tonight -LIBRE- [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Kitai :: Mémoire du forum :: Archives-
Sauter vers: